Huawei prévoit de vendre 20 à 30 % de smartphones en moins en 2019

 

Près d’un mois après les sanctions américaines contre Huawei, qui n’a désormais plus le droit de faire affaire avec des entreprises américaines, le groupe chinois s’inquiète d’une baisse conséquente de ses ventes de smartphones.

Le Honor 20 pour illustration

Cela fait désormais près d’un mois que l’on a appris que Huawei était banni de tout accord commercial avec les entreprises américaines. Une sanction qui touche notamment la possibilité d’accéder aux services Google sur les smartphones Huawei et Honor, mais également les composants matériels comme l’architecture ARM utilisée sur les processeurs Kirin.

Près d’un mois après le début de l’affaire, Huawei a été obligé de revoir à la baisse ses ambitions sur le marché des smartphones. L’agence Bloomberg a ainsi révélé que les responsables des ventes de Huawei s’attendaient à voir une baisse du nombre d’appareils vendus de 40 à 60 millions d’unités. Pour rappel, Huawei affirmait avoir vendu plus de 200 millions de smartphones dans le monde en 2018. La baisse attendue sur l’ensemble des smartphones vendus par Huawei serait de 20 à 30 % et concernerait 40 % à 60 % des smartphones du groupe vendus en dehors de Chine.

À propos du Honor 20, qui sortira en France le 21 juin, Huawei se veut particulièrement prudent : « les cadres vont suivre le lancement et pourraient annuler l’approvisionnement s’il se vend particulièrement mal ».

Une baisse de 100 milliards de dollars attendue en 2019

Par ailleurs, le CEO de Huawei, Ren Zhengfei, se veut lui aussi assez pessimiste quant aux résultats du groupe pour l’année 2019. Comme le rapporte l’agence Reuters, le patron de la marque chinoise a fait part d’une prévision de ventes en baisse non seulement en 2019, mais également en 2020. Selon lui, le montant des ventes devrait être de 100 milliards de dollars cette année, contre 104 milliards l’an dernier, avec un retour à la normale prévu pour 2021.

Rappelons que les conséquences de l’affaire entre Huawei et les États-Unis ont déjà touché les ventes de smartphones du groupe non seulement en France, mais également en Allemagne. En mai, les ventes de smartphones Huawei auraient chuté de 20% en France et les parts de marché seraient passées de 26 à 6% outre-Rhin. Des signaux qui auraient fait revoir les ambitions de Huawei à la baisse, qui n’espère désormais plus passer numéro un mondial d’ici la fin de l’année comme c’était le cas jusqu’à présent.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions

Les derniers articles