Introduction

Le Xiaomi Redmi 6 est l’un des smartphones les moins chers proposés par le fabricant en France. Pour atteindre ce prix plancher, quelles concessions a dû faire la marque chinoise ? C’est ce que nous allons voir avec notre test.

Fiche technique

Modèle Xiaomi Redmi 6
Version de l'OS Android 8.1
Interface MIUI
Taille d'écran 5,45 pouces
Définition 1440 x 720 pixels
Densité de pixels 295 ppp
SoC Helio P22 à 2GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Mémoire vive (RAM) 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go, 64 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 12 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Oui
Bluetooth 4.2 + A2DP + LE
Réseaux GPRS, EDGE, LTE, HSPA
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
SIM 2x nano SIM
NFC Non
Ports (entrées/sorties) microUSB
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 147,5 x 71,5 x 8,3 mm
Poids 146 grammes
Couleurs Rose, Bleu, Gris, Or
Prix 95€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone fourni par la marque.

Design

Dès la prise en main du Xiaomi Redmi 6, on voit que c’est là que la marque a pu économiser sur la fabrication du smartphone. Alors qu’elle nous habitue à utiliser de l’aluminium ou du verre sur tous ses autres smartphones, même dans l’entrée de gamme, on a ici un châssis en plastique avec une imitation métal. On note également un écran qui ressort légèrement du châssis, c’est souvent le cas sur les smartphones à petit prix, et on peut se demander s’il ne sera pas plus sensible à la casse.

Pour autant, ces choix ne gênent en rien la prise en main du smartphone. Pas d’arrêtes coupantes ici, comme on pouvait encore en trouver sur ce segment du marché il y a peu. Dans les points positifs, on peut mentionner l’écran au format 18:9 avec des bordures correctes et le lecteur d’empreinte au dos, qui tombe facilement sous l’index. Le port jack et la prise micro USB sont évidemment de la partie. Dernier point intéressant, le smartphone propose à la fois le dual SIM et un lecteur de carte microSD, et non une solution hybride comme c’est souvent le cas. Il est donc possible d’utiliser 3 cartes simultanément (deux cartes SIM et une carte microSD) sans problème.

Écran

Le Redmi 6 intègre un écran de 5,45 pouces au format 18:9 avec une définition de 1440 x 720 pixels (295 pixels par pouce). À première vue, il s’agit d’une dalle IPS LCD assez classique, ni très lumineuse, ni très bien contrastée. Une fois l’écran testé avec notre sonde colorimétrique, les qualités de l’affichage se dévoilent.

D’après nos résultats, l’écran atteint une luminosité maximale de 380 cd/m² et un contraste correct de 1236:1, mais surtout l’affichage brille par ses couleurs justes. On note comme toujours un léger surplus de bleu, mais cela reste à la marge. La température moyenne des couleurs est par ailleurs de 7000K. On peut le dire, la dalle du Redmi 6 est surprenamment bien calibrée. En revanche, l’espace de couleurs sRGB n’est pas totalement couvert par l’écran.

Logiciel

Il est enfin là, le premier smartphone testé par FrAndroid avec MIUI 10. Le Redmi 6 de Xiaomi tourne en effet sous Android 8.1 Oreo avec MIUI 10, la version de l’interface Xiaomi sortie en 2018. Les correctifs de sécurité installés sont ceux du 1er octobre 2018. Sans surprise côté DRM, le smartphone ne gère que Widevine L3, mais cela ne devrait pas trop poser de problème à l’usage sur ce produit.

MIUI 10 sur ce smartphone se traduit par une interface revue, notamment au niveau des notifications et du multitâche. Les applications de Xiaomi ont également été revues pour mieux s’adapter aux écrans 18:9 aujourd’hui généralisés chez le constructeur. Pour autant, cette nouvelle version ne corrige pas le principal défaut que l’on adresse à MIUI test après test : la complexité de ses paramètres.

Le menu paramètre n’a pas changé d’un iota comparé à MIUI 9.6, mais on peut noter l’ajout d’une nouvelle option permettant d’échanger l’ordre des boutons de navigation (précédent, accueil et multitâche). À titre personnel je préfère carrément les faire disparaître en adoptant la très bonne navigation par geste proposée par Xiaomi.

Performances

Avec le Redmi 6, Xiaomi a fait le choix d’intégrer un SoC MediaTek Helio P22, à la place d’une des puces Qualcomm que l’on trouve habituellement sur les autres produits du constructeur. Ce SoC est gravé en 12 nm, il est composé de 8 cœurs ARM Cortex-A53 à 2 GHz avec une puce graphique PowerVR GE8320. Cette puce se place en concurrence avec le Snapdragon 625 de Qualcomm, que l’on retrouve par exemple dans le Xiaomi Mi A2 Lite. Le SoC est accompagné par 4 Go de RAM et 64 Go de stockage eMMC.

 Xiaomi Redmi 6Wiko View 2 GoXiaomi Mi A2 LiteHonor 8X
SoCHelio P22Snapdragon 430Snapdragon 625Kirin 710
AnTuTu 7.x77 03259 51579 365139 987
Score CPU36 88427 77938 77867 147
Score GPU12 0119 08912 86622 439
Score UX19 31417 90922 89937 636
Score Memoire8 8234 7384 82212 765

Cette architecture interne, avec les optimisations de MIUI, permet une fluidité sans reproche de l’expérience. Pas de ralentissement ici quand on passe d’une application à une autre, ou dans les animations système. Au quotidien, seule la vitesse un peu limitée du Wi-Fi, car bloqué en 2,4 GHz  (Wi-Fi 4 – 802.11n), peut être légèrement dérangeante, surtout en zone urbaine où cette fréquence est saturée.

Sur Arena of Valor, les paramètres sont réglés au maximum par défaut, avec l’affichage HD désactivé. Dans ces conditions, le smartphone arrive à maintenir les 30 images par seconde, même avec une scène un peu chargée. Le Redmi 6 ne fera pas tout tourner pour autant. Par exemple Asphalt 9 Legends manque de fluidité, dans les menus comme dans les courses. Dans l’ensemble, le Redmi 6 s’en sort très bien pour un smartphone à ce tarif.

Appareil photo

Capteurs arrière

Avec le Redmi 6, Xiaomi généralise un peu plus l’utilisation de deux capteurs photo au dos d’un smartphone. Ici on retrouve un appareil principal de 12 mégapixels avec ouverture f/2,2 et un appareil secondaire de 5 mégapixels pour un meilleur calcul de la profondeur de champ. Disons-le tout de suite, les résultats sont très bons de jour pour un smartphone à ce prix.

On peut noter quelques errements sur la balance des blancs, ou un léger manque de détails sur certaines photos, mais dans l’ensemble le résultat est tout simplement excellent. D’autant que le smartphone est capable de prendre des photos rapidement, ce qui n’est pas forcément le cas sur cette tranche de prix pour les concurrents.

De nuit ça se gâte forcément. Ici la gestion des lumières est aux fraises au moindre éclairage public, la netteté est en chute libre et le bruit numérique fait son arrivée. Ce n’est pas avec ce smartphone que vous capturerez de jolis souvenirs de voyage ou lors de vos fins de soirées. Reste que le résultat n’est pas aussi mauvais que ce que l’on peut trouver ailleurs à ce prix.

Capteur avant

À l’avant, on a le droit à un simple capteur de 5 mégapixels, placé derrière un objectif f/2,2.

Sur ce front, le résultat oscille entre le moyen et le mauvais. En plein jour il est facile de se retrouver avec un ciel brûlé en arrière-plan, qui peut au passage faire apparaître une jolie auréole autour de votre tête. De nuit les photos sont tout simplement floues.

Autonomie

Xiaomi a choisi d’intégrer une batterie de 3000 mAh « seulement », là où le fabricant nous avait habitués à préférer des batteries plus volumineuses, souvent proches des 4000 mAh. Cela se ressent évidemment sur l’autonomie de l’appareil, malgré l’utilisation d’un SoC gravé en 12 nm et d’un simple écran HD+. Heureusement, les optimisations de MIUI sont toujours là. L’interface est assez sévère avec les applications qui consomment trop de batteries, et n’hésite pas à nettoyer certaines applications en arrière-plan pour gagner en autonomie.

Avec notre protocole de test ViSer, qui simule une utilisation variée du smartphone (vidéo, jeux, web, veille, appels, etc.), nous avons obtenu un résultat de 8 heures et 45 minutes. Cela place le Redmi 6 dans la moyenne basse des smartphones que nous avons testés en 2018. Pour autant, à ce niveau de prix, le résultat est plutôt bon, au-dessus du Honor 9 Lite, mais en dessous du Wiko View 2 Go.

À ce tarif ce n’est pas non plus surprenant que la recharge rapide ne soit pas de la partie. Un chargeur 5W et le câble micro USB sont inclus dans la boite, et permettent de récupérer 17% en 30 minutes. Il faut 3 heures pour charger complètement le smartphone.

Réseau et communication

Le Redmi 6 prend en charge la plupart des réseaux 2G, 3G et 4G déployés en France. Seule la fameuse bande 28 (700 MHz) manque à l’appel. Il s’agit d’une fréquence essentiellement utilisée par Free Mobile. On peut noter que les deux cartes SIM peuvent utiliser les données 4G simultanément.

Malheureusement, en termes de réseau local, le Redmi 6 fait le minimum en 2018, à savoir du Bluetooth 4.2, du Wi-Fi 4 (802.11n) bloqué à 2,4 GHz et pas de NFC. Il ne sera donc pas possible de payer avec Google Pay.

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Redmi 6 est disponible en France au prix conseillé de 159,9 euros. Le fabricant propose une offre de remboursement de 20 euros jusqu’au 31 décembre 2018, ce qui peut faire tomber son tarif à 139,9 euros en France et hors promotion.

À ce tarif il fait face au Wiko View 2 Go commercialisés à 159 euros, à l’Asus Zenfone Max Pro M1 à 159 euros et au Honor 9 Lite que l’on trouve à 170 euros désormais. Comme alternatives on conseillera plutôt les deux derniers que le premier.

Nos photos du Xiaomi Redmi 6

Test Xiaomi Redmi 6 Le verdict

design
6
Le Xiaomi Redmi 6 fait service minimum en termes de design : un écran long aux bords réduits et sans encoche, un châssis en plastique, un port micro USB et le port jack 3,5mm toujours là. Pour autant il est agréable à prendre en main, et c'est l'essentiel à ce tarif. Le lecteur d'empreinte est un vrai plus sur ce segment.
écran
7
Un écran IPS HD+ qui manque un peu de luminosité et de contraste, mais qui se rattrape grâce à ses couleurs bien calibrées par défaut.
logiciel
7
Le smartphone est livré avec Android 8.1 Oreo et l'interface MIUI 10. Elle permet un affichage des applications mieux optimisées pour les écrans 18:9 comme celui du Redmi 6. Cette interface est toujours aussi riche et bien optimisée, et les paramètres sont toujours aussi complexes.
performances
7
Pour un smartphone lancé à 160 euros, on revoit forcément nos exigences à la baisse. Pourtant le Helio P22 et les 4 Go de RAM permettent une utilisation fluide à tout instant du smartphone. Ses performances trouveront une limite seulement dans les applications les plus gourmandes comme Asphalt 9 Legends.
caméra
6
L'appareil photo au dos s'en sort remarquablement bien pour les photos de jour, mais le résultat n'est clairement pas aussi bon de nuit. Surtout, l'appareil en façade ne remplit pas sa part du contrat, et les selfies sont le plus souvent ratés.
autonomie
7
L'autonomie obtenue avec ce smartphone est dans la moyenne basse, alors que la marque nous a habitué à faire beaucoup mieux, surtout avec ses Redmi. La recharge par micro USB est très lente. Il devrait tout de même permettre de tenir la journée, mais il ne faudra pas le pousser dans ses limites.
Note finale du test 7/10
Le Xiaomi Redmi 6 est un smartphone à petit prix qui arrive à conserver l'essentiel de ce qui fait un bon smartphone : un design agréable en main et des performances qui assurent une fluidité logicielle. L'interface MIUI est une nouvelle fois très bien optimisée, bien qu'un peu complexe. Avec un prix de lancement à 160 euros, le Redmi 6 parvient facilement à trouver sa place face aux concurrents.

On regrette que le constructeur n'ait pas choisi une batterie un peu plus volumineuse pour ce smartphone, qui se retrouve avec une autonomie dans la moyenne, alors que les produits de la marque font habituellement mieux. Même avec sa version 10, l'interface MIUI est parfois un peu complexe à appréhender, mais elle reste toujours très riche en fonctions supplémentaires. Surtout, l'appareil photo en façade n'est pas au niveau, c'est dommage alors que le travail a été bien fait concernant le double appareil au dos.

Le Redmi 6 est un smartphone que l'on conseille pour qui veut un produit le moins cher possible. Ce prix demande forcément des sacrifices, sur les selfies, l'autonomie, ou des fonctions comme le NFC ou les DRM, mais dans l'ensemble, la recette proposée par Xiaomi fonctionne.
  • Points positifs
    • Fluide et agréable à utiliser
    • Écran bien calibré par défaut
    • Interface MIUI 10 riche et bien optimisée
    • Bonnes photos de jour
    • Lecteur d'empreinte
  • Points négatifs
    • Selfies décevants
    • Interface MIUI complexe par moment
    • Autonomie dans la moyenne
    • (DRM Widevine L3)
    • (Pas de NFC)