PS5 : Sony dément les problèmes de production

 

TSMC connaitrait des difficultés à produire les puces de la PS5 et la production de la console de jeu tournerait au ralenti. Le prix de vente adopté par Sony pourrait être plus compétitif qu'imaginé.

PS5 design

Mise à jour le 16 septembre à 8h : Sony a envoyé un démenti au site GamesIndustry.biz :

Bien que nous ne divulguions pas les détails relatifs à la fabrication, les informations fournies par Bloomberg sont fausses. Nous n’avons pas changé nos chiffres de production de la PlayStation 5 depuis le début de la production de masse.

Article original :

Microsoft semble avoir tout déballé avec sa Xbox Series S et sa Xbox Series X, et n’attend désormais que l’ouverture des précommandes le 22 septembre. De son côté, il faudra attendre mercredi soir pour en connaitre plus sur les plans de Sony, et peut-être enfin connaitre la date de sortie et le prix de la PS5, ainsi que la PS5 Digital Edition.

Cela n’empêche pas les équipes de Sony de préparer cette fin d’année forcément stratégique pour la marque, et notamment de s’assurer qu’il y aura le plus possible de PlayStation 5 dans les rayons des magasins le jour de la sortie.

Problèmes de production du processeur

Le site Bloomberg annonce que Sony connait des problèmes de production de la PlayStation 5, au point de diminuer de 4 millions d’unités la production attendue, pour atteindre 11 millions d’unités d’ici la fin de l’année fiscale (31 mars 2021). Avec ces chiffres, la production de la PS5 deviendrait similaire à celle de la PS4 à ses débuts, qui avait connu des ruptures de stock grâce à un lancement très réussi face à la Xbox One.

Ces problèmes de production proviendraient surtout de TSMC et de la fabrication du SoC en 7 nm de la nouvelle console. Le yield serait de seulement 50 %, ce qui signifie que seulement une puce de PS5 sur deux sortants des usines de TSMC serait intégrée dans une console PlayStation 5. Pas de processeur central, pas de console. Pas de console… pas de console. La production totale de la machine serait donc au ralenti. Pour assurer un meilleur niveau de stock aux États-Unis, Sony utilise le transport par avion depuis l’Asie, beaucoup plus rapide et plus cher que le transport par bateau. En tout c’est une expédition de 60 vols (ou 60 avions) chez Delta 747 qui feront le transport à partir d’octobre.

Microsoft pourrait connaitre les mêmes problèmes pour la Xbox Series X, une puce basée sur la même architecture et fabriquée par TSMC. La firme pourrait toutefois réussir à tirer son épingle du jeu avec la Xbox Series S qui utilise un SoC plus petit et au design plus simple à produire en masse.

Un prix de vente à 449 dollars

Toujours d’après Bloomberg, Sony pourrait descendre le prix de sa PlayStation 5 jusqu’à 449 dollars, ce qui la placerait 50 dollars en dessous du prix de la Xbox Series X. À ce tarif, Sony enregistrerait très probablement une perte, le coût de fabrication de la console étant déjà estimé à 450 dollars. Le prix de la Digital Edition — une PlayStation 5 identique, mais sans lecteur Blu-ray — pourrait alors tomber sous les 400 dollars.

Ces tarifs permettraient sans aucun doute à Sony d’être compétitif face à la Xbox Series S, au tarif agressif de 299 euros, et la Xbox Series X. Ces deux dernières consoles seront de plus proposées par abonnement à partir de 25 euros par mois (pendant 24 mois), réduisant d’autant plus le ticket d’entrée dans l’écosystème Xbox.

Dans ce scénario, il sera intéressant de voir si Microsoft serait capable de s’aligner sur le tarif de Sony. La firme de Redmond avait indiqué pouvoir se montrer « flexible » sur le prix de sa console, mais c’était avant de présenter son prix.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00