Lors d’une interview, un développeur de Gears 5 est revenu sur l’avenir de la licence, qui passera forcément par la prochaine Xbox Scarlett, et son ray tracing intégré.

En présentant Project Scarlett à l’E3 2019, Microsoft a confirmé quelques caractéristiques de sa console next gen. On sait donc que la console intégrera bien un lecteur de disques, un stockage SSD très rapide, et surtout le ray tracing. Pour rappel, le ray tracing est une technique de calcul plus réaliste des rayons de lumières, améliorant drastiquement les graphismes d’un jeu, ce qui était jusqu’à il y a peu difficile de calculer en temps réel. Nvidia a popularisé le ray tracing temps réel avec ses GeForce RTX, et les fabricants de consoles s’apprêtent à suivre avec AMD.

Des cœurs dédiés au ray tracing

Les prochaines Xbox Scarlett de Microsoft et PlayStation 5 de Sony vont effectivement une nouvelle fois utiliser les puces graphiques et processeurs d’AMD, en particulier l’architecture NAVI. Or les cartes graphiques AMD basées sur NAVI n’intègrent pas de support du ray tracing, laissant les spécialistes du hardware perplexe sur l’intégration de cette technologie sur les consoles.

Dans une interview avec GameSpot, Colin Penty, technical art director pour The Coalition (le studio derrière Gears 5, un jeu Microsoft), a pu confirmer que la prochaine Xbox aurait bien « des cœurs dédiés au ray tracing » et a pu afficher tout son enthousiasme à l’égard du nouveau matériel sur lequel son studio pourra travailler. L’intégration du ray tracing sera donc bien matérielle, et pourra être utilisée par n’importe quel développeur de jeu pour la Xbox Scarlett.

Reste à connaitre les détails techniques pour savoir comment Microsoft et AMD ont réalisé cette intégration. La puce graphique de la Xbox Scarlett pourrait en réalité avoir une architecture à mi-chemin entre NAVI et NAVI 2, la prochaine architecture d’AMD, qui proposera pour la première fois du ray tracing sur les cartes graphiques pour PC.

Si ce n’est pas le cas, cela signifie que les ingénieurs de Microsoft pourraient avoir conçu de leurs mains ce support additionnel du ray tracing à côté de NAVI. La firme a déjà conçu des puces sur mesures pour certains de ses produits comme Hololens ou ses serveurs de données, et n’en serait pas à son coup d’essai. Cette théorie est cependant moins probable, Sony se basant lui aussi sur une puce graphique Navi et ayant également promis du ray tracing pour sa PlayStation 5.