Voiture électrique : comment la F1 pourrait permettre à Mercedes de battre Tesla

 

Mercedes veut miser sur ses succès et son expertise sur les circuits de Formule 1 afin de développer des voitures électriques plus performantes et efficientes. Le tout avec un objectif en tête : faire de l'ombre à Tesla.

Aujourd’hui, tous les constructeurs sont lancés dans la course à l’électrification. Et à vrai dire, c’est tout à fait normal, puisque l’Union européenne ne leur laisse pas vraiment le choix. À partir de 2035, la vente de modèles thermiques sera en effet strictement interdite sur le territoire, sauf pour ceux qui rouleront au carburant synthétique.

Un avantage supplémentaire

Si cette alternative intéresse certains constructeurs, comme Porsche ou Ferrari, la plupart n’y croient pas vraiment. C’est notamment le cas de Mercedes, qui ne juge pas utile de développer cette technologie. Si elle n’y est pas fermemement opposée comme Volkswagen, la firme allemande n’y pense simplement pas. Elle préfère en effet tout miser sur l’électrique pour survivre dans le futur.

La marque allemande possède d’ailleurs déjà une gamme bien fournie, allant de l’EQA à l’EQS en passant par les EQC et autres EQE. Un catalogue qui offre un vaste choix et qui permet à la marque de bien se positionner par rapport à ses rivaux. Cependant, elle reste encore loin derrière Tesla en termes de ventes de modèles électriques. Et pour cause, la firme américaine est une fois encore numéro 1 mondial, devant BYD et Volkswagen.

Et bien sûr, cela a un peu de mal à passer pour le constructeur, qui investit massivement dans le développement de cette motorisation. Mais ce dernier a plus d’un tour dans son sac et possède un avantage dont Tesla ne peut pas se targuer. Une botte secrète qui n’est autre que son écurie de Formule 1. Car Mercedes est engagée dans cette discipline depuis 2010 et possède un beau palmarès.

La firme a en effet remporté pas moins de sept titres mondiaux et huit championnats du monde des constructeurs. Un succès sur lequel celle-ci souhaite évidemment capitaliser au maximum. D’autant plus qu’elle était également engagée en Formule E pendant trois saisons, raflant deux titres constructeur et deux titres pour ses pilotes.

Des synergies à venir

Et cette expertise, Mercedes compte bien la mettre à profit dans le développement de ses futures voitures électriques. C’est ce que confirme en effet le directeur technique du constructeur, Markus Schaefer, à l’agence de presse britannique Reuters. Ce dernier explique qu' »avec la Formule 1, nous avons un avantage que d’autres n’ont pas« .

Il en profite pour envoyer un petit tacle à Elon Musk en affirmant que « Tesla ne l’a pas. D’autres équipes ne l’ont pas. L’efficacité est un facteur clé pour accélérer l’adoption des voitures électriques au niveau mondial« . Mais alors, en quoi la Formule 1 va être utile aux voitures électriques de la marque ? À vrai dire, nous avons déjà eu un aperçu avec l’EQXX, un concept dévoilé en 2022.

Ce dernier affichait pour mémoire une autonomie de 1 000 kilomètres et une consommation record de seulement 8,3 kWh/100 km, grâce à son Cx mais également à ses innovations technologiques. La voiture électrique avait même réussi à réaliser 1 200 km en une seule charge à travers la France.

Le constructeur veut désormais appliquer son savoir-faire à ses voitures de série, grâce aux équipes du département Mercedes High Performance Powertrains (HPP), qui travaillent sur le développement de moteurs, batteries et autres convertisseurs inspirés des innovations en sport auto.

Le processus d’industrialisation sera également revu, avec de nouvelles usines en Chine et en Hongrie identiques à celle de Rastatt, en Allemagne. Ce qui permettra de construire la même voiture partout dans le monde et d’apporter plus facilement des modification. Il ne sera plus nécessaire d’attendre plusieurs années avant d’opérer un restylage. Par ailleurs, Mercedes développe aussi ses solutions de recyclage des batteries, alors qu’une usine est actuellement en préparation dans ce but avec un taux de recyclage de 96 %.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.