Télés LCD, OLED et Mini LED : Philips dévoile ses nouveautés 2021

HDMI 2.1, Ambilight et barre de son Bowers & Wilkins à l'honneur

 

Philips OLED 806 et 856, Mini LED 9506 et 9536 ou encore The 8506... le constructeur vient de présenter ses nouvelles gammes de téléviseur pour 2021. Si tous les détails ne sont pas encore connus, cette année Philips jouera sur les tableaux en assurant un service minimum plutôt intéressant. La 4K à 120 Hz et un processeur P5 de dernière génération sont des éléments clés.

C’est fait ! Les nouveautés de Philips que nous attendions sont tombées ! Le constructeur, filiale du groupe TP Vision (basé à Amsterdam), avait décidé de ne pas faire ses annonces dans le cadre d’un CES virtuel, mais d’organiser son propre événement ce 27 janvier. Un rendez-vous tout aussi numérique, durant lequel la firme a dévoilé sa vaste gamme de téléviseurs pour cette année 2021. Et comme nous allons le voir, Philips mise sur tous les chevaux.

Philips 9506 et 9636 Premium Mini LED, le must pour les LCD

Vous en rêviez ? Philips l’a fait. Si nous détournons volontairement ce slogan publicitaire initialement associé à la marque Sony, c’est bel et bien pour marquer le fait que le constructeur japonais est désormais l’un des seuls géants de la télé (avec Panasonic, autre constructeur japonais) à ne pas avoir annoncé de téléviseurs LCD utilisant un rétroéclairage Mini LED. Chez Phillips, ces nouveautés LCD utilisant le rétroéclairage par le biais de Mini LED portent les références 9506 et 9636 avec, pour chacune de ces gammes, des modèles 65 et 75 pouces. Aucun prix n’est annoncé pour ces produits dits « premium », mais le choix de ces grandes diagonales laisse penser qu’ils ne seront pas accessibles à une large clientèle.

Les 65 et 75 pouces les plus haut de gamme seront donc regroupés sous la référence Philips 9636 Premium. Et « premium » est aussi le nom donné à ce système de rétroéclairage mini LED qui est ici composé de 1024 zones de micro dimming soit une capacité à maîtriser la luminosité et les contrastes jamais atteints sur un téléviseur LCD à rétroéclairage LED classique. Philips ne donne pas plus de détails sur le nombre de mini LED intégrées ni même leur taille, mais il évoque en revanche un pic de luminosité de 2000 nits. Sur le papier, ce n’est pas un record, mais compte tenu des contrastes espérés, l’image ne devrait pas manquer de panache.

Le « tweeter on top », signe distinctif des systèmes B&W

Le « tweeter on top », signe distinctif des systèmes B&W

Philips promet également que la dalle LCD de type VA offrira de large angle de vision et une couverture de 95% de l’espace colorimétrique DCI-P3. Là encore, sur le papier, rien de bien révolutionnaire, mais nous avons hâte de tester tout cela !
Et de les entendre aussi ! Les modèles mini LED 9636 se distinguent par leur barre de son estampillée Bowers & Wilkins, désormais un partenaire de longue date sur les modèles Premium de chez Philips. On ignore encore la puissance de cette barre de son, mais il est précisé qu’il s’agit d’un système 3.1.2 avec une reproduction Dolby Atmos. On y retrouve aussi le fameux « Tweeter-On-Top » qui assure la voie centrale et qui est LA marque de fabrique de B&W. Notez que la barre de son fait office d’un très joli pied pour les téléviseurs mais, naturellement, il est possible d’accrocher au mur ces produits.

Philips Mini LED 9506

Philips Mini LED 9506 // Source : Philips

Les 9506 en 65 et 75 pouces seront donc les modèles plus « abordables ». Exit la barre de son et retour à un système intégré, néanmoins 2.1 promettant une puissance de 50 watts. Le constructeur n’indique pas ici le nombre de zones pour ce système « micro dimming pro » (et non plus Premium) et la puissance lumineuse serait de 1500 nits. La conception semble par ailleurs plus classique, avec deux pieds en métal qui pourraient poser quelques problèmes à quiconque voudrait placer une barre de son devant le téléviseur.

Des dalles 4K 120 Hz et HDR10+ Adaptative

Enfin, il y a des points communs sur ces deux gammes de téléviseurs et ils sont plus ou moins favorables à cette collection 2021. En effet, on apprend que ces téléviseurs mini LED sont compatibles HDR10, HDR10+, HDR10+ Adaptative, mais la compatibilité Dolby Vision semble avoir disparu. C’est regrettable et nous attendons des précisions sur ce point de la part de Philips. Il se peut qu’il ait fait les économies de cette licence Dolby au profit d’un soutient au HDR10+ Adaptative qui promet de faire la même chose que le Dolby Vision IQ en ajustant les réglages de l’image en fonction de la luminosité ambiante dans la pièce.

Ces téléviseurs Philips Mini LED intègre l’Ambilight 4 côtés

Ces téléviseurs Philips Mini LED intègre l’Ambilight 4 côtés

Bonne nouvelle en revanche du côté de la qualité des dalles qui, grâce à une connectivité HDMI 2.1 à 48 Gbps, peuvent profiter de la 4K à 120 Hz. Les joueurs apprécieront, tout comme la prise en charge associée des technologies telles que le VRR et l’ALLM réduisant les risques d’artefacts sur les jeux vidéo. Et d’ailleurs, du côté du Variable Refresh Rate, Philips met également en avant la compatibilité avec le FreeSync Premium Pro d’AMD, sous-entendu : ce qui va bien avec votre console Next Gen.

Enfin, tous ces modèles mini LED, ainsi que les modèles OLED d’ailleurs, profiteront de la technologie Ambilight à quatre côtés, déjà présente sur les modèles 2020, sauf qu’elle aurait été ici encore améliorée. Qui testera verra.

Philips OLED 806 et 856, quelques OLED, trop peu d’infos

Cette année encore Philips envisage visiblement de mettre le paquet sur l’OLED. Aura-t-il recourt aux nouvelles dalles les plus lumineuses jamais produites par LG display et que nous retrouverons chez LG, Sony et, visiblement, Panasonic ? On l’ignore encore. Aucune notion de luminosité n’est évoquée par la firme. Vous connaissez notre ténacité, c’est un autre des sujets pour lesquels nous avons demandé à nous entretenir avec Philips. Cela ne devrait pas trop tarder, mais dans la mesure où ces modèles ne devraient pas arriver avant le second trimestre… nous avons encore un peu de temps.

Ce qui est d’autant plus frustrant pour nous, c’est que Philips annonce une gamme OLED 806 composée de modèles 48, 55, 65 et 77 pouces et une gamme OLED 856 déclinée en 55 et 65 pouces. Il devrait donc en avoir pour tous les goûts et presque tous les budgets, mais on manque cruellement d’info là encore. Les joueurs, par exemple, pourraient se laisser tenter par les 48 et 55 pouces puisque tous les modèles annoncés intègrent du HDMI 2.1 et les atouts cités plus haut pour les modèles Mini LED.

Il devrait par ailleurs subsister des différences techniques et de performance entre les 806 et 856, mais Philips n’en fait pas état. On sait jusque que les 856 reposent sur un pied central en métal (pas de photo fournie) alors que les 806 sont dotés de pied en métal, plus conventionnel comme on peut le voir sur la photo ci-dessus.

Tout comme les modèles Mini LED, ces télés OLED profitent d’une connectivité sans fil DTS Play-Fi pour créer un système multiroom sans fil avec une grande facilité, dixit Philips. Et comme ces téléviseurs fonctionnent sous Android 10, Google Assistant est de la partie, mais pas en mode mains libres. Il faut presser le bouton de la télécommande pour activer l’assistant vocal. Et il devrait en être de même pour utiliser l’autre assistant disponible, à savoir Alexa d’Amazon.

Philips The One 8506, le LCD à prix cassés du 43 au 75 pouces

Le succès de la gamme The One a naturellement poussé le constructeur à renouveler ces modèles d’entrée de gamme. Là encore, on peut regretter le peu d’informations partagées par Philips. L’essentiel à retenir alors c’est que ces modèles LCD à rétroéclairage Direct LED (sans plus de détails), sont eux aussi dotés d’une interface HDMI 2.1 avec le support de l’eARC, du VRR et de l’ALLM. De quoi séduire les joueurs qui ont déjà fait flamber le budget annuel dans l’achat de la console.

À en juger par la photo ci-dessus, ces téléviseurs semblent esthétiquement plutôt séduisants. Les modèles 43, 50 et 58 pouces reposeront sur le pied central pivotant – un excellent point ! – qu’on peut voir sur la photo ci-dessus. Les modèles 70 et 75 pouces seront équipés de deux pieds trapézoïdaux en métal. La technologie Ambilight descend en gamme, avec un système à trois côtés et, sans doute, composé de moins de LED pour chacun des côtés. Enfin Philips précise que le système audio intégré délivre une puissance de 20 watts, mais aucun caisson de basses n’est ici présent pour apporter un peu de rondeur et de peps au rendu.

Un processeur P5 pour les gouverner tous

Philips y va aussi de l’annonce de son nouveau processeur de traitement d’image, le P5 de 5e génération. Cette puce P5 fait partie des références en matière de traitement d’image, y compris dans son actuelle 4e génération qui équipe les téléviseurs de 2020. Vous vous en seriez douté – si vous avez suivi les autres annonces faites par Samsung, LG, Sony ou encore Panasonic – cette nouvelle mouture ajoute une touche d’intelligence artificielle et de « machine learning ». Des réseaux neuronaux, capables d’analyser plus finement l’image et les différents éléments qui la composent.

De grands termes très en vogue pour nous dire que cette puce est plus performante encore. Elle a même été entraînée à travailler sur la qualité de l’upscalling et la reproduction des images dégradées ou de moindre définition pour produire un rendu Ultra HD de la meilleure qualité possible. La gamme OLED 806 (et sans doute 856, même si ce n’est pas indiqué) profitera d’un traitement spécifique : le Fast Motion Clarity. Nous jugerons sur pièce, mais il serait ici question d’un nouveau moteur de compensation de mouvements qui veillerait à produire un rendu le plus réaliste possible. Celui-ci serait aussi à l’origine des performances du processeur et donc de la dalle en mode jeu.

Croisons les doigts pour ne pas sombrer, tout au contraire, dans un rendu très artificiel de nos programme. D’ailleurs, il semblerait que Philips soit vigilant sur ce sujet puisqu’on trouvera sur les téléviseurs 2021, trois modes d’image dédiés à vos films et séries : Home Cinema, Pure Cinema et le fameux Film Maker Mode. Enfin, ce processeur P5 de cinquième génération est également l’élément clé dans la gestion des métadonnées des signaux HDR qui profiteront, pour certains modèles, de la gestion dynamique des réglages grâce à un capteur de luminosité intégré dans la dalle.

Nous ne manquerons pas de revenir sur les détails de cette nouvelle gamme Philips 2021, sitôt que nous aurons pu nous entretenir avec un porte-parole. En tout cas le constructeur ne semble pas décider à se laisser distancer par les ténors du secteur et on apprécie…


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles