Comment Samsung a astucieusement rendu les Z Fold 3 et Z Flip 3 étanches

Belle prouesse !

 

Le problème que posent les Z Fold 3 et Z Flip 3 pour l'étanchéité peut être résumé assez simplement : ils ont une charnière, et qui dit charnière, dit mouvement, et donc une résistance à l'eau plus complexe. Samsung a donc rivalisé d'inventivité pour trouver des solutions et offrir le précieux sésame de l'IPX8 à ces smartphones.

Un Z Fold 3 entièrement déconstruit

Un Z Fold 3 entièrement déconstruit // Source : Samsung

Les smartphones pliables Z Fold 3 et Z Flip 3 sont tous les deux certifiés IPX8. Pour rappel, le X signifie qu’ils ne sont pas certifiés contre la poussière, mais le 8 indique pour sa part qu’ils sont capables d’être immergés dans de l’eau, jusqu’à 1,5 m de profondeur pendant trente minutes. Si on ne prend en compte que l’eau, c’est aussi bien qu’un iPhone 12 d’Apple ou un Samsung Galaxy S21, qui sont tous deux certifiés IP68.

Disons-le, c’est assez impressionnant qu’un smartphone pliable soit aussi résistant à l’eau qu’un téléphone traditionnel, surtout lorsqu’on sait que les précédentes générations de smartphones pliables n’avaient aucun indice IP. Les difficultés en la matière sont assez claires : elles sont principalement dues au casse-tête que représente une charnière quand on cherche à rendre un objet étanche.

La charnière d’un Z Fold 3 démonté

La charnière d’un Z Fold 3 démonté // Source : Samsung

Avec un Z Fold 3 qui s’approche désormais de la barre des 1000 euros, on comprend bien à quel point cette question de l’étanchéité est stratégique pour Samsung, qui compte certainement normaliser l’utilisation d’un smartphone pliable, afin de profiter de son avance dans ce domaine.

Du caoutchouc et des brosses

Le site The Verge est parvenu à mettre la main sur des photos de Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 démontés. Ils ont également pu échangé avec des ingénieurs de Samsung sur le sujet, et cela leur a permis de comprendre comment la firme coréenne s’y était pris exactement pour réussir ce tour de force de rendre étanche des smartphones pliables.

Traditionnellement, l’étanchéité est assurée par des joints en caoutchouc, comme c’est le cas dans le tiroir de SIM du Z Flip 3

Traditionnellement, l’étanchéité est assurée par des joints en caoutchouc, comme c’est le cas dans le tiroir de SIM du Z Flip 3 // Source : Samsung

Comme l’explique le site américain, habituellement, les choses sont assez simples : il suffit de sceller toutes les parties qui pourraient être en contact avec de l’eau. Pour les points d’entrées comme le tiroir de SIM par exemple, le port USB-C, les haut-parleurs, on sait déjà le faire en utilisant par exemple de simples joints en caoutchouc, et le fait qu’un smartphone soit pliable ne change pas grand-chose au processus.

Pour éviter que les poussières n’entrent, des brosses balayeuses en nylon ont été ajoutées

Pour éviter que les poussières n’entrent, des brosses balayeuses en nylon ont été ajoutées // Source : Samsung

Mais autour de la charnière, ce n’est évidemment pas la même histoire. Même s’ils ne sont pas certifiés contre la poussière, les derniers pliants de Samsung comportent tout de même de petits ensembles de brosses en nylon pour l’empêcher d’entrer, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus.

Libérez les eaux

Pour les liquides, Samsung assume avoir choisi une solution plus radicale. La firme a « développé un type spécial de lubrifiant qui peut vraiment bien adhérer à tous les petits composants de l’appareil », comme le détaille auprès de The Verge Hee-cheul Moon, ingénieur principal de l’équipe mécanique de Samsung.

Un Z Flip 3 démonté

Un Z Flip 3 démonté // Source : Samsung

Les ingénieurs reconnaissent que la solution n’est pas parfaite, car tout lubrifiant peut finir par s’user. Mais la firme pense que celui-ci pourrait tenir jusqu’à 200 000 pliages.

L’écran quant à lui, a été traité différemment. Celui-ci est composé de plusieurs couches, et il a simplement été scellé, à l’aide d’un adhésif sensible à la pression. « Si de l’eau pénètre à l’intérieur, elle s’écoulera littéralement entre l’écran et les deux corps du téléphone, et entre également dans la charnière », écrit le journal. « Tout cela ne devrait pas être un problème », ajoute Samsung très tranquillement.

Du ruban adhésif double-face a été ajouté autour de chaque trou sous l’écran dans le Z Fold 3

Du ruban adhésif double-face a été ajouté autour de chaque trou sous l’écran dans le Z Fold 3 // Source : Samsung

Sous l’écran, il y a des trous dans le corps du téléphone. Pour les sceller, Samsung les a tout simplement entourés d’un ruban adhésif double face développé à cet effet. Cela permet à l’écran de garder sa capacité à bouger et à flotter un peu (qui est nécessaire avec un smartphone pliant lorsque le corps bouge), tout en protégeant l’intérieur du téléphone.

Un joint très astucieux

Dernière difficulté qu’ont rencontrée les ingénieurs : la connectique entre les deux côtés du téléphone, assurée par des rubans. Le souci, c’est que les rubans doivent pouvoir bouger dans toutes les directions. Il était donc impossible de les protéger avec un simple joint en caoutchouc, beaucoup trop rigide.

Un joint durci sur place pour l’étanchéité à l’eau sur un Galaxy Z Flip 3.

Un joint durci sur place pour l’étanchéité à l’eau sur un Galaxy Z Flip 3. // Source : Samsung

Alors là aussi, Samsung a cherché à innover, en injectant, en usine, un joint sous forme liquide, qui va ensuite durcir sur place une fois exposé à l’air, pour devenir une sorte de joint flexible qui entoure le ruban de câble. De quoi assurer étanchéité et flexibilité.

Même si toutes ces solutions sont parfaitement ingénieuses, elles posent tout de même une difficulté : les Z Fold 3 et Z Flip 3, avec leurs multiples matériaux collants, sont probablement un enfer à réparer. Quoique, Samsung France communique des indices de réparabilité de 7,6/10 et 7,8/10 respectivement pour le Flip et le Fold.

Ce sont là des résultats plutôt encourageants, même si ces scores dépendent de plusieurs critères et ne signifient pas forcément que la réparation des deux appareils soit à la portée de tout le monde.

Les derniers articles