La sortie du Tesla Cybertruck et du Roadster serait plus proche que jamais grâce à Panasonic

 

Tesla a commencé à recevoir quelques cellules au format 4680 de la part de Panasonic, qui devraient être utilisées dans les prochains véhicules du constructeur américain. Et si cela permettait enfin de démarrer la production du Cybertruck et du Roadster tant attendus ?

Tesla Roadster

En 2020, Tesla avait révélé un design de cellules révolutionnaires au format « 4680 ». Il s’agit d’un cyclindre de 46 millimètres de diamètre par 80 millimètres de long, qui permettrait une densité énergétique et des performances meilleures que les cellules actuelles. Depuis, à part quelques Tesla Model Y sorties de l’usine d’Austin au Texas, il n’y a toujours pas de véhicules Tesla qui utilisent ces nouvelles cellules de batteries. Mais cela pourrait bien changer sous peu grâce à Panasonic.

Des cellules au format 4680 qui sont d’une importance capitale

Pour Tesla, ce nouveau format de cellules n’est pas anodin du tout. En effet, elles sont nécessaires pour ce qui est considéré outre-atlantique comme le véhicule le plus important de la firme d’Elon Musk : le Cybertruck. Ce pick-up électrique présenté en grandes pompes à la fin de l’année 2019 n’est toujours pas sorti des lignes de productions, et il est nécessaire d’utiliser les cellules au format 4680 pour qu’il puisse répondre aux promesses d’autonomie, de puissance et de coûts faites par Tesla.

Tesla Battery Day

Panasonic, un partenaire de longue date du constructeur américain, vient d’envoyer ces premières cellules 4680 à Tesla, après avoir révélé travailler sur ce design en octobre dernier. Confiant que ces cellules répondront aux exigences de Tesla, la firme japonaise Panasonic a indiqué à Reuters qu’elle se préparait à installer des usines aux Etats-Unis et qu’elle est capable depuis le mois dernier de produire en quantité des prototypes. La production de masse des cellules 4680 est prévue pour démarrer chez Panasonic durant le prochain exercice fiscal débutant en mars 2023. Précisons que Tesla compte lui aussi fabriquer ces cellules dans ses usines.

Cyber Rodeo at Giga Texas 1-1-16 screenshot
Le Cybertruck était bien là // Source : Tesla

Tesla n’est pas le seul constructeur à chercher des nouveaux formats de cellules pour être plus performant, moins cher et gagner en autonomie. En effet, le géant chinois CATL a notamment conclus un accord avec BMW pour sa prochaine Série 3, et Volkswagen a un projet de cellules unifiées qui devraient voir le jour en 2023. Il reste toutefois quelques inconnues, soulevées récemment par Bosh notamment sur les cellules 4680 : comment Tesla parvient-il à limiter l’échauffement de telles cellules ?

Si Tesla se garde bien de préciser tous ces secrets de fabrication, on peut espérer avoir rapidement des nouvelles des deux véhicules les plus attendus du constructeur : le Cybertruck et le Roadster. Bien qu’ils soient tous deux dans des catégories différentes – voire diamétralement opposées – les cellules 4680 sont une condition indispensable à leur sortie. Cela va bientôt faire cinq ans que certains attendent leur Roadster, et trois ans leur Cybertruck. Et si 2022 était la dernière année sans ces véhicules sur les routes ?

Avec la hausse des ventes de voitures électriques, les voitures électrifiées pourraient dépasser leurs homologues essence et le diesel dans les prochaines semaines en nombre de véhicules neufs immatriculés en France.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Apple travaillerait sur un iMac M3 pour les pros

    Apple

    Apple travaillerait sur un iMac M3 pour les pros

    05 juillet 202205/07/2022 • 16:10