Intel montre son Xe-HPG (DG2) : le futur rival de la GeForce RTX 3080

 

Le responsable des puces graphiques d'Intel a dévoilé la puce Xe-HPG (DG2) qui devra bientôt rivaliser avec les GeForce et Radeon.

Concept de la carte Intel Xe HPG

Concept de la carte Intel Xe HPG

Intel prépare son arrivée sur le marché de la carte graphique dédiée au gaming. On entend parler des ambitions du géant depuis plusieurs années (qui se souvient de Larrabee ?) sans jamais parvenir à concrétiser jusque-là. Mais avec Raja Koduri, ex-responsable des produits Radeon d’AMD, à la tête du projet les choses bougent plus vite.

Une puce qui doit encore prouver sa puissance

Sur Twitter, il a publié une première photo de la puce Intel Xe-HPG (DG2). Derrière ce nom se cache le futur GPU haut de gamme de la marque qui devrait avoir les épaules pour rivaliser avec la Radeon RX 6800 XT et la GeForce RTX 3080 de Nvidia.

Xe-HPG (DG2) real candy – very productive time at the Folsom lab couple of weeks ago. “From jittery journeys to buttery smooth” said @rogerdchandler
lots of game and driver optimization work ahead for @gfxlisa’s software team. They are all very excited..and a little scared:) pic.twitter.com/tQcfEWf8p4

— Raja Koduri (@Rajaontheedge) June 2, 2021

Il s’agit ici de la variante 512, en référence au nombre de « Execution Units » présent sur le GPU. C’est la déclinaison la plus haute de gamme à notre connaissance de la génération prévue par Intel. Associé à 4096 cœurs et 8 à 16 Go de mémoire GDDR6 sur un bus 256 bits, ce GPU va devoir faire ses preuves. Le tweet indique qu’Intel prépare par ailleurs ses pilotes logiciels pour la sortie. C’est un composant essentiel de l’équation : Nvidia et AMD tirent une partie des performances de leurs composants de l’excellente optimisation de leurs pilotes sur les milliers de jeux qui sortent chaque année.

Des capacités en intelligence artificielle

Dans un autre tweet, Raja Koduri se montre confiant sur les capacités de son architecture Xe HPG concernant les scénarios « deep learning ». Ils sont évidemment importants pour les applications professionnelles d’une carte graphique, mais aussi pour le jeu vidéo. C’est sur ces capacités que repose la technologie DLSS de Nvidia qui permet de gagner en performance sensiblement dans les jeux vidéo.

Intel pourrait notamment travailler l’intégration de la technologie AMD FidelityFX Super Resolution qui n’est pas réservée aux seuls GPU AMD et déjà annoncée compatible avec les GeForce.

Une sortie encore lointaine

Cette photo permet de voir que le projet continue de progresser, il faudra toutefois se montrer patient avant d’imaginer avoir une carte graphique Intel dans son PC. La puce semble prête pour être produite en masse et sortir à la fin de l’année, mais plusieurs rumeurs pointent vers une sortie en 2022. Il faut en plus compter sur la pénurie de composants qui devrait encore durer plusieurs années, d’après Intel.

Les derniers articles