Xbox Game Studio : Microsoft dévoile sa recette pour racheter des studios

 

Pour alimenter son Xbox Game Pass, Microsoft a besoin de contenu. La firme a racheté beaucoup de studios ces dernières années et revient sur cette stratégie.

Xbox Game Studio : Microsoft dévoile sa recette pour racheter des studios

C’est un euphémisme que de dire que la branche Xbox de Microsoft a grossi ces dernières années. La firme est passée de 5 à 23 studios en moins de trois ans. Microsoft a bien compris que le contenu était le nerf de la guerre dans le jeu vidéo, en particulier avec sa stratégie autour du Xbox Game Pass. À l’instar d’un Netflix, il faut produire beaucoup de contenu pour en proposer régulièrement à ses abonnés.

Lors de son événement What’s Next for Gaming, Microsoft a multiplié les annonces autour du cloud gaming, permettant d’accéder au Xbox Game Pass plus facilement et sur un plus grand nombre d’écrans. La firme est également revenue sur sa politique de contenu avec Matt Booty, le responsable des Xbox Game Studios.

Au moins un jeu Microsoft tous les trois mois

Matt Booty commence par rappeler l’objectif de la firme : « nous nous engageons à construire une collection de studios variés pour produire de façon prévisible des jeux de grande qualité ». Ces jeux devront « générés des attentes et de l’engagement avec nos fans ». Il faut effectivement rappeler que sur ce secteur, les studios PlayStation et Nintendo génèrent aujourd’hui beaucoup de succès à la fois critique et commercial.

Pour arriver à cet objectif, il évoque plusieurs méthodes employées par Microsoft depuis plusieurs mois :

  • Investir dans les gros studios qui s’occupent des plus grandes franchises Xbox (343 Industries, Turn 10, Rare et The Initiative)
  • Racheter des studios
  • Travailler avec des studios externes pour développer des jeux exclusivement pour Xbox (Moon Studios pour Ori, Tell Me Why pour Dontnod)

Tout cela doit permettre d’après Matt Booty d’arriver au point où Microsoft sera en capacité de proposer un nouveau jeu tous les trimestres. Il indique qu’il faut pour cela prendre en compte le développement de 4 à 5 ans pour chaque jeu, les retards potentiels ou encore les projets qui ne verront jamais le jour. Il est donc nécessaire de créer une grosse force de production.

Comment est-ce que Microsoft choisit les studios à racheter ?

On peut fréquemment lire des rumeurs sur Internet sur d’éventuels rachats par Microsoft, en particulier depuis l’acquisition majeure de Zenimax Bethesda. Les joueurs se demandent ce que Microsoft pourrait bien racheter ensuite et peut tout entendre : Sega, Konami, CD Projekt Red, Dontnod, Asobo, Techland, etc. Il est donc intéressant d’apprendre comment Microsoft choisit les studios que la firme souhaite racheter, pour comprendre quels sont les candidats réellement crédibles ou non.

Nous utilisons un filtre « des personnes, des équipes et des idées » pour rester méthodiques. « Des personnes » avec qui on a déjà des relations, « des équipes » qui ont déjà su produire des jeux qui ont connu le succès, mais aussi des difficultés et des studios qui possèdent un historique établi de nouvelles idées.

Si l’on regarde les studios que Microsoft a rachetés récemment, ce sont effectivement des studios qui avaient déjà une relation privilégiée avec le fabricant. Dans le cas de Bethesda, l’éditeur proposait historiquement ces jeux de la série Elder Scrolls en exclusivité temporaire sur les consoles Xbox jusqu’à l’épisode Skyrim. Bethesda était également impliqué dans le développement de la Xbox One X et a présenté de nombreux jeux lors des conférences Xbox.

Il est également vrai que tous les studios rachetés par Microsoft ont connu des difficultés ou ne faisaient pas partie des studios les plus en vogue dans l’industrie. Celles et ceux qui imaginent Microsoft racheter un studio comme Rockstar Games, les créateurs de GTA et Red Dead Redemption, peuvent donc enterrer l’idée.

Les rachats ne s’arrêteront pas

Satya Nadella, le patron de Microsoft, l’avait déjà confirmé en septembre 2020, les rachats de studios ne vont pas s’arrêter. Matt Booty explique ainsi que les équipes des Xbox Game Studios continueront de grandir en même temps que le Xbox Game Pass.

L’un des axes de développement des studios évoqué est celui d’un recrutement plus inclusif et diversifié : « nous voulons faire entendre des voix diverses dans nos jeux et dans nos équipes de la même manière que notre public va s’étendre tout autour du monde pour inclure des gens de tout horizon ». Il ajoute « nous devons développer et soutenir la représentation de ces personnes dans leurs loisirs ».

Une belle promesse dont il faudra désormais attendre la matérialisation.

Les derniers articles