MG plancherait sur une micro-citadine électrique ultra abordable

 

MG Motors pourrait jeter son dévolu sur le segment des micro-citadines électriques. Un modèle destiné au marché international serait même en cours de développement, pour une sortie attendue en 2023.

MG motors

La marque MG a fait sensation sur le marché des voitures électriques grâce à son modèle ZS EV (2021) à l’excellent rapport qualité-prix. L’entreprise passée sous le giron de SAIC Motor Europe en 2006 compte poursuivre sa lancée en s’attaquant cette fois-ci à un tout autre segment automobile que sont les SUV électriques.

Car d’après AutoCar India, le constructeur s’attellerait à construire une micro-citadine électrique. Ce type de véhicule est généralement très accessible financièrement parlant, de par son petit gabarit et sa fiche technique très modeste. Il est d’ailleurs conçu pour les déplacements urbains en tant que voiture secondaire, dans la plupart des cas.

Petite autonomie

Au Japon, ces engins sont devenus populaires avec le temps : on les nomme les kei cars. En France, l’offre se développe doucement mais sûrement au travers des Citroën Ami ou Renault Twizy. D’ailleurs, Kia comme Nissan sont actuellement à l’œuvre pour ajouter une micro-citadine branchée à leur catalogue.

Revenons-en au projet de MG Motors : basée sur la plateforme Global Small Electric Vehicle, issue de la joint-venture SAIC-GM-Wuling, cette automobile mesurerait moins de 3 mètres. Sa batterie de 20 kWh lui offrirait une autonomie de 150 kilomètres, ce qui la cantonnerait définitivement à la ville.

Un prix tiré vers le bas

Toujours d’après AutoCar India, MG a des ambitions internationales pour ce projet. On pourrait donc voir la débarquer sur les terres européennes, bien qu’il ne faille pas s’enflammer tant qu’aucune officialisation n’a été faite. Par ailleurs, la date de 2023 serait dans les tuyaux pour son lancement.

Qui dit micro-citadine, dit petit prix : une estimation tarifaire de 12 000 euros est évoquée, ce qui en ferait un véhicule vraiment abordable pour se déplacer. En se basant sur ce prix, le bonus écologique français – 27 % du coût d’acquisition TTC, plafonné à 6000 euros – pourrait apporter une aide de 3240 euros.

Dans l’idée, c’est petite MG passerait alors sous la barre des 10 000 euros. Mais encore une fois, il convient d’accueillir avec des pincettes l’ensemble de ces spéculations.

Deux ans et demi après avoir reçu son homologation européenne, la mini voiture électrique Microlino s’approche d’une production en série.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles