Play Store / App Store : Microsoft avance pour casser le duopole

 

Au détour d'une interview donnée au journal britannique The Times, l'un des principaux dirigeants de Microsoft a évoqué la volonté de l'entreprise à proposer une troisième voie sur le marché des applications sur smartphone. Un projet déjà évoqué, mais qui aurait aujourd'hui le soutien des autorités de régulation de la concurrence.

Les applis de l'univers Xbox
En plus de son service de cloud gaming xCloud, déjà disponible sur smartphone, Microsoft souhaite créer son propre app store Xbox. // Source : Frandroid

Face à l’App Store d’Apple et le Play Store de Google, Microsoft pourrait bien lancer son propre magasin d’applications sur smartphone. Dans une interview publiée samedi 25 février par le journal britannique The Times, le président de Xbox, Phil Spencer, confirme la volonté de l’entreprise de lancer un app store rival qui pourrait être spécialisé dans les jeux mobiles.

Si le géant de la tech avait déjà évoqué un projet similaire fin 2022, ces nouvelles déclarations du patron de la branche gaming de Microsoft confirment cette volonté de bousculer le duopole d’Apple et Google, qui se partage la quasi-totalité du gâteau.

Un argument au rachat d’Activision Blizzard

L’interview n’était pourtant pas dédiée à ce sujet. The Times interrogeait Phil Spencer sur le rachat par Microsoft de l’éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard (Call of Duty, Candy Crush Saga, World of Warcraft…) pour 69 milliards de dollars en janvier 2022. Un rachat remis en question par plusieurs commissions gouvernementales qui craignent que Microsoft retire certains titres très populaires des plateformes de ses concurrents : Sony et Nintendo.

Au détour de la conversation, Phil Spencer se défend de vouloir briser l’équilibre actuel de concurrence entre les trois géants du jeu vidéo, qu’il considère comme saine et bénéfique pour les consommateurs. C’est là que le dirigeant mentionne une première fois le marché mobile : « Je détesterais voir les consoles aller là où se trouvent les téléphones, où il n’y a que deux acteurs. »

Les régulateurs soutiendraient cette démarche

Comme nous l’évoquions en octobre 2022, Microsoft souhaite profiter du rachat d’Activision Blizzard et de ses franchises de jeux mobiles incontournables comme Candy Crush Saga et Hearthstone pour imposer une troisième voie sur le marché des magasins d’applications. Mais au-delà de rester une simple métaphore de Phil Spencer pour convaincre les opposants au rachat, le patron de Xbox confirme ce projet dans l’article de The Times et affirme que Microsoft ne serait pas seul dans cette démarche.

« Nous avons clairement le soutien des régulateurs lorsque nous parlons d’ouvrir le marché mobile et d’être une alternative tierce crédible sur ces appareils — et nous en sommes loin aujourd’hui », affirme Phil Spencer.

Un contexte favorable pour de nouveaux app stores

Microsoft aurait des avantages solides à jouer si le rachat d’Activision Blizzard est validé : Xbox pourrait choisir de proposer ses jeux mobiles uniquement sur ce nouvel app store maison, forçant les 250 millions de joueurs mensuels de Candy Crush Saga à l’utiliser.

Surtout que cette éventualité s’inscrit dans un contexte d’ouverture forcée du marché des magasins d’application tiers, autant sur iOS que sur Android. Un soutien des régulateurs internationaux à ce projet le rend donc plus crédible aujourd’hui.

Si cet app store Microsoft voit réellement le jour, le défi sera pourtant de changer les usages des utilisateurs durablement : même si plus de concurrence pourrait leur être bénéfique, les habitudes ont la vie dure après des 15 ans de dualité Play Store-App Store.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.