GoPro et alternatives : les meilleures action cam de 2020

Moteurs, Action !

 

Vous êtes à la recherche d'une caméra d'action capable de vous suivre dans vos exploits sportifs ? Voici nos recommandations.

Les meilleures action cam en bref

Le top
9 /10
GoPro Hero 9 Black
  • Des images 4K à 60 ips
  • Système de fixation d'accessoires pratique
  • La stabilisation électronique au top
Le meilleur rapport qualité-prix
9 /10
DJI OSMO Action
  • 4K à 60 ips aussi
  • Second écran à l'avant
  • Un mode Dewarp sympa
L'option 360
8 /10
GoPro Max
  • La vidéo à 360°
  • La qualité GoPro
  • Des possibilités étonnantes au montage

Après une période très faste il y a quelques années, l’enthousiasme autour des action cam s’est un peu calmé. Le marché n’est pas mort pour autant, mais il est clairement moins divers qu’auparavant. Leader fortement concurrencé à l’époque, GoPro a réussi à conserver sa position et il ne reste guère que DJI qui ose encore proposer des alternatives.

Cette domination du marché par l’américain n’est pas sans avantages, en particulier pour ce qui est des accessoires. Un large écosystème de fixations, caissons et autres batteries s’est créé autour des produits de la marque et l’on a plus besoin de vendre un rein pour une batterie supplémentaire. DJI en profite même puisque son système de fixation est compatible avec celui de GoPro.

Avant d’investir posez vous la question de quel usage vous aurez de votre caméra. Si elle ne sort qu’une fois par an pour les vacances ou si elle vous accompagne dans toutes vos randonnées extrêmes, ce n’est pas forcément les mêmes caractéristiques qui vous seront importantes.

Tour d’horizon des meilleurs caméras d’action sur le marché.

Le top

  • Des images 4K à 60 ips
  • Système de fixation d'accessoires pratique
  • La stabilisation électronique au top
Disponible à 429 € sur Amazon

Bien qu’il n’ait plus vraiment de concurrent, GoPro continue religieusement de mettre à jour ses caméras tous les ans. Premier constat : cette Hero 9 se révèle nettement plus imposante que le modèle précédent. Outre des mensurations revues à la hausse, elle gagne aussi 32 grammes sur la balance. Comme sur la Hero 8, les tiges de fixation sont désormais intégrées et escamotables (et facilement remplacées en cas de dégâts).

Un petit écran couleur vient aussi s’installer en façade, pratique pour vérifier le cadrage quand on se filme.

La GoPro Hero 9 Black et son écran avant

La GoPro Hero 9 Black et son écran avant // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Coté vidéo la principale nouveauté repose dans l’apparition d’un mode 5K à 30 im/s. Une fonction qui intéressera surtout les pros qui pourront recadrer tout en gardant un résultat 4K. Le capteur de 20 Mpx permet également de prendre des photos de bien meilleure qualité, même si un smartphone se débrouillera toujours mieux. Le système de modules d’extension est toujours présent et avec notamment un très intéressant ultra grand-angle de 155°. Dommage qu’il coûte la coquette somme de 100 euros.

La stabilisation logicielle « Hypersmooth » passe ici en version 3.0 et gagne sans surprise en efficacité. L’horizon reste parfaitement stable dans toutes les situations et quelle que soit la résolution. Dans certains cas la stabilisation est d’ailleurs un peu trop puissante, transformant une descente de VTT endiablée en paisible balade dominicale. N’hésitez donc pas à la diminuer dans les réglages pour conserver de l’intensité dans vos séquences.

La Hero 9 adopte également de nouvelles batteries offrant 30 % de capacité en plus. C’est agréable, mais en contrepartie vos anciennes batteries ne seront plus compatibles. On gagne toutefois au passage une housse de transport rigide et la compatibilité avec le gigantesque écosystème d’accessoires officiels ou non. À noter que GoPro offre une réduction de 150 euros et des accessoires si vous souscrivez à son service de stockage en ligne. Aucune raison donc de l’acheter seule. Direction notre test pour un tour d’horizon complet et des vidéos !

Si votre budget est plus réduit, GoPro a le bon gout de garder ses précédents millésimes au catalogue tout en baissant leur prix. La Hero 7 Black, sortie en 2018, reste ainsi tout à fait d’actualité. Elle est en effet capable de filmer en 4K à 60 im/s et de produire des ralentis Full HD à 240 im/s.

Contrairement à la Hero 9, la stabilisation HyperSmooth n’est ici qu’en version 1. Pour une utilisation amateur, cela suffit toutefois amplement.

Principale faiblesse de ce modèle : son autonomie, qui atteint à peine une heure en 4K 60 im/s. Autant dire qu’acheter plusieurs batteries supplémentaires pour ne pas tomber en rade en pleine sortie est indispensable. Sur cette génération, le constructeur a aussi ajouté la possibilité de faire des Facebook Live. Le résultat est assez peu convaincant puisque la résolution est limitée au 720p et que toute diffusion fera fondre simultanément la batterie de la caméra et de votre téléphone.

À noter que son âge fait que de nombreux accessoiristes proposent une gamme complète de produits pour l’accompagner. De quoi faire de belles économies si vous ne voulez pas payer plein pot les accessoires officiels. La Hero 7 Black sera donc le choix de la raison pour la grande majorité des utilisateurs. Pour le test complet accompagné de vidéos d’exemple, ça se passe par là.

Le meilleur rapport qualité-prix

  • 4K à 60 ips aussi
  • Second écran à l'avant
  • Un mode Dewarp sympa
Disponible à 249 € sur Amazon

Surtout connu pour ses drones, DJI s’est aussi lancé sur le marché des caméras d’action avec l’Osmo Action. Elle vise très clairement l’Hero 8 Black avec ses caractéristiques proches : capteur 12 Mpx, 4K à 60 images par secondes, étanche à 11 mètres, etc. Commercialisée initialement dans la même tranche tarifaire que GoPro, elle est maintenant disponible à 249 euros, ce qui en fait le meilleur rapport qualité-prix du marché, de loin.

Si l’écran à l’avant n’est désormais plus une exclusivité, la Hero 9 en étant désormais dotée, ce dernier facilite toujours grandement le cadrage. Cet écran n’est toutefois pas tactile. Il affiche en sus quelques informations pratiques. La caméra est également stabilisée électroniquement avec la technologie Rocksteady vue sur les drones de la marque. On peut donc lui faire confiance, même si l’Hypersmooth de GoPro reste plus performant.

Sur l’image, le savoir-faire de DJI est au rendez-vous, mais on appréciera surtout le mode « Dewarp » qui permet de supprimer les déformations inhérentes à l’utilisation d’un capteur grand-angle. Celui-ci est d’ailleurs plutôt efficace. Pour le son DJI ne propose que deux micros, elle fera donc légèrement moins bien que la Hero 8 Black. Par ailleurs, elle est compatible avec les accessoires GoPro.

Pour tout savoir sur la caméra, direction notre test de la DJI Osmo Action.

L'option 360

  • La vidéo à 360°
  • La qualité GoPro
  • Des possibilités étonnantes au montage
Disponible à 439 € sur Boulanger

GoPro encore pour finir avec une proposition un peu particulière : la GoPro Max. Celle-ci a la particularité de filmer à 360°. C’est notamment apprécié pour les sports de tricks comme le skateboard ou le snowboard, mais les possibilités sont très nombreuses. Car outre la vidéo à 360° en tant que telle, cela permet de cadrer exactement ce que l’on souhaite lors du montage.

Elle reprend pour base la GoPro Hero 8 Black, avec notamment les deux pattes de fixation toujours pratique. Ce qui la distingue est la présence de deux objectifs ultra grand-angle qui permettent de filmer à 360° : les deux vidéos sont automatiquement collées entre elles pour offrir la sphère complète… moins la caméra elle-même, supprimée du champ par le logiciel.

Dans la pratique, la caméra filme en 5,6 k à 360° en 30 images par seconde. Attention, cette définition n’est toutefois pas comparable à de la 4K classique en 16:9 puisqu’elle résulte de l’assemblage de deux flux vidéo. En mode classique, vous pourrez filmer en 1440 p à 60 ips ou moins. Pour le son, GoPro mise sur 6 micros, là encore afin de la capturer à 360°.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre test de la GoPro Max.

Pour aller plus loin

Pourquoi n’y a-t-il pas de caméra d’action à moins de 100 euros ?

Fut un temps où il existait des caméras d’action d’entrée de gamme, avec notamment la Yi Lite. Malheureusement, cette dernière n’est plus commercialisée. Il faut donc se rendre à l’évidence, il n’y a pas de caméra d’action « pas chère » que l’on puisse recommander aujourd’hui.

Certes, vous trouverez sûrement de belles promesses de caméras 4K à moins de 100 euros sur des marketplace plus ou moins opaques, mais nous les déconseillons. Vous risqueriez d’être déçu. Toutefois, si vous connaissez un modèle à côté duquel nous serions passés, vous pouvez nous le dire en commentaires. Nous essaierons de la tester avant de l’intégrer dans ce guide, si elle le mérite.

Quelle définition choisir ?

Si la plupart des modèles aujourd’hui gèrent sans problème le Full HD (1080p) à 60 images par seconde, la gestion de la 4K est en revanche un peu plus aléatoire. Les modèles haut de gamme sont capables de filmer en 4K à 60 images par seconde, mais la moyenne tourne plutôt autour des 30 images par seconde dans cette définition. Un détail qu’on oublie, mais qui n’est pas à négliger : la taille des fichiers gonfle alors très vite. Pensez donc à vous équiper d’une carte SD d’au moins 64 Go, 128 ou plus de préférence, si vous comptez filmer longtemps.

Me faut-il absolument des accessoires ?

Avec certains modèles vendus plusieurs centaines d’euros, le prix d’une action cam reste un critère à considérer sérieusement. D’autant qu’il n’est pas rare qu’une caméra seule nécessite un certain nombre d’accessoires, souvent vendus à part, pour l’utiliser pleinement. On pense par exemple aux différentes fixations qui permettent de l’accrocher sur un casque ou une combinaison, ou aux éventuels caissons de protection qui éviteront les éraflures et rendront votre caméra étanche si elle ne l’est pas déjà. L’achat de ces accessoires peut faire gonfler le prix initial, mais le coût peut toutefois être étalé.

Les derniers articles