La mise aux enchères de vélos électriques VanMoof pose certaines questions

 

Au Royaume-Uni, un certain nombre de vélos électriques VanMoof ont été mis aux enchères sur une plateforme officielle. Il s’agit ici d’anciens modèles d’exposition, entre autres, couvrant aussi bien les gammes S3, S4 et S5. En parallèle, le patron de McLarend Applied, nouveau propriétaire de VanMoof, a évoqué le futur de la marque.

480815-Vanmoof_ProductStills_X4_SimpleDetail_16x9_GREEN-34dc0f-original-1683188121
Source : VanMoof

VanMoof fut indéniablement la grande saga estivale dans l’univers du vélo électrique. Entre sa faillite officielle aux Pays-Bas et sur d’autres marchés, plusieurs liquidations judiciaires, des lueurs d’espoir parties en fumée après des tentatives de rachat ayant capoté, McLaren Applied est finalement venu à la rescousse du groupe batave en grande difficulté.

Pour rappel, McLaren Applied n’appartient plus à l’entité McLaren depuis 2021. Et surtout, c’est l’une de ses filiales, Lavoie en l’occurrence, qui est officiellement devenue le repreneur. Cette filiale est notamment spécialisée dans les trottinettes électriques haut de gamme. Son acquisition vient clôturer un chapitre sombre de l’histoire de VanMoof.

Une mise en chère officielle

Pour autant, tout ne va pas reprendre comme avant en un claquement de doigts. Déjà, parce qu’environ 90 % des employés de VanMoof ont quitté le navire – ils étaient 700 au préalable. Il faut attendre un certain temps avant que la machine se remette en route et que les investisseurs repartent de l’avant.

D’ici là, il faut restructurer une machine bien enraillée. Et c’est visiblement ce que semble faire la marque en mettant aux enchères près de 40 modèles sur une plateforme officielle britannique. Se côtoient aussi bien des VanMoof S3, X3, A5, S5 et S4, dont un certain nombre de vélos d’exposition. Le tout est vendu entre 300 et 710 livres sterling, jusqu’au 11 septembre 2023.

VanMoof
Source : VanMoof

Ici, VanMoof a visiblement envie de vider ses derniers stocks. Comme si la firme souhaitait faire table rase. D’ailleurs, Nick Fry, PDG de McLaren Applied, s’est prêté au jeu de l’interview pour le média néerlandais RTL Z. L’intéressé a notamment déclaré vouloir « presque repartir de zéro avec un petit groupe de personnes ».

Faut-il s’attendre à la fin des vélos électriques VanMoof tels qu’on les connaît ? Peut-être. Le fait est que les modèles existants ne seront pour autant pas laissés à l’abandon. « Nous souhaitons étendre le système de service autant que possible, et peut-être aussi collaborer avec des magasins de vélos plus traditionnels », peut-on lire.

Un nouveau départ

Nick Fry estime avoir « besoin d’un nouveau départ ». Et de poursuivre : « Nous avons une bonne gestion au sein de Lavoie et McLarend Applied. Nous avons de bons contacts avec les frères [Carlier, ndlr] en raison de leur expertise, et sommes de bons gestionnaires », indique le patron.

À l’avenir, d’anciens cadres de l’entreprise depuis licenciés pourraient d’ailleurs être réembauchés, toujours dans cette option de créer un petit groupe de personnes qualifiées pour repartir de l’avant doucement, mais sûrement.

Rappelons tout de même qu’au moment de la faillite, VanMoof traînait une lourde dette de 144 millions d’euros. Avec la gestion chaotique des derniers mois, les souvenirs d’anciens employés ne doivent pas être tout rose. À voir si ce rachat leur donnera envie de se lancer dans cette nouvelle aventure.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).