Windows 11 : la nouvelle configuration minimale abandonne beaucoup de PC

 

Depuis l'annonce de Windows 11, la confusion règne sur les prérequis pour installer le nouveau système sur un PC. Microsoft a tenté de clarifier la situation.

Windows 11 : la nouvelle configuration minimale abandonne beaucoup de PC

Des messages contradictoires et un logiciel inadapté, on peut dire que Microsoft a mis toutes les chances de son côté pour semer la confusion et la peur sur Windows 11. La question clé : mon PC sera-t-il compatible avec le nouveau système d’exploitation ? La réponse risque bien d’être non pour beaucoup.

Le TPM 2.0 est bel et bien obligatoire

Lors de la présentation de Windows 11, le site officiel de Microsoft présentait une liste des caractéristiques minimales qui a fait frémir : le TPM serait nécessaire et en version 2.0. Dans le même temps, la firme a publié une documentation technique en ligne, qui laisse entendre que le TPM 1.2 était finalement suffisant pour installer Windows 11.

Pour en savoir plus sur le TPM et savoir si votre machine est compatible ou comment l’activer, nous avons un dossier dédié au sujet.

Dans la soirée du vendredi 25 juin au samedi 26 juin, Microsoft a mis à jour la documentation pour s’aligner sur ce que présentait le site officiel de Windows 11. D’après cette nouvelle version, le TPM 2.0 sera bel et bien le prérequis minimum. Sans ça, Windows 11 ne s’installera pas.

Tous les processeurs avant 2017 sont abandonnés

Plus gros problème que le TPM 2.0 : la nouvelle documentation de Microsoft indique qu’il est nécessaire d’utiliser un processeur sur la liste très réduite des processeurs supportés par Windows 11.

Quand on regarde la liste, on se rend compte que Microsoft a tracé une ligne en 2017 : les processeurs Intel Core de 8e génération et les Ryzen 2000 d’AMD sont le minimum pour pouvoir installer Windows 11.

On comprend donc pourquoi le Surface Studio 2 à 4149 euros de Microsoft n’est pas dans la liste des PC compatibles Windows 11 : il intègre un processeur Intel Core i7 7820HQ, de 7e génération donc.

Microsoft sème la confusion

On a décidé dans cet article de rapporter exactement ce que Microsoft indique comme les nouveaux prérequis de Windows 11. Il s’agit de la communication officielle de l’éditeur pour le moment. Il faudra attendre de voir jusqu’à la sortie du système en fin d’année pour voir si la firme arrive à garder cette ligne, qui nous semble impossible à tenir.

Avouons que nous avons bien du mal à comprendre pourquoi pendant près de 24h, Microsoft admettait publiquement que Windows 11 était parfaitement installable sur d’anciens PC avec de vieux processeurs, ce qui est par ailleurs possible avec la build en fuite. Cela laisse forcément un gout étrange en bouche. Difficile d’entendre des raisons de performances ou de sécurité pour cette configuration minimale restrictive quand Microsoft semblait indiquer que son OS était plus largement compatible. Sur le plan technique, on s’interroge.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles