Tout ce qui change à la rentrée pour les voitures et 2 roues : conduite autonome, prix de la recharge, ZFE, stationnement, etc.

Les voitures électriques sont à l'honneur

 

Pour cette rentrée, de nombreuses nouveautés sont à prévoir pour les automobilistes, et notamment les voitures électriques et les scooters et motos électriques. Avec des bonnes nouvelles, et d'autres un peu moins.

Ionity recharge-00004

Comme tous les ans, le 1er septembre est une date importante, synonyme de nouveauté. Et cette année ne fera pas exception, alors que de nombreuses mesures entreront en vigueur en ce qui concerne les automobilistes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme s’annonce plutôt chargé pour cette rentrée. Nous vous proposons de découvrir les nouvelles mesures qui entreront en vigueur, en ce qui concerne les voitures électriques et deux-roues électriques, mais pas que.

Marseille, Lyon et Rouen et les ZFE

À partir du 1er septembre, une nouvelle ville intègrera la liste des ZFE. Il s’agit de Marseille, qui va donc interdire la circulation des voitures équipées d’une vignette Crit’Air 5. Concrètement, il s’agit des véhicules diesel répondant à la norme Euro 2 immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000. Les autos non classées produites avant 31 décembre 1996 seront également interdites de circulation.

Comme pour Paris, Strasbourg ou encore Lyon, les contrevenants s’exposeront à une amende de 68 € en cas de contrôle, comme le précise le site de la ville.

À Rouen et à Lyon aussi, il y a du changement. En effet, si la ZFE ne concernait jusqu’alors que les utilitaires et les poids-lourds, les voitures particulières sont désormais touchées. Dans la capitale des Gaules, les Crit’Air 5 et non classées seront exclues tandis qu’en Normandie, ce sera aussi le cas des Crit’air 4.

Le stationnement devient payant pour les deux-roues à Paris

Dès ce jeudi, le stationnement deviendra payant pour tous les deux-roues thermiques à Paris. D’abord reportée, cette mesure sera finalement appliquée dans quelques jours. Il faudra alors compter 3 euros par heure dans les 11 premiers arrondissements et 2 euros du 12ème au 20ème arrondissement pour les visiteurs. Un tarif résident sera également mis en place, moyennant 22,50 euros l’année et 45 euros pour trois ans, permettant de ne payer que 0,75 euro par jour ou 4,50 euros par semaine. Un Pass 2RM sera aussi proposé pour garer sa moto ou son scooter dans certains parkings souterrains.

2022-05-31_DANCE_SHOT_11_494

En revanche, le stationnement restera gratuit pour les deux-roues électriques. Il faudra tout de même penser à faire enregistrer votre véhicule au préalable en vous rendant sur le site dédié. À noter que les motos et scooters pourront se garer sur l’une des 42 000 places dédiées ou sur les emplacements pour voitures.

Le prix de la recharge en hausse

Si Ionity a depuis peu remis en place la facturation kWh et non plus à la minute, un autre opérateur va aussi revoir ses tarifs. Il s’agit de Allego, qui prévoit d’augmenter le prix de la recharge. Selon le communiqué de l’opérateur, le kWh passe désormais de 0,40 à 0,50 euro pour une charge en courant alternatif de 22 kW. Il faudra compter 0,69 euro pour une recharge en courant continu jusqu’à 50 kW, contre 0,55 euro jusqu’alors.

Enfin, la recharge rapide au-dessus de 50 kW passe dorénavant de 0,65 à 0,79 euro le kWh. Une hausse qui pourrait également se retrouver chez les autres opérateurs, alors que le prix de l’électricité va fortement grimper. Le MWh sur le marché de gros de l’électricité pourrait passer de 85 à 1 000 euros dès l’année prochaine sur le territoire.

La conduite autonome passe un nouveau cap

Le 1er septembre marque aussi une nouvelle étape dans le développement de la conduite autonome en France. Et pour cause, à partir de cette date, la législation autorisera la circulation des voitures dotées du niveau 3 de cette technologie à circuler sur les routes. Concrètement, cela signifie qu’il n’est plus obligatoire de garder les mains sur le volant, ce qui est le cas pour les véhicules équipés de la conduite autonome de niveau 2, jusqu’alors la seule autorisée.

Mercedes-Benz-Drive-Pilot

Attention toutefois, car plusieurs conditions seront requises pour avoir le droit de conduire sans les mains. Tout d’abord, la voie de circulation devra être équipée d’une séparation physique et ne devra pas être fréquentée par les piétons, tandis que la vitesse sera limitée à 130 km/h. Concrètement, seul un usage sur autoroute sera autorisé, alors que le conducteur devra toujours être en mesure de reprendre la main. À noter que seules les Mercedes EQS et Classe S sont pour l’heure dotées de cette technologie.

Une remise en hausse sur le carburant

Les possesseurs de voitures hybrides rechargeables pourront quant à eux profiter d’un petit coup de pouce, puisque le gouvernement va augmenter le montant de la remise à 30 centimes à partir du 1er septembre. Une ristourne valable sur le sans-plomb, mais également sur le diesel ainsi que sur l’E85, le GPL et le GNV sous forme comprimée ou liquéfiée.

À noter que ce montant sera valable jusqu’au 31 octobre, avant qu’il ne baisse à 10 centimes en novembre et décembre puis disparaisse.

TotalEnergies va proposer une remise cumulable de 20 centimes supplémentaires dans ses stations-service classiques (Access exclues) à partir du 1er septembre. L’E85 et le GPL ne sont pas inclus.

Dès le 1er septembre prochain, il sera possible de conduire sa voiture sans les mains en France. Mais à plusieurs conditions, et notamment que la conduite autonome de niveau 3 soit proposée sur votre voiture.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles