Nvidia va activer sur ses GeForce sa propre version du Smart Access Memory d’AMD

Un système qui booste les performances grâce à une meilleure gestion de la VRAM

 

AMD pourrait être en passe de perdre l'un des atouts qu'il réservait à ses nouvelles Radeon RX 6000 : le Smart Access Memory. Cette technologie permettant un accès étendu à la mémoire VRAM devrait en effet être réutilisée sous peu par Nvidia, et avec des bénéfices similaires pour les RTX 3000. On vous explique pourquoi.

Nvidia compte bien proposer un équivalent de l’ingénieux Smart Access Memory d’AMD

Nvidia compte bien proposer un équivalent de l’ingénieux Smart Access Memory d’AMD // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Présenté le 28 octobre dernier, lors de la conférence d’annonce des nouvelles Radeon RX 6000, le Smart Access Memory (SAM) permet une gestion plus adéquate de la mémoire tampon du GPU afin de booster les performances, en améliorant les échanges entre le processeur et la carte graphique. Cette technologie développée par AMD permettait notamment à la firme d’annoncer entre 5 et 11% de performances en plus pour ses nouvelles Radeon sur plusieurs jeux (Borderlands 3, Gears of War 5, Hitman 2, Wolfenstein Young Blood ou encore Forza Horizon 4, qui était d’ailleurs le mieux loti en la matière).

Derrière le Smart Access Memory d’AMD se cache une technologie qui existe déjà, et qui permet aux données échangées entre le processeur et la carte graphique d’occuper toute la mémoire tampon du GPU, tandis que d’ordinaire, seule une fraction de la VRAM disponible est allouée à ces échanges, ce qui bride les performances résume VideoCardz.

Quand AMD utilise à son compte une technologie accessible à la concurrence

Ce 12 novembre, Nvidia a néanmoins confirmé à la chaîne YouTube GamerNexus qu’elle serait prochainement en mesure d’activer un dispositif similaire sur ses propres GeForce RTX 3000 « Ampère ». Et pour cause, les bases de la technologie d’AMD restent avant tout constitutives des spécifications du standard PCI Express, a indiqué Nvidia. Sur Reddit, un utilisateur rappelait d’ailleurs, peu après la conférence AMD Radeon, que le SAM est ni plus ni moins qu’une variante du BAR redimensionnable supporté par Linux.

« Le BAR redimensionnable fait partie de la spécification PCI Express. Le matériel NVIDIA prend en charge cette fonctionnalité et l’activera sur les GPU Ampère par le biais de futures mises à jour logicielles. Nous l’avons fait fonctionner en interne et nous constatons des performance similaires », a pour sa part assuré Nvidia.

Mieux, avoir une configuration compatible avec le PCIe 4.0 n’est pas requis, et Nvidia ferait fonctionner sa propre variante de cette technologie avec ses cartes graphiques d’une part, mais aussi des processeurs Intel comme AMD. Côté AMD, le Smart Access Memory requiert une carte graphique Radeon RX 6000, un processeur AMD Ryzen 5000 et une carte mère disposant de la mise à jour de firmware AGESA 1.1.0.0. L’alternative Nvidia devrait donc être plus ouverte et toucher un plus grand nombre d’utilisateurs. Un argument dont Nvidia devrait savoir tirer parti.

Les derniers articles