Renault a trouvé un moyen de concevoir une voiture électrique à moins de 20 000 euros, et ça ne va pas plaire à tout le monde

Avec ou sans la Chine, Renault a tranché

 

Renault s'attaque à un défi de taille : concevoir une voiture électrique à moins de 20 000 euros. Une tâche rendue possible grâce à une collaboration (in)attendue avec la Chine.

Twingo Legend // Source : Renault

La voiture électrique à 20 000 euros, hors bonus écologique. C’est une belle promesse. Elle prendra la forme d’une nouvelle Twingo électrique, dont un concept a été présenté fin 2023. Pour arriver à ce chiffre « magique », Renault a dû trouver un partenaire.

La Chine, pas le choix

L’année dernière, Renault a dévoilé les premières images de la future Twingo électrique, prévue pour 2026. Le défi majeur : maintenir un prix inférieur à 20 000 euros.

Au début, Renault devait travailler avec Volkswagen : les deux véhicules auraient pu partager une seule et même plateforme, de même que leurs motorisations électriques. Cependant, après l’échec du partenariat avec VW, Renault maintient tout de même son projet d’une nouvelle édition de la Twingo électrique à moins de 20 000 euros. Mais le groupe français ne le fera pas seul.

Renault Twingo Legend

Renault s’est tourné vers la Chine, où la production à moindre coût est déjà bien établie. C’est, en tout cas, ce qu’affirme Reuters. Cette stratégie n’est pas nouvelle pour Renault, qui a connu un succès similaire avec la Dacia Spring, fabriquée en Chine par Dongfeng.

Cependant, cette solution est loin d’être parfaite. En effet, la production de voitures électriques en Chine est souvent critiquée pour son impact environnemental. De plus, la dépendance à la Chine pour la production de voitures électriques soulève des questions sur la souveraineté de l’Europe.

Conçue avec la Chine, mais produite en Europe

Pour la nouvelle Twingo électrique, Renault veut garder les rênes du design et de la technologie. Après tout, il s’agit d’un véritable classique de l’histoire de la marque. Cependant, l’aide de la Chine est nécessaire dans la guerre des prix.

La production de la nouvelle Twingo électrique devrait donc se dérouler en Europe, notamment dans l’usine de Novo Mesto en Slovénie, déjà familière avec la fabrication de modèles Renault.

Il n’a pas encore été confirmé qui est le partenaire. Certains médias mentionnent Geely comme un partenaire probable, puisque les deux marques ont coopéré sur l’actuelle Twingo III. Renault travaille également avec Geely sur le développement futur de motorisations hybrides et de moteurs thermiques.

Bien que l’officialisation d’un partenariat avec Smart n’ait pas encore eu lieu, Geely, le propriétaire majoritaire de Smart et Volvo, pourrait jouer un rôle important dans ce projet. D’ailleurs, cette Twingo électrique arrivera en 2026.

Volkswagen fait cavalier seul, Stellantis se tourne également vers la Chine

Volkswagen, de son côté, avait annoncé qu’il développerait à lui seul une voiture électrique pour environ 20 000 euros, l’ID.2 all ou l’ID.1. Elle devrait arriver sur le marché en 2027 et être produite en Europe.

Quant à Stellantis, ils ont décidé de rentrer au capital de Leapmotor et de lancer leurs voitures en France. Une autre stratégie à la française.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.

Les derniers articles