Tesla licencie une équipe en charge de l’Autopilot et perd des milliards de dollars

 

Les temps sont durs pour Tesla : la firme vient de licencier 200 salariés travaillant sur la conduite autonome aux Etats-Uni et Elon Musk affirme que ses usines perdent des milliards de dollars.

Elon Musk

Rien ne va plus chez Tesla ! Si tout semblait rouler pour Tesla, dont la Model 3 est actuellement la voiture électrique la plus vendue au monde et dont les implantations de Superchargeurs sont en constante en hausse, la situation n’est en réalité pas si rose que cela.

En effet, et comme l’affirment nos confrères de Bloomberg, la firme d’Elon Musk aurait procédé à une vague de licenciements au sein de la division Autopilot. Une information révélée par une source anonyme proche du dossier.

200 personnes licenciées

Pas moins de 200 employés de Tesla ont été remerciés, tous travaillants sur l’analyse du système de conduite semi-autonome Autopilot. Ces suppressions de postes ont été effectuées dans le cadre de la fermeture du bureau californien situé à San Mateo qui comportait 350 personnes. Selon le site spécialisé TechCrunch, les salariés restants seront transférés à Buffalo, dans l’État de New York, au cours des prochaines semaines probablement.

La plupart des salariés licenciés étaient rémunérés à l’heure, une méthode qu’Elon Musk souhaite pourtant développer. En effet, le patron de Tesla avait affirmé que 10 % des emplois à plein temps de Tesla disparaîtront dans les trois prochains mois, mais que le nombre de salariés payés à l’heure (des sortes d’intérimaires aux États-Unis) augmenterait. Il avait précisé à l’occasion du forum économique du Qatar que le total de suppression de postes atteindrait finalement 3 à 3,5 % du nombre total de travailleurs, soit environ 30 000 à 35 000 personnes concernées à travers le monde.

Les usines perdent des milliards de dollars

Si la raison exacte de ces licenciements n’a pas été détaillée, ceux-ci interviennent dans un contexte de grandes pertes financières pour Tesla. En effet, dans un récent entretien avec un club de propriétaires de véhicules de la marque, Elon Musk a souligné que ses usines situées en Allemagne et au Texas « brûlaient une quantité gigantesque d’argent ». Si les chiffres exacts n’ont pas été dévoilés, mais le patron de Tesla parle de « plusieurs milliards de dollars ».

D’après Elon Musk, cette situation difficile est notamment la cause des confinements à répétition en raison de la crise sanitaire, mais également de la pénurie de semi-conducteurs qui en découle directement, entraînant des retards de production et de livraisons. Le patron souligne en effet que « les deux dernières années ont été un cauchemar absolu en termes de perturbations de la chaîne d’approvisionnement, et nous n’en sommes pas encore sortis ». Elon Musk agite même le spectre de la faillite, en indiquant qu’il lui faut trouver un moyen de l’éviter.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles