Intel présente le Xe DG1, son prochain processeur graphique pour les jeux

Le double du double

 

Avec son architecture Ice Lake, Intel promettait le double de performances graphiques. Pour la prochaine Tiger Lake, le constructeur a présenté au CES 2020 son nouveau Xe DG1 qui promet de doubler une nouvelle fois les performances.

Au CES 2020, Intel s’est avant tout concentré sur la présentation de ses nouveaux Intel Core H sur l’architecture Ice Lake à destination des ordinateurs portables. Cependant, ce ne sont pas les seules nouveautés que le magnat des processeurs, aujourd’hui bien concurrencé par AMD et ses Ryzen, avait à présenter.

Nous avons également pu découvrir l’Intel Xe DG1, qui veut être intégré sur la prochaine plateforme Tiger Lake du constructeur. Voici les premières informations le concernant.

Xe DG1, le premier discrete GPU d’Intel

Les processeurs graphiques Intel de la génération Ice Lake promettait déjà de doubler les performances de la plateforme précédente. Mais aussi basses qu’elles fussent, le résultat n’a pas forcément été très convaincant. Pour sa prochaine génération Tiger Lake, le Xe DG1 promet également de doubler les performances une nouvelle fois pour atteindre enfin un niveau convenable.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

VideoCardz a capturé l’instant qui nous intéresse en vidéo. Comme vous pouvez le voir, Intel fait tourner Destiny 2 sur un ordinateur portable équipé du Xe DG1.

En soi, rien n’est indiqué en termes de performances et le jeu pourrait tourner en 720p à 30 FPS pour tout ce que l’on sait. Cependant, le jeu est beau et fluide, et la puce est surtout intégrée dans un format d’ordinateur portable ultra léger et fin, ce qui est prometteur pour qui voudrait un portable professionnel à grande autonomie pouvant aussi passer quelques jeux multijoueurs populaires (comme Destiny 2, mais aussi CS:GO, Fortnite ou encore PUBG pour ne citer qu’eux).

On attendra donc de plus amples informations sur la plateforme, mais il est bon de voir qu’Intel recommence enfin à travailler sur ses parties graphiques. La concurrence a du bon, et le renouveau d’AMD force l’équipe bleue à redevenir compétitive.

Les derniers articles