PlayStation Plus et Switch Online : les conditions d’abonnement changent, voici les nouveautés

 

Après Microsoft, les deux autres géants du jeu vidéo que sont Sony et Nintendo ont décidé de modifier leurs politiques en matière d'informations au consommateur et de renouvellement des abonnements.

Sony PlayStation + Nintendo Switch + Xbox

C’est à la suite d’une enquête lancée par la CMA, l’Autorité de la concurrence et des marchés britannique, que les deux géants du jeu vidéo ont accepté de mettre à jour leurs pratiques vis-à-vis des abonnements aux services en ligne. L’enquête en question portait principalement sur le fonctionnement du renouvellement automatique.

Sony et Nintendo changent leurs pratiques

En ce sens, et pour se mettre en conformité avec les lois outre-Manche, Sony a décidé de mettre en œuvre de nouvelles mesures pour les abonnés du PS Plus. Il s’agira notamment de contacter les clients abonnés depuis longtemps, mais inactifs. Il leur sera alors rappelé comment ils peuvent résilier leur abonnement. Plus étonnant, Sony cessera de prélever un consommateur qui n’aurait pas utilisé le service depuis un certain temps.

Nintendo s’est de son côté penché sur une autre pratique commerciale. Le service Nintendo Switch Online, qui permet entre autres de jouer en ligne, ne sera plus proposé avec le renouvellement automatique activé par défaut. Chaque utilisateur devra l’activer lui-même, s’il le souhaite, après l’inscription.

Présenter plus clairement les informations au consommateur

Les deux firmes japonaises suivent clairement les traces de Microsoft, qui avait décidé, en janvier dernier, de changer la façon dont sont présentées les informations aux clients, sur les services d’abonnement tels que le Game Pass. Le but était de présenter de manière plus transparente le fonctionnement du renouvellement automatique ou encore la possibilité de se rétracter et de se faire rembourser.

« À la suite de nos enquêtes, un certain nombre de changements ont été apportés dans ce secteur pour protéger les clients et aider à résoudre les problèmes de renouvellement automatique des abonnements », s’est félicité Michael Grenfell, un responsable à la CMA. « Les entreprises d’autres secteurs qui proposent des abonnements à renouvellement automatique devraient revoir leurs pratiques, pour s’assurer qu’elles sont conformes à la loi sur la protection des consommateurs », a-t-il aussi conseillé.

À noter que ces changements s’appliquent avant tout au Royaume-Uni suite à l’enquête de la CMA. Toutefois, Microsoft avait décidé de mettre en place ses nouvelles conditions dans le monde entier. Reste à savoir si Sony et Nintendo prendront la même décision et ne se limiteront pas au territoire outre-Manche.

On peut espérer que les entreprises du secteur décident également, dans un avenir proche, d’être plus claires et plus transparentes sur les modalités lors des souscriptions d’abonnement.

Xbox Series X, PlayStation 5, Nintendo Switch, Nvidia Shield… découvrez notre sélection des meilleures consoles de jeux en 2021, en fonction de vos besoins.
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles