Xiaomi montre un signe rare de faiblesse à cause de la pénurie de composants

Même Xiaomi a des failles

 

Affecté par la pénurie de composants et par une concurrence rude, Xiaomi s'est montré un peu moins conquérant sur le troisième trimestre de 2021 comme en témoignent ses résultats financiers sur cette période.

Xiaomi Mi Store

La boutique Xiaomi Mi Store sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris en 2019 // Source : Frandroid

En quelques mois, Xiaomi s’est doté d’une réputation de rouleau compresseur. Sortant inlassablement de nouveaux produits, la marque chinoise semblait progresser inexorablement vers le sommet du marché au point d’aller embêter Samsung installé à la place de numéro 1 depuis des années. L’entreprise chinoise paraissait donc presque intouchable, inarrêtable. Elle est cependant, à l’instar de ses concurrents, également exposée aux aléas du marché et notamment à la pénurie globale de composants.

C’est ainsi que l’entreprise a enregistré, sur le troisième trimestre 2021, la croissance la plus lente depuis début juin 2020. Lors d’un appel avec les investisseurs, Xiaomi rapporte tout de même une hausse de 8,2 % d’une année à l’autre qui lui a permis d’engendrer un chiffre d’affaires de 78 milliards de yuans sur la période de trois mois concernée (juillet, août, septembre). Cela équivaut environ à 10,9 milliards d’euros.

Coup dur pour Xiaomi à cause de la pénurie

Malgré cela, et c’est peut-être le vrai coup dur qu’il faudra savoir encaisser du côté de Xiaomi, le bénéfice net du groupe a dégringolé de 84 % comparé à l’année dernière en atteignant 788,6 millions de yuans (soit un peu plus de 109,8 millions d’euros). Comme l’écrit Bloomberg, cela fait suite à une perte d’investissements de 3,5 milliards de yuans. L’agence américaine indique que d’autres acteurs du marché ont souffert de phénomènes similaires à cause d’une perte de vitesse de l’économie chinoise.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Il faut dire que la Chine est aux avant-postes face à la pénurie de composants. « Nous avons fait face à une pression assez importante au troisième trimestre », explique le président de Xiaomi, Wang Xiang, aux investisseurs. Il estime aussi que cette crise « va se poursuivre au quatrième trimestre, mais commencera à s’atténuer en 2022 ».

Serrer les dents jusqu’à 2022

Xiaomi a notamment vu son activité phare de ventes de smartphones faiblir récemment. En effet, en plus de la pénurie, la firme doit aussi faire face à une concurrence féroce en cette fin d’année. Sur le troisième trimestre 2021, Apple lui a repris la place du numéro 2 grâce à l’iPhone 13 tandis que le Chinois enregistrait une baisse de 4,6 % de ses livraisons de téléphones.

Citant des analystes de Citgroup, Bloomberg évoque aussi la concurrence de Honor en Chine qui s’est relancé à fond dans le marché des smartphones après avoir officiellement quitté le giron de Huawei. Néanmoins, il faudrait quand même s’attendre à ce que Xiaomi reprenne des couleurs dès 2022 avec des ventes qui pourraient atteindre 220 millions d’exemplaires.

Alors que la pénurie risque de durer un an de plus, est-ce que vous avez déjà senti ses effets sur vos achats ? C’était l’objet de notre sondage de la semaine.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles