Google pourrait partir en chasse après les traqueurs publicitaires sur Android

 

Comme Apple, Google réfléchit à une fonctionnalité pour pister les traqueurs publicitaires sur les applications mobiles Android. Mais sans oublier aussi que la publicité l'aide à vivre...

La confidentialité et la sérénité des internautes deviennent des priorités pour les géants de la tech. Si Apple en a fait sa croisade depuis longtemps, la marque à la pomme entraîne dans son sillage bon nombre de ses concurrents qui commencent à prendre le problème un peu plus au sérieux, quitte à sacrifier un peu de leur porte-monnaie.

Apple a multiplié ces derniers temps les exigences auprès de ses développeurs pour qu’ils soient plus transparents sur l’utilisation faite des données récoltées par leurs apps et qu’ils demandent désormais l’autorisation aux utilisateurs de traquer leur position ou encore de récolter des informations sur leur compte à travers d’autres services.

Une alternative moins restrictive qu’Apple

Une initiative qui a donné des idées à Google. Le géant d’internet réfléchit à une fonctionnalité anti-pistage à intégrer à Android, croit savoir Bloomberg. L’entreprise de Mountain View voudrait trouver un moyen de limiter la collecte de données et le suivi inter-applications sous Android. Mais de manière moins stricte qu’Apple.

Car, à la différence d’Apple, Google doit prendre en compte l’aspect financier que représente la monétisation des données pour les développeurs et les publicitaires qui ciblent les utilisateurs Android. Chaque année, la publicité lui rapporte plus de 100 milliards de dollars et il vaut mieux pour Google soigner ses partenaires financiers toujours prompts à s’inquiéter de leurs performances marketing.

« Nous recherchons toujours des moyens de travailler avec les développeurs pour élever la barre en matière de confidentialité tout en permettant un écosystème d’applications sain et financé par la publicité« , explique un porte-parole de Google à Bloomberg.

Google a déjà une solution pour satisfaire tout le monde

Ménager la chèvre et le chou, un difficile dilemme pour Google dans sa quête d’honorabilité. Mais pour concevoir un équivalent à la fonction App Tracking Transparency d’Apple, qui permet aux utilisateurs d’accepter ou non le pistage à des fins publicitaires, sans froisser des entreprises comme Facebook, mis à mal par la future mesure d’iOS 14, Google pourrait opter pour un régime moins strict, ne nécessitant pas de demande d’autorisation pour activer le suivi de données.

Selon les sources de Bloomberg, l’amélioration de la confidentialité pourrait ainsi passer, comme sur le navigateur Chrome, par l’élimination progressive de cookies tiers, privant ainsi le site web de suivi pour proposer des publicités personnalisées. Mais Google a déjà prévu une alternative à cela nommée Privacy Sandbox. Elle permet un ciblage publicitaire avec une collecte de données moins spécifique, pour un groupe de personnes avec des intérêts communs plutôt que des individus. Un système plus allégé en apparence pour l’utilisateur…


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles