Le rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft est approuvé pour la première fois

 

L'Arabie Saoudite est le premier pays à approuver le rachat monstre de l'éditeur Activision-Blizzard par Microsoft. Un premier pas vers la clôture de ce projet important pour l'industrie du jeu vidéo.

Microsoft Activision Blizzard
Source : Microsoft

L’année 2022 a débuté dans le jeu vidéo avec l’une des annonces peut-être les plus importantes de son histoire : le projet de rachat de l’éditeur Activision-Blizzard par Microsoft pour 68,7 milliards de dollars. Un tel projet permettrait à Microsoft de prendre le contrôle de franchises cultes comme Call of Duty, Diablo et World of Warcraft, mais aussi de mettre la main sur King et son savoir-faire avec Candy Crush.

Un projet qui ne peut pas aboutir en un claquement de doigts. Microsoft doit obtenir l’autorisation des autorités en charge de contrôler la libre concurrence sur les différents marchés. Un premier pays a donné le feu vert.

Un premier signe encourageant pour Microsoft

En mai, Brad Smith, le président de Microsoft déclarait que le processus du rachat était entre « la fin du début et le début du milieu ». Plusieurs mois plus tard, il semblerait que l’on soit désormais bien embarqué dans les étapes suivantes du projet. En effet, l’Arabie Saoudite a déclaré ce week-end être favorable au rachat.

Saudi Arabia is the first regulatory authority to approve the Xbox x Activision Blizzard acquisition. https://t.co/1N9AJNosVL pic.twitter.com/8HzrHGRgnY

— Klobrille (@klobrille) August 21, 2022

Ce n’est évidemment pas le territoire ou le marché le plus important qui soit pour le jeu vidéo. Les avis de la FTC aux États-Unis ou celui de l’Union européenne seront beaucoup plus cruciaux. C’est toutefois un signe encourageant pour les équipes de Microsoft. Cela montre aussi que les autorités ont les documents en leur possession pour commencer à donner leur verdict.

Microsoft avait communiqué une clôture du rachat durant l’année fiscale couvrant jusqu’en juin 2023. Difficile d’évaluer le temps restant que le tout pourrait prendre. Si aucune des autorités ne trouve à redire, la fin du rachat pourrait arriver bien plus tôt que prévu. Aux États-Unis, la situation semblait prendre un chemin plus difficile pour Microsoft.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles