Nissan baisse de 4000 € le prix du Ariya électrique face au Renault Scenic E-Tech

 

Alors que le Nissan Ariya peine à séduire les clients, le SUV électrique voit son prix baisser de 4 000 euros au mois de mai. Ainsi, la gamme démarre désormais à partir de 39 300 euros tandis que la fiche technique ne change pas. De quoi répondre à l'arrivée du Renault Scénic électrique qui partage la même plateforme.

Après la Leaf, lancée pour la première fois en 2010 et renouvelée en 2018, Nissan a également lancé en 2021 son Ariya, un grand SUV électrique cousin de la Renault Mégane E-Tech et surtout du nouveau Renault Scénic E-Tech.

Une belle baisse de prix

Ce dernier se décline en deux versions et affiche une autonomie généreuse, annoncée à 536 kilomètres selon le cycle WLTP. De quoi lui permettre de chasser sur les terres de la Tesla Model Y et ses 600 kilomètres en une seule charge. Sur le papier, le Nissan Ariya possède en effet de nombreux atouts, mais en pratique, les choses se passent un peu moins bien que prévu. Arrivé en 2022 en France, le SUV électrique a beaucoup de mal à trouver sa clientèle, puisque seulement 403 exemplaires ont été vendus l’an dernier en France.

Un chiffre annoncé à 193 unités entre janvier et avril 2024, ce qui est un peu mieux, mais encore très loin du podium, dominé par la Peugeot e-208 sur le territoire. Mais le constructeur a plus d’un tour dans son sac pour donner envie aux automobilistes d’acheter ce rival de la BYD Seal U récemment lancée en Europe. C’est ainsi qu’il annonce dans un communiqué avoir opéré une belle baisse de prix pour son SUV zéro-émission (à l’échappement). Une chute qui va jusqu’à 4 000 euros.

De quoi compenser la perte du bonus écologique pour ce dernier, dont la production au Japon est jugée trop polluante pour le gouvernement. Désormais, le Nissan Ariya démarre à partir de 39 300 euros dans sa version d’entrée de gamme Engage avec sa petite batterie de 63 kWh, alors que le constructeur avait déjà fait baisser ses prix au mois de mars 2023, avec une chute allant jusqu’à 10 000 euros selon les versions. Mais à quoi a-t-on le droit sur cette déclinaison la plus abordable ? À vrai dire, la dotation est tout de même très intéressante.

Cette dernière inclut la caméra de recul, la conduite semi-autonome ProPilot et la pompe à chaleur, particulièrement utile lors des longs trajets. Le SUV est également livré de série avec la grande dalle numérique incluant un combiné numérique et un écran tactile de 12,3 pouces compatible avec Apple CarPlay et Android Auto sans fil. Pour avoir le droit à la finition supérieure, baptisée Advance, il faudra débourser 41 800 euros. Cette dernière ajoute notamment le planificateur d’itinéraire intégré, le hayon électrique et les sièges chauffants.

Plusieurs motorisations au programme

Au total, quatre versions sont proposées, avec des puissances allant de 218 à 394 chevaux, ainsi que deux batteries, affichant une capacité de 63 et 87 kWh. Les clients qui souhaitent opter pour cette dernière devront débourser 52 300 euros avec la version Advance tandis que la finition Evolve démarre à partir de 55 800 euros. Enfin, la version coiffant la gamme est la e-4ORCE équipée d’une transmission intégrale et de la grosse batterie, affichant une autonomie de 498 kilomètres selon le cycle WLTP.

Il faudra compter 61 800 euros pour cette déclinaison, qui est livrée de série avec un toit ouvrant panoramique, une sellerie en cuir et un chargeur embarqué 22 kW en courant alternatif. Pour mémoire, le Nissan Ariya peut se recharger à une puissance maximale de 130 kW sur une borne rapide en courant alternatif. Ce qui permet à ce dernier de passer de 10 à 80 % en une demi-heure environ. À noter que le SUV est également équipé du pré-conditionnement de la batterie, qui permet de mettre cette dernière à la bonne température pour la charge, ce qui est particulièrement utile en hiver.

Enfin, il faut également savoir que le constructeur propose une offre destinée aux professionnels, qui permet de s’offrir un exemplaire moyennant 536 euros par mois sans apport. Un tarif valable pour la version doté de la grande batterie de 87 kWh dans sa finition Engage et pour une location sur 36 mois ou 30 000 kilomètres. L’entretien est également compris dans cette offre, qui devrait permettre au SUV électrique de relancer ses ventes un peu décevantes. De notre côté, nous avions pris le volant de ce dernier, et nous avions été globalement séduits par plusieurs de ses aspects, dont son comportement routier.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).