Microlino : la descendante électrique de la BMW Isetta devrait rouler fin 2021

 

Cette mini citadine électrique devrait commencer à rouler sur nos routes à la fin 2021 au regard du cahier des charges récemment communiqué par la marque. Cette dernière compte en effet débuter la production de son automobile en septembre. La partie n’était pourtant pas gagnée à cause du Covid-19.

Microlino : la descendante électrique de la BMW Isetta devrait rouler fin 2021

La pandémie du Covid-19 a forcément chamboulé un grand nombre de projets dans une multitude de secteurs. La filière automobile n’a pas été épargnée, mais l’entreprise suisse Micro Mobility Systems semble avoir tenu le coup malgré le contexte économique et sanitaire plus que délicat. Car sa mini citadine électrique Microlino devrait voir le jour en 2021.

Cette descendante contemporaine de la BMW Isetta a cette particularité d’avoir une porte unique située à l’avant pour accéder à l’habitacle du véhicule. Déjà évoquée dans nos colonnes en 2018 et fin 2020, la Microlino était sur la bonne voie pour prendre le chemin de la production, nous apprenait Electrive en décembre dernier.

Production dès septembre

Cette fois-ci, tout semble se confirmer : le récent communiqué de presse publié par la firme helvète affiche plus de clarté quant au planning du projet. Le quatre roues entrera normalement en production le 21 septembre prochain pour apparaître sur l’asphalte européen d’ici la fin du millésime 2021.

Microlino : la descendante électrique de la BMW Isetta devrait rouler fin 2021

Le prototype n° 2 a récemment été achevé, et fera ensuite place à trois autres prototypes entre avril et juin. S’en suivra la fabrication de modèles en pré série et d’un événement spécial pour lancer le configurateur du véhicule. En parallèle, le constructeur compte finaliser ses processus d’homologation européens.

Un prix qui chutera sous les 10 000 euros

Pour rappel, la Microlino embarque un moteur d’une puissance de 11 kW d’un couple de 100 Nm. De quoi lui offrir une vitesse maximale de 90 km/h et une accélération de 0 à 50 km/h en l’espace de 5 secondes. Sa batterie en série de 8 kWh lui confère une autonomie de 125 kilomètres, rehaussée à 200 kilomètres grâce à l’accumulateur de 14,4 kWh en option.

Comptez aussi sur un coffre de 220 litres, mais aussi et surtout sur un petit prix de 12 000 euros qui chutera aisément sous la barre des 10 000 euros grâce au bonus écologique français (6000 euros à partir du 1er juillet 2021, limité à 27 % du coût d’acquisition TTC).

Les voitures électriques sont toujours plus nombreuses et certaines affichent des niveaux d’autonomie très différents. Nous avons réalisé un classement, par catégories, des voitures électriques disposant de la meilleure autonomie actuellement.
Lire la suite

Les derniers articles