Microsoft Surface Laptop vs MacBook Air M3 : les différences à retenir

 

Microsoft a officialisé cette semaine son nouveau Surface Laptop qui vise à concurrencer directement le MacBook Air M3 d'Apple, aussi bien sur les performances que l'efficacité énergétique. Voici déjà comment les deux machines s'en sortent sur le papier.

Source : Microsoft

Les annonces de Microsoft ont été nombreuses ce lundi 20 mai alors que le constructeur a levé le voile sur le futur de Windows 11 et de Copilot, mais aussi d’une toute nouvelle génération de PC portables labellisés Copilot+.

Ce fut aussi l’occasion d’annoncer la nouvelle génération d’appareils Surface embarquant la toute nouvelle puce Snapdragon X (Elite et Plus) avec l’architecture ARM. Microsoft annonce un Surface Laptop 7 jusqu’à 80% plus rapide (que le Surface Laptop 5) et 50% plus performant que le MacBook Air M3.

En attendant de mettre la main sur la machine, autorisons-nous une petite confrontation sur le papier des deux machines bientôt rivales.

Fiches techniques des Surface Laptop 7 et MacBook Air M3

Modèle Microsoft Surface Laptop 7 (Snapdragon) Apple MacBook Air 13 M3 2024
Dimensions 301 mm x 17,5 mm 3041 mm x 113 mm
Définition 2304 x 1536 pixels 2560 x 1664 pixels
Technologie d'affichage N/C LCD
Écran tactile Oui Non
Processeur (CPU) Snapdragon X Elite M3
Puce graphique (GPU) Qualcomm Adreno Apple GPU
Mémoire vive (RAM) 16 Go, 32 Go 8 Go, 16 Go, 24 Go
Mémoire interne 256 Go, 512 Go, 1024 Go 256 Go, 512 Go, 1024 Go, 2048 Go
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 11 macOS
Poids 1340 grammes 1240 grammes
Profondeur 220 mm 2150 mm
Fiche produit Fiche produit Voir le test

Un Snapdragon X vraiment « Elite » ?

La grande nouveauté de la gamme Surface, c’est bien sûr cette nouvelle puce Snapdragon X qui veut démocratiser l’architecture ARM sur PC, 4 ans après Apple et sa puce M1. Qualcomm, et Microsoft, annonce ici des performances supérieures à la toute récente puce M3 dévoilé à l’automne dernier et déjà présente dans les MacBook Air et Pro de la marque.

Sur le papier, la puce Snapdragon montre des spécifications légèrement supérieures, avec 12 cœurs cadencés jusqu’à 3,8 GHz pour la version haut de gamme et un mode « Dual Core Boost » pouvant grimper à 4,2 GHz. Pour comparaison, la puce Apple M3 du MacBook Air conserve un fonctionnement en big.LITTLE avec 4 cœurs performances couplés à 4 cœurs efficients pouvant grimper à 4,05 GHz.

Selon nos benchmarks effectués en avril dernier chez Qualcomm à Londres, la puce Snapdragon dépassait bien le M3 en multicœurs ainsi qu’en monocoeur, même si la puce d’Apple repassait au-dessus de Qualcomm sur certains autres benchmarks synthétiques.

Source : Anshel Sag sur X / Twitter

Pendant sa démonstration, Microsoft a notamment déclaré que le Surface Laptop 7 serait deux fois plus rapide que le MacBook Air M3 sur Photoshop. La grande inconnue réside dans la nouvelle architecture Qualcomm Adreno qui, selon les benchmarks du constructeur, dépasse de peu le GPU de la puce M2 d’Apple.

Sachant que M3 avait fait un sérieux bond en avant à ce niveau, aussi bien en termes de performances brutes que de fonctionnalités (ray tracing, mesh shading, memory caching), on peut se dire sur que le Surface Laptop 7 ne sera pas forcément plus à même de faire tourner des jeux graphiquement intensifs que le MacBook Air M3.

Le cas de l’autonomie

En plus de performances, c’est sur l’autonomie que Microsoft a fortement insisté dans la comparaison de son Surface Laptop avec le MacBook Air M3. Sur le papier, les deux versions 13 pouces proposent toutes les deux une batterie entre 52 et 54 Wh, mais c’est bien l’efficacité de la puce qui va départager les deux.

Malgré la présence de davantage de cœurs et l’absence de cœurs « efficients », Microsoft a annoncé de gains d’autonomie conséquents dans ses propres tests : sur un test de navigation, le Surface Laptop atteignait les 16 heures et 56 minutes, contre 15 heures et 25 minutes pour le MacBook. En lecture vidéo (locale), la machine de Microsoft vide sa batterie en un peu plus de 20 heures, contre 17 heures et 45 minutes pour le MacBook Air.

À noter qu’en lecture vidéo, Apple préfère jauger de l’autonomie de sa machine en lecture vidéo streaming sur Apple TV+, une utilisation plus répandue selon le constructeur. Sur ce point, Microsoft n’a pas de chiffre à communiquer. Nous tâcherons évidemment de vérifier les dires du constructeur une fois la machine entre nos mains.

L’écran 120 Hz du Surface

Le Surface Laptop 7 de Microsoft est configurable en 13,8 et 15 pouces, tout comme le MacBook Air. Les deux dalles restent en LCD IPS avec une définition similaire proche du QHD+, sans que l’on connaisse la luminosité de l’écran du Surface Laptop. Mais la dalle est ici tactile et peut monter jusqu’à 120 GHz alors que nous restons bloqués en 60 Hz chez Apple.

Source : Microsoft

Ce confort n’est pas qu’à réserver aux joueurs puisqu’une telle fréquence de rafraîchissement est un vrai plus au quotidien, un bonus de fluidité réservé aux possesseurs de MacBook Pro chez Apple. Bon point pour le Surface Laptop.

Les 16 Go de RAM

Alors qu’Apple persiste à proposer des machines à 8 Go de RAM, Microsoft vend son Surface Laptop 7 avec 16 Go minimum. Il s’agit ici d’un prérequis pour tous les PC Copilot+ et les fonctionnalités IA de la future version de Windows 11, 24H2.

Apple propose encore 8 Go de RAM pour son MacBook Air //. Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Si on regrette encore et toujours la posture d’Apple à ce niveau, on est rassuré de voir que Microsoft et le monde du PC démocratisent les 16 Go de RAM, y compris pour les machines grand public. C’est un bon point pour la réactivité du système dans des contextes multitâches, mais aussi pour une plus grande robustesse au fil des mises à jour de Windows, mais aussi sur des tâches plus lourdes.

Les capacités IA

Il est compliqué de comparer les fiches techniques du Surface Laptop de Microsoft avec le MacBook Air M3 sur le plan de l’IA, puisqu’Apple ne précise en aucun cas la précision de calcul de son chiffre de 18 TOPS pour son Neural Engine, alors que la puce Snapdragon en atteint 45. On imagine cependant que la précision de calcul est bien int8, auquel cas, les capacités de calcul brutes seraient nettement inférieures.

Ici, ce sont sur les propositions logicielles que l’appareil de Microsoft va se démarquer, avec une intégration massive de Copilot dans toutes les facettes de Windows, et notamment la fameuse fonctionnalité Recall qui se souvient de toutes vos actions sur votre PC.

Sur Mac, le Neural Engine est, lui aussi, intégré profondément dans le système, qu’il s’agisse de l’outil de recherche Spotlight, de la reconnaissance de caractères, la diction vocale, alors que des logiciels comme Topaz AI et la suite Adobe exploitent aussi ses capacités pour du traitement vidéo et audio. Il n’est pas aussi exploité que sur iPhone, mais cela pourrait changer.

Apple devrait faire de grandes annonces à la WWDC de juin, mais en attendant, la concrétisation de l’IA sur nos PC se fera d’abord sur les Surface Laptop et les prochaines machines des constructeurs tiers.

Un prix légèrement inférieur pour Microsoft

Microsoft peut se targuer de proposer un Surface Laptop entre 50 et 100 euros moins cher que le MacBook Air M3 selon les diagonales, c’est au prix de quelques concessions.

Attention cependant, si vous avez bien 16 Go de RAM pour 1199 euros pour la version 13,8 pouces chez Microsoft, il s’agit ici d’une configuration avec puce Snapdragon X Plus et non Elite. Selon les promesses du constructeur lors de l’annonce de cette déclinaison le mois dernier, elle serait toujours 10% plus performance que la puce M3 en multicœurs.

Si l’écart de performance se confirme, un tel positionnement tarifaire serait à l’avantage de Microsoft cette année sur le marché des PC portables milieu de gamme.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !