Volkswagen et Renault abandonnent leur projet commun de voiture électrique à 20 000 euros

 

En mars 2024, Renault avait annoncé être en discussions avec Volkswagen pour codévelopper une voiture électrique à 20 000 euros. Mauvaise nouvelle : l'accord n'a finalement pas été trouvé. Si Renault continue le développement de sa Twingo électrique, prévue pour 2026, Volkswagen devra faire cavalier seul... ou trouver un autre partenaire.

Renault Twingo Legend // Source : Renault

Mise à jour du 23 mai 2024 : en marge du salon VivaTech, Luca de Meo a confirmé l’abandon des discussions avec Volkswagen pour le développement commun d’une voiture électrique à 20 000 euros, nous rapporte BFMTV. « Une occasion perdue » selon le CEO de Renault, qui rappelle que le prix et la sortie de la Twingo électrique ne seront pas impactés par ce revirement de situation.


Article original du 17 mai 2024 : La voiture électrique accessible représente la prochaine grande avancée du secteur, dans l’espoir de se démocratiser et arriver au but du 100 % électrique voulu par l’Union européenne en 2035. Dans cette course, les chinois semblent particulièrement féroces, avec une redoutable « guerre des prix ».

Les constructeurs européens doivent donc innover, et les partenariats paraissent être une solution viable pour partager les coûts de développement. Renault et Volkswagen étaient ainsi en discussions pour une voiture électrique à 20 000 euros, mais Automotive News Europe nous apprend que l’accord n’aurait finalement pas été conclu.

La Twingo reste confirmée

Les marques ne s’en cachaient pas, puisque même Luca de Meo, le CEO du groupe Renault, l’avait annoncé en parallèle du Salon de Genève en mars 2024 : un rapprochement entre Volkswagen et la marque française était en études pour arriver à proposer une voiture électrique fabriquée en Europe pour moins de 20 000 euros.

Renault Twingo Legend // Source : Renault

D’après deux sources proches du dossier cités dans l’article, un accord n’aurait pas été trouvé, quand bien même les discussions auraient été très proches d’aboutir. Pour Renault, cela n’a pas l’air de changer les lignes, puisque sa Twingo électrique est toujours prévue pour 2026, avec des innovations en tout genre pour rester sous la barre des 20 000 euros.

Cela pourrait tout de même faire grimper les coûts de développement, cruciaux dans le prix de vente d’une voiture (électrique ou non), et qui pourrait contraindre Renault à faire des concessions techniques supplémentaires.

Une stratégie plus conservatrice pour Volkswagen ?

Les rumeurs disaient donc vrai : Volkswagen va devoir faire cavalier seul ou trouver un autre partenaire pour son « ID.1 », que certains appellent également e-up!… à moins qu’elle disparaisse pour de bon.

Volkswagen semble en effet revoir totalement sa stratégie, précédemment embarquée à fond sur l’électrique. L’hybride rechargeable semblerait être en retour de grâce, notamment à cause des résultats décevants de sa branche électrique.

Volkswagen ID. 2all concept // Source : Volkswagen

Si le futur de cette petite voiture électrique s’assombrit, tout n’est cependant pas mis à la poubelle : l’ID.2, concurrente frontale de la Renault 5 E-Tech avec un prix de base à 25 000 euros, est toujours dans les cartons. Rendez-vous en 2026 pour découvrir sa version de série.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.