Toyota accélère enfin sur la voiture électrique, la preuve avec ce futur modèle

 

Si Toyota a toujours montré sa défiance face à la voiture électrique, le constructeur japonais semble avoir désormais changé d’avis. En témoigne ses nouveaux investissements colossaux dans son usine américaine, afin de produire une toute nouvelle voiture électrique.

Si tous les constructeurs devront passer à l’électrique à partir de 2035 en Europe, ils ne sont pas encore tous logés à la même enseigne. C’est notamment le cas de Toyota, qui accuse encore un léger retard.

Un nouvel investissement massif

Et pour cause, la firme nippone a toujours exprimé sa défiance vis à vis de cette motorisation, affirmant qu’elle est seulement à peine plus propre que l’hybride. Et donc qu’il n’est pas forcément nécessaire de multiplier les investissements. Cependant, les choses ont commencé à changer avec l’arrivée de Koji Sato à la tête du constructeur, puisque ce dernier a annoncé des choses très prometteuses pour ses futures voitures électriques. Et notamment une très grande autonomie, alors que ce point reste encore un gros frein pour les automobilistes.

Mais ce n’est pas tout, car Toyota possède déjà son modèle phare, le bZ4X, dont les débuts ont toutefois été un peu chaotiques. Le constructeur a également récemment dévoilé deux nouvelles auto zéro-émission lors du salon de Pékin, prenant les noms de bZ3X et bZ3C. Mais ce n’est pas encore fini, car la firme se doit de rattraper son retard, notamment face aux constructeurs chinois comme BYD ainsi qu’à Volkswagen qui possède une gamme bien fournie. Et ce même si les ventes sont très décevantes.

C’est donc dans ce contexte que Toyota vient d’annoncer dans un communiqué tout juste publié qu’elle va investir pas moins de 1,4 milliard de dollars dans son usine américaine. Cette dernière est située dans l’Indiana et emploie actuellement 7 500 personnes. Mais cet apport financier va notamment servir à agrandir le site de production afin d’embaucher 340 salariés supplémentaires, tandis qu’une ligne d’assemblage de blocs-batteries va aussi être ajoutée. Mais ce n’est pas tout, car cet agrandissement va aussi permettre au site américain de produire un tout nouveau modèle de voiture électrique.

Pour l’heure, on en sait très peu sur ce dernier, mais on sait qu’il devrait proposer pas moins de sept places, et qu’il devrait chasser sur les terres de la nouvelle Peugeot e-5008. Celui-ci sera produit au sein de l’usine de Princeton mais la date n’a pas encore été précisée pour le moment. Au total, le constructeur japonais a déjà investi pas moins de huit milliards de dollars dans son site de production, afin d’accélérer sa transition vers le tout-électrique, conformément aux exigences des pouvoirs publics pour les prochaines années.

Un petit SUV électrique

Par ailleurs, on sait déjà que la firme prépare un SUV compact dont le lancement est prévu pour cette année, et qui embarquera une motorisation 100 % électrique. À vrai dire, si la firme nippone n’a pour le moment pas encore donné beaucoup de détails dans sa communication officielle, il devrait s’agir de la version de série de l’Urban SUV Concept, qui avait été dévoilé en décembre dernier, à l’occasion du Toyota’s Kenshiki forum qui s’était tenu à Bruxelles.

Pour mémoire, ce dernier prend la forme SUV compact 100 % électrique, qui affiche une longueur de 4,30 mètres pour 1,82 mètre de large et 1,62 mètre de haut. Des dimensions qui devraient lui permettre de chasser directement sur les terres des Peugeot e-2008 et autres Jeep Avenger, sans parler de la Renault Mégane E-Tech et de la Fiat 600e, dont nous avions pu prendre le volant. De son côté, son style puise son inspiration dans celui du Toyota C-HR hybride déjà commercialisé.

Au total, deux batteries devraient prendre place sous le plancher de ce nouveau venu, qui reposera sur la plateforme e-TNGA. La première affichera une capacité de 71,4 kWh, pour une autonomie d’environ 500 kilomètres, tandis que la seconde pourra permettre d’atteindre les 800 kilomètres selon le cycle WLTP. De quoi rassurer grandement les automobilistes, bien qu’elle ne devrait pas voir le jour tout de suite, comme c’est par exemple le cas pour la Peugeot e-3008 avec sa grande batterie de 98 kWh. En revanche, on ne connaît pas le temps de charge du petit SUV Toyota pour le moment.


Les derniers articles