Test de la GoPro Hero 11 Black : un nouveau capteur pour encore plus de possibilités

Action Cam • 2022

GoPro Hero 11 Black
Très bon
8 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la GoPro Hero 11 Black
  • Possibilités de recadrages avec le nouveau format 8:7
  • Qualité d’image, toujours
  • Mode 10 bits pour les pros de la colorimétrie
  • Nouveaux effets nocturnes
  • Stabilisation toujours bluffante
  • Verrouillage de l’horizon à 360°
  • Batterie Enduro livrée à l’achat
Points négatifs de la GoPro Hero 11 Black
  • Pas d’évolution de la plage dynamique
  • Encore une hausse de prix
  • L’abonnement payant se fait progressivement intéressant… et indispensable ?
  • (Autonomie toujours faible par essence)
 

La GoPro Hero 11 Black vient d’être annoncée, et nous l’avons déjà testée. Si les changements extérieurs sont inexistants, la nouvelle action cam bénéficie entre autres d’un nouveau capteur, d’un verrouillage de l’horizon à 360 degrés et d’un mode 10 bits. On vous explique tout dans notre test et avis complet.

La GoPro Hero 11 Black // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

GoPro suit son calendrier habituel et a renouvelé, le 14 septembre 2022, sa caméra d’action phare : voici la Hero 11 Black. Cette année encore, les changements se trouvent sous le capot de la caméra : nouveau capteur, nouveau format d’image, nouveau champ de vision, mode 10 bits, effets vidéos de nuit, verrouillage de l’horizon et batterie Enduro. La marque confirme également son intérêt dans l’édition de vidéos en annonçant le mode Automatic Highlight Videos. Le but ? Laisser la caméra mettre en ligne vos vidéos, les analyser et vous proposer un montage avec les meilleurs passages de la journée.

Moto, VTT électrique, jet ski… Nous avons utilisé et testé la nouvelle Hero 11 Black et voici notre avis complet.

GoPro Hero 11 BlackFiche technique

Ce test a été réalisé avec une GoPro prêtée fournie par la marque. Certaines images ont été enregistrées lors d’un voyage de presse organisé par GoPro.

GoPro Hero 11 BlackDesign et interface

Design

Cette partie va être pour le moins rapide puisque le design, la taille et la masse de la Hero 11 Black sont en tout point les mêmes que ceux de la GoPro Hero 10 Black. Oui, oui, y compris la couleur du logo GoPro. La seule différence est bien évidemment le numéro inscrit sur la tranche droite de la caméra. Comptez 153 grammes pour cette nouvelle action cam, tout juste un de moins que la Hero 10 Black.

Le jeu des 1 différence // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

GoPro fait des économies sur ses lignes de production en réutilisant le même châssis que sa précédente caméra, et on y voit au moins un intérêt : les batteries des GoPro Hero 9 Black et Hero 10 Black sont compatibles avec la nouvelle Hero 11 Black — et vice versa. L’absence de nouveau design n’exclut cependant pas l’arrivée d’un nouveau capteur : rendez-vous à la prochaine partie de ce test.

L’écran avant affiche uniquement le retour vidéo // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Faisons tout de même une rapide description de l’appareil. On compte toujours deux écrans, un à l’arrière de 2,27 pouces, tactile, et un à l’avant, plus petit et carré. Si certains attendent toujours un écran sans bordures à l’arrière, rappelons que ce serait risquer un peu plus de le casser lors d’une chute ou d’une activité intense. À ce sujet, l’objectif de la Hero 11 Black peut toujours être changé et bénéficie du même traitement hydrophobe que la Hero 10 Black. Nue, la caméra peut atteindre 10 mètres de profondeur sans broncher, de quoi filmer vos sorties snorkeling — et peut-être même votre initiation PADI.

Nous regrettons une nouvelle fois l’absence d’un troisième bouton physique sur une des tranches de la caméra. Ce dernier serait bien pratique dans certaines situations où l’écran est inutilisable. Si des combinaisons d’appuis sur les deux boutons de la GoPro permettent d’effectuer quelques actions utiles, la manipulation reste confuse dans lesdites situations — avec des gants en ski ou en moto, sous l’eau…

On retrouve l’habituel bouton enregistreur sur la tranche haute de la caméra // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

La tranche gauche abrite la trappe amovible qui protège le port USB-C, l’emplacement microSD ainsi que la batterie, elle aussi amovible. Enfin, les fixations intégrées sont toujours disponibles sous l’appareil. Utilisateur de GoPro depuis plusieurs années, je dois bien avouer que cette nouveauté apparue sur la Hero 9 Black fin 2019 est encore aussi pratique. Retenez que vous n’avez pas besoin d’un boîtier supplémentaire pour accrocher la GoPro sur les différents accessoires.

Sans surprise, après plus de dix versions, on comprend que GoPro arrive à un certain point de maîtrise sur ses caméras, du moins concernant le design. La marque ne cède pas aux sirènes des caméras modulaires, concept testé et approuvé chez le concurrent Insta360. Le compétiteur DJI a quant à lui eu moins de succès avec son Action 2 et a revu sa copie pour l’Osmo Action 3 : annoncée le même jour que la Hero 11 Black, cette caméra d’action reprend un design plus classique, non modulaire.

Notez tout de même l’apparition de la Hero 11 Black Mini. Dévoilée aux côtés de la Hero 11 Black que nous testons aujourd’hui, cette caméra d’action est plus petite, ne possède pas d’écran, s’utilise avec un seul bouton physique, mais embarque le même capteur et les mêmes caractéristiques techniques de la Hero 11 Black.

Interface

La Hero 11 Black reprend le même processeur introduit par la Hero 10 Black, le GP2. La navigation dans l’interface est identique, sans grande surprise. Si cette dernière est fluide, il faut toujours bien viser pour sélectionner certains éléments.

Le menu des paramètres rapides intègre le mode de batterie et de contrôle // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le menu des paramètres rapides contient les seules légères modifications de l’interface cette année. Déjà, les boutons sont carrés et non plus ronds. Surtout, on remarque l’apparition d’un mode de contrôle dit « simple ». Concrètement, une fois activé, il n’est plus possible de changer de mode vidéo (Standard, Activité, Cinématique, Slo-Mo…) : la GoPro utilise simplement « des paramètres de capture ultra-polyvalents qui conviennent à la plupart des prises de vue ». Ce mode est donc dédié aux débutants ou à ceux qui n’ont vraiment pas envie de se prendre la tête. Il suffira ainsi à ces personnes de lancer l’enregistrement et de filmer.

Enfin, le menu des paramètres rapides propose également le mode « Batterie étendue » ajouté sur la Hero 10 Black lors d’une mise à jour en novembre 2021. Ce mode limite tout simplement la caméra à des définitions et des fréquences d’images moyennes pour préserver l’autonomie de la GoPro. Étrangement, le mode « Trépied/Plan fixe » n’est plus de la partie.

GoPro Hero 11 BlackQualité vidéo

Un nouveau capteur, mais pas pour améliorer les basses lumières

La GoPro Hero 11 Black n’introduit pas de nouvelles définitions ou fréquences d’images. Le maximum proposé reste alors de la 5,3K à 60 images par seconde et la 4K à 120 images par seconde. La nouveauté cette année se joue au niveau du capteur photo et vidéo. Fini le Sony IMX 677 de type 1/2,3 utilisé depuis la Hero 9 Black : cette année, GoPro a revu son cahier des charges et aurait travaillé avec Sony pour intégrer un capteur avec une taille assez particulière de type 1/1,9.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Ce nouveau format est disponible en 5,3K à 30 images par seconde et en 4K 60 images par seconde // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Concrètement, ce nouveau capteur est aussi large que le précédent, mais plus long — comprendre plus haut. Ici, l’idée n’est pas forcément de capter plus de lumière et donc d’améliorer les images en faibles conditions lumineuses, mais de proposer un nouveau format. Après les classiques 16:9 et 4:3, voici le 8:7. Nous verrons que cet ajout permet de débloquer quelques fonctionnalités, mais concentrons-nous sur son avantage phare : le recadrage. En augmentant le champ de vision vertical de 16 % par rapport à la Hero 10 Black, il est désormais possible, sans trop perdre d’image :

  • de recadrer en format 16:9 ou 4:3 plus traditionnel ;
  • de recadrer en format 9:16 pour les réseaux sociaux.

Plus simplement, le format 8:7 permet également de profiter d’un champ de vision latéral et vertical confortable sans avoir à passer par les champs de vision les plus larges proposés habituellement en 16:9 par GoPro — et qui déforment l’image.

Le nouveau capteur permet par ailleurs d’introduire un champ de vision encore plus large que le SuperView, présent depuis des années chez GoPro. Megaview ? UltraView ? Non, ce sera HyperView. Attention, ce champ de vision doit être utilisé modérément. Il s’est révélé sans grande surprise très pratique lors d’une descente à vélo pour capturer le plus d’éléments possible et donner un peu plus de vitesse à la vidéo, mais a fortement allongé mon visage lorsque je me filmais de côté en jet ski — « ton nez on dirait une statue grecque ».

Qualité vidéo et 10 bits

Et la qualité vidéo dans tout ça ? Comme d’habitude, voici quelques passages plus ou moins sportifs enregistrés par notre Hero 11 Black. On ne surprendra personne en disant que, plus les conditions sont lumineuses, plus le petit capteur de la caméra délivrera de belles images. Les vidéos restent bluffantes, avec ce qu’il faut de saturation pour plaire à la majorité des utilisateurs. Filmer en 5,3K permet entre autres de pouvoir exporter des images de 24,7 mégapixels.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les professionnels et autres créateurs de contenus seront contents d’apprendre l’arrivée de l’enregistrement en 10 bits, qui offre plus d’un milliard de nuances de couleurs, contre moins de 17 millions en 8 bits. La latitude laissée en postproduction est bien plus agréable et va permettre, au-delà de récupérer des informations dans les hautes et basses lumières plus facilement, d’intégrer des vidéos tournées avec la Hero 11 Black dans un montage contenant des vidéos provenant d’autres matériels disons plus professionnels. Le débit maximal théorique d’enregistrement passe de 100 à 120 Mbps.

Un monteur GoPro qui s’occupe des vidéos de lancement de la marque a pu nous expliquer rapidement son processus d’étalonnage — sur DaVinci Resolve pour les curieux.

Source : Sean Balmer

Après avoir ajusté les zones les plus sombres et claires de l’image, il s’est penché sur les teintes du visage, du ballon, et a même passé quelques minutes à rendre le logo Yamaha plus défini. Pour le coup, la marque GoPro n’a jamais aussi bien porté son nom : le mode 10 bits ne parlera pas au grand public, qui pourra laisser ce mode désactivé tout en profitant de couleurs naturellement chatoyantes.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Vous l’avez vu, les plages dynamiques proposées par la Hero 11 Black et la Hero 10 Black sont sensiblement les mêmes. Si la Hero 11 Black s’en sort souvent mieux en sortie de virage dans les passages à moto (le ciel reprend légèrement plus rapidement sa teinte bleue et le visage du pilote est un peu plus chaud), la Hero 10 Black offre une saturation plus agréable dans d’autres passages. Bref, les différences sont mineures.

Notons cependant l’apparition d’un mode auto ISO sur la Hero 11 Black. Avec lui, la caméra fixe d’elle-même sa sensibilité minimum et maximum selon les situations. Rendez-vous à partir de 01:13 jusqu’à 01:53 dans la vidéo ci-dessus pour voir cette nouveauté en action. Attention, nous avons forcé le trait en activant le mode auto ISO sur la Hero 11 et en laissant la (trop) large plage ISO de la Hero 10 Black — 100 à 6400. Résultat, les images de la Hero 10 Black sont plus lumineuses, mais beaucoup plus bruitées. De ce qui nous a été confié, le mode auto ISO de la Hero 11 Black n’ira jamais au-dessus de 3200.

Audio

La Hero 11 Black ne marque pas d’évolution au niveau des microphones, qui sont toujours au nombre de trois. La réduction du vent ne semble pas avoir évolué drastiquement. Nous vous laissons juges : les vidéos ci-dessus et ci-dessous comparent entre autres le son proposé par la Hero 10 Black et Hero 11 Black dans les mêmes situations.

Photo

Le nouveau format 8:7 est également disponible en mode photo. Le changement de capteur cette année explique d’ailleurs la hausse de mégapixels en photo : comptez 27 Mpx sur la Hero 11 Black contre 23 sur la Hero 10 Black. Ci-dessous une comparaison d’une « SuperPhoto » prise avec les deux caméras.

GoPro Hero 11 BlackStabilisation

La très bonne stabilisation HyperSmooth de GoPro a droit à sa version 5.0 avec la Hero 11 Black. Nous notons quatre changements, dont un majeur : le verrouillage automatique de l’horizon à 360 degrés est désormais disponible sans accessoire supplémentaire. Le nouveau capteur offre en effet plus de marge à la verticale et il est donc possible de garder un horizon stable, même lorsque la caméra est complètement retournée.

Sur la Hero 10 Black, le mode « maintien de l’horizon » était limité à 45°. Le mode verrouillage à 360 degrés de la Hero 11 Black sera apprécié par certains créateurs, et peut-être même par les parents qui n’auront plus peur de laisser la caméra à leurs enfants. Attention, ce mode est uniquement disponible en champ de vision linéaire, le plus étroit proposé par GoPro. Il est disponible dans la majorité des définitions et fréquences d’images, à l’exception de la 5,3K 60 fps, 4K 120 fps, 2,7 K 240 fps et 1080 p 240 fps. L’accessoire Max Lens Mod reste techniquement plus avantageux.

La GoPro Hero 11 Black après une session VTT // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le nouveau capteur permet également une nette amélioration de la stabilisation en 4:3. Interrogé, un développeur GoPro indique que certaines situations restent difficiles à stabiliser, mais honnêtement, nous n’avons pas grand-chose à redire sur HyperSmooth. Preuve en est les différentes vidéos qui accompagnent cet article.

GoPro a tout de même présenté une amélioration de son mode Boost. Ce dernier, disponible depuis la Hero 8 Black, est le mode de stabilisation HyperSmooth le plus avancé. Dans nos tests des dernières caméras de la marque, nous le jugions « trop stabilisé », dans le sens où les scènes sportives perdaient de leur action. Aussi, ce mode avait tendance à sérieusement rogner dans l’image.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Si la stabilisation HyperSmooth Boost est toujours disponible sur la Hero 11 Black, elle est également déclinée en version AutoBoost. Le principe est simple : c’est la GoPro qui se charge de basculer automatiquement entre une stabilisation HyperSmooth dite classique et la stabilisation Boost, en fonction des tremblements — l’objectif étant de maintenir un champ de vision large le plus souvent possible. Pour l’avoir testé dans quelques situations, nous ne remarquons pas de changement drastique. Dans la plupart des contextes, nous nous contenterons une nouvelle fois de l’excellent HyperSmooth, sans Boost ni AutoBoost.

Enfin, soulignons la disparition du premier palier de stabilisation disponible sur les dernières Gopro. Tant mieux, ce dernier était inutile. Désormais, vous avez quatre choix :

  • stabilisation HyperSmooth désactivée ;
  • stabilisation HyperSmooth ;
  • stabilisation HyperSmooth Boost ;
  • stabilisation HyperSmooth AutoBoost.

GoPro Hero 11 BlackAutres modes

Après avoir facilité la création d’HyperLapse avec sa fonctionnalité TimeWarp, GoPro veut démocratiser les effets vidéos de nuit, habituellement réservés à ceux qui savent manier un appareil et qui ont de la patience. Le menu Time Lapse de la Hero 11 Black accueille trois nouveaux modes utilisant une longue exposition, tous issus originellement d’un hackathon :

  • Light Painting : ces fameux effets de pinceaux lumineux en mouvement réalisés dans le noir avec une longue exposition ;
  • Star Trails : capturer les traînées d’étoiles grâce à la rotation de la Terre ;
  • Vehicle Light Trails : profiter d’un environnement sombre pour enregistrer des traînées lumineuses grâce aux phares des voitures en mouvement.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Nous avons testé les deux premiers modes… et nous sommes conquis. La prise en main est très facile et les paramètres sont accessibles. Il est par exemple possible de contrôler la longueur de la traînée des lumières. Notre test du mode Star Trails, visible à partir de 00:08, est gâché par les nuages, la lumière produite par la pleine lune, et un temps de pose trop long (modifiable dans les paramètres), mais il laisse entrevoir les possibilités d’un tel mode. En visant l’étoile Polaire une nuit peu nuageuse, le résultat est quasi assuré : il suffit de lancer l’enregistrement et de s’assurer d’alimenter la GoPro pendant la nuit.

La GoPro Hero 11 Black en mode Star Trails pour toute la nuit // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Automatic Highlight Videos

GoPro profite du lancement de ses nouvelles Hero 11 Black et Hero 11 Black Mini pour annoncer une nouvelle fonctionnalité disponible avec l’abonnement GoPro, payant : l’Automatic Highlight Videos. Une fois rentré de votre journée d’action, vous branchez votre caméra pour la recharger et celle-ci se s’occupe d’envoyer toutes vos vidéos dans le cloud en pleine qualité, de les analyser (éclats de voix, sourires, mouvements de l’accéléromètre intégré…), de vous monter une vidéo regroupant les moments forts et de vous notifier via l’application dès que le montage est prêt — qui reste modifiable manuellement par la suite.

Nous n’avons pas réussi à tester cette nouvelle fonctionnalité avec notre Hero 11 Black, mais nous mettrons à jour ce passage du test dès que l’occasion se présentera. Nous vérifierons la fluidité du processus et la qualité du montage proposé. Soulignons, en attendant, la praticité de l’application GoPro Quik pour réaliser de rapides montages sans avoir à passer sur un ordinateur.

Notez que l’Automatic Highlight Videos n’est pas exclusif à la nouvelle GoPro Hero 11 Black. Il s’agit d’une nouveauté logicielle, compatible dès la Hero 5 Black, qui commence à se faire vieille.

Rappelons tout de même qu’un abonnement payant est requis. GoPro a bien compris que la majorité des utilisateurs laissent leurs vidéos de vacances sur la carte microSD sans les monter et continue logiquement sa stratégie d’abonnement. Leur récente ouverture progressive vers le logiciel et l’édition de vidéo simplifiée est maline. Reste à voir si cette modification du business model sera concluante, et pour GoPro, et pour les utilisateurs.

Comptez 49,99 euros par an. En plus de la nouvelle fonctionnalité d’Automatic Highlight Videos, l’abonnement permet un accès complet à l’application Quik pour les montages sur téléphone, à une sauvegarde illimitée dans le cloud, à une diffusion en direct via des liens privés, à un remplacement de votre GoPro en cas de dommages, ainsi qu’à des économies sur les nouvelles GoPro et sur les accessoires.

GoPro Hero 11 BlackAutonomie

GoPro ne communique pas sur une amélioration de l’autonomie, enfin pas directement. La Hero 11 Black est directement livrée avec la nouvelle batterie Enduro. Dévoilée deux mois après la sortie de la Hero 10 Black, cette batterie propose une meilleure endurance et résistance au froid, alors qu’elle partage la même capacité de 1 720 mAh que la batterie classique. Nous avons effectué une dizaine de tests (de -20° à 21°) et la batterie Enduro s’en sort effectivement bien mieux, avec une augmentation moyenne de la durée d’enregistrement située entre 21 % et 27 %.

Cette année vous l’aurez compris, la batterie Enduro est la batterie livrée avec la Hero 11 Black. C’est une bonne chose, mais le contraire aurait surpris puisqu’à l’unité sur le site de la marque, cette nouvelle batterie coûte seulement 5 euros de plus que la batterie classique.

La nouvelle batterie GoPro Enduro pour Hero 9 Black, Hero 10 Black et Hero 11 Black // Source : Maxime Grosjean – Frandroid

Selon les définitions et fréquences d’image, GoPro indique entre 54 et 137 minutes d’autonomie pour sa Hero 11 Black. Voici quelques tests théoriques vous vérifier les chiffres :

  • 5K à 30 images par seconde : 79 minutes (contre 80 minutes annoncées) ;
  • 4K à 60 images par seconde : 69 minutes (contre 70 minutes annoncées) ;
  • 1080p à 30 images par seconde : 129 minutes (contre 137 minutes annoncées).

Dans les faits, l’autonomie reste faible : procurez-vous plusieurs batteries avant de commencer votre session de sport ou de partir en voyage. L’autonomie d’une GoPro dépend de multiples facteurs et, à titre d’exemple, notre Hero 11 Black a pu nous accompagner lors d’une sortie moto de deux heures, pendant lesquelles elle a enregistré un total de 26 minutes, le plus souvent en 4K 60 fps. L’écran se mettait en veille après une minute d’inactivité, avait une luminosité variable entre 15 % et 100 % et était peu utilisé pour visionner des vidéos.

D’après nos tests, comptez environ 1 heure et 30 minutes pour recharger entièrement la Hero 11 Black — avec la batterie Enduro.

GoPro Hero 11 BlackModules

La Hero 11 Black reste compatible avec les différents modules proposés par GoPro depuis quelques années :

  • module médias ;
  • module d’affichage ;
  • module d’éclairage ;
  • module d’objectif (Max Lens Mod).
Pour illustration, la Hero 10 Black avec son module médias et module d’éclairage // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Pour plus d’informations, nous vous redirigeons vers notre test du GoPro Creator, composé entre autres de ces trois modules. L’idée est d’étendre les possibilités de la caméra : meilleur son, meilleures performances en basses lumières… Bref, GoPro vise ceux qui aiment se filmer aux quatre coins du monde.

GoPro Hero 11 BlackPrix et date de sortie

La GoPro Hero 11 Black est disponible dès aujourd’hui au prix de 549,99 euros ou 449,98 euros pour les abonnés. Oui, cette année encore, prendre un abonnement supplémentaire d’un an de 50 euros fait baisser la facture de 100 euros en plus de vous offrir la première année de l’abonnement. Comment ça ? GoPro nous forcerait indirectement à souscrire leur abonnement ?

Avec abonnement, le prix augmente de 20 euros par rapport au lancement de la Hero 10 Black, qui elle-même affichait une hausse de 50 euros comparé à la Hero 9 Black.

Le pack Hero 11 Black Creator Edition est quant à lui proposé à 779,99 euros ou 659,98 euros pour les abonnés. Pour rappel, il contient la GoPro Hero 11 Black, la poignée Volta et les modules médias et d’éclairage. Nous avons déjà testé ces mêmes accessoires avec la Hero 10 Black.

Où acheter La
GoPro Hero 11 Black au meilleur prix ?
Note finale du test
Très bon
8 /10
La GoPro Hero 11 Black ne propose pas les améliorations que nous attendions… et tant mieux. Pourquoi se concentrer sur l'intégration du fameux capteur type 1 pour mieux gérer les basses lumières, alors qu’un autre capteur pourrait débloquer les possibilités de la caméra ? Résultat, le nouveau format 8:7 permet un recadrage exploitable en 16:9 et 9:16 (pour les réseaux sociaux), ajoute un champ de vision HyperView et un mode de verrouillage automatique de l’horizon à 360°. Si ces options ne seront pas utilisées par tous, soulignons l’effort fourni par GoPro.

La stabilisation et la qualité d’image sont sans surprise au rendez-vous, tant que les conditions lumineuses le permettent. Les nouveaux modes nuit sont quant à eux réussis : une nouvelle fois, GoPro facilite la tâche des utilisateurs (débutants, mais pas que) en démocratisant des effets habituellement réservés aux amateurs, voire professionnels. Ces derniers apprécieront d’ailleurs le mode 10 bits apporté par la Hero 11 Black. L’autonomie reste faible, mais GoPro a au moins le mérite de livrer sa Hero 11 Black avec la nouvelle batterie Enduro, qui a fait ses preuves.

Le prix continue de grimper doucement, année après année. Reste à voir si la DJI Osmo Action 3, dévoilée le même jour que la Hero 11 Black, fait mieux pour moins cher.

Points positifs de la GoPro Hero 11 Black

  • Possibilités de recadrages avec le nouveau format 8:7

  • Qualité d’image, toujours

  • Mode 10 bits pour les pros de la colorimétrie

  • Nouveaux effets nocturnes

  • Stabilisation toujours bluffante

  • Verrouillage de l’horizon à 360°

  • Batterie Enduro livrée à l’achat

Points négatifs de la GoPro Hero 11 Black

  • Pas d’évolution de la plage dynamique

  • Encore une hausse de prix

  • L’abonnement payant se fait progressivement intéressant… et indispensable ?

  • (Autonomie toujours faible par essence)

Les derniers articles