Nissan Ariya : une baisse de 10 000 euros pour mieux concurrencer la Tesla Model Y

Mais avec une nouvelle finition

 

Bonne nouvelle, Nissan fait évoluer la gamme de sa voiture électrique Ariya et lui offre une toute nouvelle finition d'entrée de gamme baptisée Engage. Affichée à partir de 45 800 euros, elle permet de rendre le SUV électrique éligible au bonus écologique de 5 000 euros. Si la liste d'équipements est en baisse, elle demeure tout de même intéressante.

Ariya e-4ORCE test drive on snow tracks in Andorra for e-4ORCE all seasons

Depuis quelques mois, les constructeurs de voitures électriques se sont lancés dans une grande guerre des prix. Initiée par Tesla qui a fait considérablement chuter ses Model 3 et Model Y, celle-ci a entraîné plusieurs marques comme VinFast, Lucid ou encore Ford et Toyota. En Chine, Nissan a également réduit le prix de son Ariya de quelques milliers d’euros. Une baisse qui ne concernait pas l’Europe, où le constructeur avait décidé de ne pas revoir sa politique tarifaire.

Une nouvelle finition

Mais la firme a finalement décidé de revoir sa stratégie. Si Renault a pris la décision de supprimer la version d’entrée de gamme de sa Mégane E-Tech, ce qui a eu pour effet de faire grimper son prix, le constructeur nippon prend le chemin inverse. Ainsi, il annonce le lancement d’une toute nouvelle variante de son SUV électrique, baptisée Engage. Celle-ci joue désormais le rôle de version d’appel, située juste en-dessous de la finition Advance. À son lancement, celle-ci était commercialisée 46 400 euros.

Cette nouvelle déclinaison est disponible avec toutes les motorisations, sauf la variante 87 kWh e-4ORCE équipée d’une transmission intégrale. Vous l’aurez donc compris, le principal intérêt de cette finition est évidemment son prix. Celle-ci débute en effet à partir de 45 800 euros avec la batterie de 63 kWh, contre 50 800 euros pour l’Advance qui jouait jusqu’alors le rôle d’entrée de gamme. Une baisse de 5 000 euros qui n’est pas vraiment innocente.

Ariya e-4ORCE test drive on snow tracks in Andorra for e-4ORCE all seasons

Et pour cause, avec ce nouveau prix le grand SUV est désormais éligible au bonus écologique de 5 000 euros. Ce dernier est en effet désormais réservé aux voitures de moins de 47 000 euros. Ainsi, le Nissan Ariya démarre désormais à partir de 40 800 euros une fois le petit coup de pouce de l’État déduit. Ce qui lui permet donc de mieux rivaliser avec le Tesla Model Y, qui démarre à 41 990 euros bonus déduit.

Attention, car le SUV électrique pourrait ne pas profiter éternellement de cette aide, puisque le gouvernement réfléchit à la réserver aux modèles assemblés en Europe. Or, celui-ci est actuellement produit au Japon. Ce qui devrait conférer un avantage non négligeable à son rival américain, fabriqué dans la Gigafactory de Berlin (sauf dans sa version Propulsion pour le moment), qui vient de battre un nouveau record.

Une version plus haut de gamme

Bien sûr, la dotation de série de la nouvelle finition Engage est un plus réduite que pour la version Advance. S’il faudra par exemple faire l’impasse sur le pare-brise chauffant ou encore le hayon mains-libres, de nombreux équipements sont de la partie. C’est notamment le cas des feux à LED, de l’instrumentation digitale à double écran de 12,3 pouces et de la pompe à chaleur, comme l’explique le communiqué de la marque. L’autonomie est annoncée à 404 km.

Celle-ci nous indique également qu’une autre finition voit le jour, cette fois-ci pour coiffer la gamme. Baptisée Evolve +, elle débute à partir de 70 400 euros et n’est disponible qu’avec la motorisation la plus performante. Il s’agit de la version équipée de la batterie de 87 kWh, de deux moteurs de 394 chevaux et de la transmission intégrale e-4ORCE. L’autonomie est affichée à 498 kilomètres selon le cycle WLTP.

Sans surprise, la dotation de série est évidemment très généreuse puisqu’elle donne accès à toutes les options du catalogue. Parmi elles, l’intérieur en cuir matelassé bleu Sukumo, les jantes alliage de 20 pouces ainsi que le chargeur embarqué de 22 kW. Une exclusivité pour cette finition, tandis que les autres se contentent de 7,4 kW de série. Pour mémoire, la charge rapide s’effectue à une puissance maximale de 130 kW en courant continu.

Avec cette nouvelle gamme, Nissan espère sans doute grappiller quelques clients à Tesla et gagner la guerre des prix. Mais la firme n’est pas la seule dans ce cas, puisque Ford a également fait chuter le prix de son Mustang Mach-E alors que Renault veut proposer des voitures moins chères. C’est également le cas de Volkswagen, malgré une hausse des prix de sa gamme électrique actuelle.

Nous avons également rédigé un dossier comparatif entre la Tesla Model Y et la Nissan Ariya pour vous aider à choisir entre les deux.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.