Scooters et motos thermiques : le stationnement devient payant à Paris dès le 1er septembre, ce qu’il faut savoir

 

Dès le 1er septembre, le stationnement sera payant pour l'ensemble des deux-roues dans Paris. Sauf pour les modèles électriques, qui en sont exemptés.

2022-05-31_DANCE_SHOT_11_494

Cela fait quelques temps que la mesure a été annoncée, mais elle entrera en vigueur dans les prochains jours. En effet, à partir de ce 1er septembre, le stationnement deviendra payant pour les deux-roues à Paris. Une volonté de la mairie, qui affirmait l’an dernier que « l’utilisation de l’espace public pour stocker un véhicule type deux roues de façon gratuite ne nous semble plus d’actualité« . C’est donc ainsi qu’a été décrété la mise en place du stationnement payant pour les motos et scooter, d’abord reportée avant d’être finalement prévue pour la rentrée.

Les modèles électriques exemptés

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous les deux-roues ne sont en réalité pas concernés par cette nouvelle mesure, qui fait polémique depuis des mois. En effet, seuls les modèles thermiques devront passer à la caisse, tandis que les véhicules électriques en seront exemptés. Une manière indirecte pour la Mairie de Paris d’inciter les usagers à opter pour ces derniers, qui rencontrent d’ailleurs un succès grandissant depuis quelque temps. En effet, entre 2020 et 2021, les ventes ont augmenté de 90% pour les 50 cc et 35% pour les 125 cc.

Une aubaine pour les marques et les concessionnaires, mais également pour les propriétaires de scooters et motos électriques, qui peuvent donc profiter de la gratuité, comme c’est déjà le cas pour les voitures électriques.

Pour les deux roues thermiques, l’heure de stationnement sera affichée à 3 euros dans les 11 premiers arrondissements et à 2 euros du 12ème au 20ème arrondissement pour les visiteurs roulant en deux-roues thermique avec un tarif exponentiel avec la durée puisqu’il faudra s’acquitter de respectivement 37,5 et 25 euros pour une durée de six heures.

Un tarif résident sera mis en place, affiché à 22,50 euros l’année et 45 euros pour trois ans, permettant de ne payer que 0,75 euro par jour ou 4,50 euros par semaine. Le stationnement sera payant de 9h à 20h tous les jours, sauf le dimanche et les jours fériés, comme pour les voitures. Un Pass 2RM sera également mis en place pour garer son deux roues thermiques dans des parkings sous-terrains.

Comment profiter de la gratuité ?

Si vous possédez un scooter ou une moto électrique, il faudra d’abord faire enregistrer votre véhicule auprès de la Mairie de Paris pour pouvoir vous garer gratuitement, même si vous êtes visiteur. Dans ce cas, il faut vous rendre sur le site dédié et faire une demande. Une fois celle-ci acceptée, vous pourrez vous stationner, sans oublier de prendre un ticket. En effet, la durée maximale est fixée à 20 heures consécutives. Si vous êtes résident à Paris, il faudra également enregistrer votre moto ou deux roues sur le site de la ville. Une fois cette opération effectuée, vous pourrez là encore vous garer en toute sérénité pendant 7 jours d’affilée. Là encore, il faudra prendre un ticket.

Attention, car désormais, un seul statut de résident est autorisé par personne. Si vous avez deux véhicules à faire enregistrer, le second possédera alors le statut de visiteur. S’il s’agit d’un modèle thermique, il faudra alors payer le montant prévu dans ce cas. S’il est électrique, il faudra simplement être vigilant à ne pas dépasser le temps limité.

Comme le précise la mairie de Paris, les deux roues motorisées peuvent se garer au choix : sur les 42 000 places dédiées, marquées « motos » ou « 2RM » ainsi que sur la bande de stationnement payant utilisée par les voitures.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles