Nvidia relance Image Scaling face à AMD FSR : différences avec le DLSS, promesses et jeux compatibles

Tout ce qu'il faut savoir

 

Nvidia étoffe sa proposition aux joueurs pour améliorer les performances et la définition des jeux. Après le DLSS, voici le retour de Nvidia Image Scaling.

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Peut-être heurté par l’attention médiatique portée à AMD FidelityFX Super Resolution, Nvidia s’est décidé à remettre au goût du jour une technologie déjà intégrée à ses pilotes : Nvidia Image Scaling.

Derrière ce nom se cache une technique de mise à l’échelle spatiale de la définition, en alternative plus généraliste que le DLSS. Vous n’avez pas compris cette phrase ? On vous explique tout.

Qu’est-ce qu’une mise à l’échelle spatiale ?

En ressortant Image Scaling, Nvidia veut surtout mettre la différence entre sa technologie phare, le DLSS, et les moteurs de mise à l’échelle spatiaux. La marque n’a pas tort, il y a des différences fondamentales entre les deux.

Une mise à l’échelle spatiale, c’est tout simplement ce que l’on connait depuis longtemps : la possibilité d’améliorer la définition d’une image en l’étirant artificiellement, comme un zoom numérique. Il y a autant de recettes que d’éditeur de logiciels pour tenter de gommer les défauts et notamment l’effet d’escalier qui survient avec cette pratique.

AMD Fidelity FX Super Resolution, ou AMD FSR est l’une de ces recettes. Nvidia Image Scaling en est une autre. Votre téléviseur en intègre encore un autre.

Quelle est la différence entre Nvidia DLSS et Nvidia Image Scaling ?

Nvidia propose désormais deux méthodes pour améliorer la définition d’un jeu en temps réel : Nvidia Image Scaling d’un côté et Nvidia DLSS de l’autre.

Comme son nom l’indique, Nvidia Deep Learning Super Sampling fait appel à l’intelligence artificielle pour créer l’image haute définition. Contrairement à un simple upscaling, DLSS peut donc aller créer de l’information, ce qui explique pourquoi certains jeux profitent d’une meilleure qualité d’affichage qu’avec un rendu natif.

Nvidia relance Image Scaling face à AMD FSR : différences avec le DLSS, promesses et jeux compatibles

D’après Nvidia, la différence vient aussi de la source de travail. Le DLSS utilise trois images pour travailler, l’image actuelle et les deux précédentes, pour comprendre la scène et créer la version haute définition, alors que Nvidia Image Scaling, la mise à l’échelle spatiale, utilise seulement une image.

Comme en photographie : plus on a distribué de données pour le traitement logiciel, meilleur pourra être le résultat final.

Quels sont les avantages de Nvidia Image Scaling ?

On peut donc estimer que Nvidia DLSS est plus intéressant que Nvidia Image Scaling. Ce n’est pas surprenant, c’est déjà ce que montrait notre test d’AMD FSR.

Alors à quoi sert Nvidia Image Scaling ? Comme AMD FSR, il s’agit d’apporter une solution à tous les PC qui ne peuvent pas bénéficier du DLSS. Il faut en effet une carte graphique équipée de Tensor Core, les GeForce RTX, pour utiliser le DLSS. AMD FSR et la mise à l’échelle proposée par Nvidia sont ouverts à n’importe quelle carte graphique.

Évidemment, Nvidia met en avant sa propre solution comme offrant un meilleur traitement que AMD FSR. Il ne faut tout de même pas s’attendre à des miracles : le procédé est globalement le même que AMD FSR, avec les mêmes qualités et les mêmes désavantages.

Retenez que le DLSS est un upscaling par IA, qui a prouvé qu’il pouvait être meilleur que les upscaling traditionnels comme AMD FSR ou Nvidia Image Scaling. Le revers de la médaille : il demande un hardware particulier, là où les solutions traditionnelles fonctionnent sur n’importe quel PC.

Quels sont les jeux compatibles ?

L’autre avantage de Nvidia Image Scaling est d’être compatible avec un maximum de jeux, car il s’agit d’une fonction portée par Nvidia dans ses pilotes directement.

Évidemment, Nvidia n’hésite pas à rappeler que de plus en plus de jeux intègrent le DLSS. Notamment des jeux phares comme Fortnite, Battlfield 2042, la tristement célèbre trilogie GTA remasterisée, Deathloop ou encore prochainement le jeu God Of War.

Reste qu’il s’agit uniquement d’une sélection de jeux compatibles, qui ne représentent pas tout le marché, aussi populaire soit-il. Pour les autres jeux, c’est là que Nvidia Image Scaling intervient.

Comment activer la mise à l’échelle Nvidia ?

Nvidia annonce aujourd’hui la mise à disposition du SDK pour les développeurs qui souhaitent intégrer l’option directement dans le jeu. Il faudra sinon passer par les pilotes Nvidia GeForce 496.70 ou plus.

Nvidia relance Image Scaling face à AMD FSR : différences avec le DLSS, promesses et jeux compatibles

L’option de mise à l’échelle de l’image présente dans GeForce Expérience permet de très facilement régler l’option pour tous les jeux. On définit la force appliquée de l’algorithme pour lisser l’ensemble, c’est-à-dire la différence entre la définition réellement calculée par le PC et la définition affichée.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences
    8 /10

    MG

    Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences

    02 décembre 202102/12/2021 • 19:32

  • #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    Xiaomi

    #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    02 décembre 202102/12/2021 • 18:07

  • Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    VPN

    Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    02 décembre 202102/12/2021 • 17:27