Google aurait annulé son Pixelbook et ses ambitions de PC portables

Et ChromeOS ?

 

L'aventure de Google dans les PC portables semble terminée, pour le moment. Quid de ChromeOS ?

Difficile parfois de comprendre la stratégie de Google quand il s’agit de vendre du matériel aux particuliers. D’une année sur l’autre, la firme semble toujours changer son fusil d’épaule. Est-ce que je veux vendre des smartphones ultra premium ? Est-ce que je veux vendre des smartphones avec un prix agressif ? Est-ce que je suis sur le marché des tablettes ? Sur celui des PC portables ? Une année, oui, une année, non.

Grâce à une enquête de The Verge, on en sait désormais plus sur les ambitions de Google du côté des chromebooks et les nouvelles ne sont pas bonnes. Google aurait annulé son projet de Pixelbook et dissous l’équipe d’ingénieurs en charge. La firme n’a pas confirmé ou démenti ces informations.

Fin de course pour les PC portables Google

C’est ce qu’indique The Verge dans un article daté du 12 septembre 2022 : « Google a annulé la prochaine version de son PC Pixelbook et dissous l’équipe responsable de sa conception ».

Cette décision aurait été prise récemment puisqu’à la Google I/O de mai, la firme préparait encore un Pixelbook. Pour le média américain, le responsable serait la stratégie de recul sur certains investissements de la part de Sundar Pichai qui prévoit de diminuer les recrutements et couper certains projets non essentiels.

Lors de la Google I/O, la firme a annoncé son retour sur le marché des tablettes avec un produit sous Android. Les fans des Pixelbook peuvent espérer le même changement dans les années à venir si Google détecte une opportunité sur le marché.

Mais pas la fin des Chromebooks

Attention, on parle ici seulement de l’aventure de Google comme fabricant autonome de PC portable. En d’autres termes, on parle du concurrent d’Asus, HP, Acer, Lenovo et les autres fabricants.

Le développement sur Chrome OS continue de plus belle et les fabricants sont toujours invités à fabriquer des PC avec ce système. Il faut tout de même que Google soit très précautionneux avec sa stratégie.

En effet, la firme peut avoir l’impression qu’il n’y a plus d’intérêt à lancer des Pixelbook sur le marché Chrome OS, des machines particulièrement chères et faisant souvent office de vitrine. Mais cela ne doit pas envoyer un mauvais signal aux fabricants.

L’arrêt de la fabrication de machine par l’éditeur du système fait forcément grincer des dents et peut donner l’impression que la marque ne croît plus dans son propre système d’exploitation.

En son temps, la fin de commercialisation des Nokia Lumia avait sonné la fin des Windows Phone et des efforts des quelques fabricants restants dans l’écosystème.

Heureusement, Chrome OS se porte bien mieux que le système mobile de Microsoft. Si l’OS n’a pas connu un franc succès en France, il reste assez populaire aux États-Unis, et notamment dans le secteur éducatif. En 2020, les Chromebook ont même dépassé les Mac d’Apple en vente.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.