Shadow fait monter la puissance de son abonnement, et son prix aussi…

 

À l'occasion de sa toute première keynote, Shadow a détaillé sa stratégie pour l'avenir de son service de cloud computing. L'entreprise veut devenir incontournable pour les joueurs, les créateurs et les professionnels. Et cela passe notamment par l'arrivée d'un nouvel abonnement, plus puissant, mais aussi plus onéreux.

Shadow illustration cloud gaming computing
Le cloud computing de Shadow s’enrichit d’une option pour séduire les joueurs // Source : Shadow

Lors du Shadow Spotlight, sa keynote organisée mercredi, la société a dévoilé l’option Power qui vient enrichir les offres de l’entreprise français après avoir drastiquement revu ses propositions l’an dernier. « Le meilleur de notre technologie de cloud computing », explique le Directeur général de Shadow Eric Sèle, arrivé aux commandes après le rachat par le fonds d’investissement d’Octave Klaba, fondateur d’OVHCloud, au printemps 2021.

L’an dernier, la politique tarifaire avait été revue à la hausse et simplifiée pour ne plus s’éparpiller, mais aussi pour réduire les pertes, tout en répondant aux demandes. Pour cela, de nouveaux abonnements avaient été ouverts et, désormais, chaque personne souhaitant s’abonner à Shadow peut le faire et être raccordée à un PC haut de gamme dans le cloud en 1 heure. L’arrivée de l’option Power va permettre d’étoffer un peu plus l’offre.

Les joueurs dans le viseur

On ne chôme pas chez Shadow. Plusieurs mises à jour ont récemment apporté la compatibilité avec le double écran et l’écran distant, une amélioration des couleurs, l’accès anticipé à Shadow VR pour profiter de la réalité virtuelle dans le cloud. Et les applications vont profiter d’une interface repensée avec un nouveau design pour le logo.

Shadow_New_Launcher
Le launcher de Shadow fait peau neuve avec un nouveau logo à la clé // Source : Shadow

Tout cela suit une nouvelle voie toute tracée : Shadow veut désormais se repenser comme une offre de services, avec au cœur le PC dans le cloud et la possibilité d’ajuster ses performances selon ses besoins. Pour cela, l’option Power va venir enrichir l’offre actuelle à 29,99 euros par mois.

L’option Power comprend :

  • Un processeur AMD EPYC 7543P avec 4 cœurs et 8 threads
  • Un GPU en fonction du datacenter local :
    • Cartes graphiques Nvidia RTX A4500 ou Nvidia GeForce RTX classe 3070
    • Cartes graphiques équivalentes de NVIDIA conçues pour les professionnels
    • Cartes graphiques basées sur RDNA 2 d’AMD, dont AMD Radeon PRO V620 conçu pour le cloud computing et les jeux
  • 16 Go de RAM
  • Une connexion à 1 Gb/s (comme l’offre de base)

Shadow_Power_Upgrade_Keyart

Avec cette offre, Shadow ne cache pas viser avant tout les joueurs en leur proposant une configuration plus puissante au niveau du GPU. Pour certains logiciels plus gourmands à faire tourner sur les serveurs, le manque de RAM pourrait se faire ressentir. « On veut redevenir incontournable dans le cloud gaming. C’est pour cela que la majorité des utilisateurs viennent nous voir », avance Éric Sèle alors que ses prédécesseurs avaient pourtant tenté de gommer l’image « gaming » de Shadow pour promouvoir celle plus universelle et diversifiée du « cloud computing » moins cloisonnant. « On veut tout faire et proposer une solution pour tous, du créatif aux professionnels en passant par le joueur », rétorque le patron des lieux quand on souligne le changement de vocabulaire et de paradigme.

Une option qui fait gonfler la facture

Cependant, il va falloir passer un peu plus à la caisse. L’option Power est annoncée à 14,99 euros par mois, ce qui portera l’abonnement à près de 45 euros mensuels. « C’est un peu plus cher en effet, mais on doit faire face à la difficulté de trouver des cartes graphiques, aux problèmes de composants et à la gestion des serveurs », souligne-t-on chez Shadow, ajoutant qu’à 15 euros supplémentaires, les coûts sont au plus serré et la marge minime.

Pour le moment, Shadow veut monter en gamme avec sa nouvelle option. « On continue de tenir notre promesse d’avoir toujours un matériel à jour et performant », indique le DG de Shadow. « L’ancien reste dans un coin de notre tête pour en faire autre chose à l’avenir. » Et pourquoi pas une offre Shadow moins ambitieuse et moins chère pour servir ceux qui veulent se contenter de peu pour de la simple bureautique ? Ce n’est pas à exclure, nous laisse-t-on entendre…

Les précommandes pour l’option Power débuteront cet été pour une disponibilité à l’automne. Il est possible de s’inscrire pour espérer participer à l’accès anticipé. Les abonnés actuels à Shadow seront évidemment prioritaires, mais par la suite, tout nouvel utilisateur pourra venir s’inscrire et souscrire à l’option Power.

Le stockage proposé n’évolue pas par rapport à celui de l’offre de base (256 Go et la possibilité d’ajuster en supplément). Pour 15 euros de plus par mois, et une cible visée de créateurs et professionnels, voire joueurs, il aurait été intéressant de passer peut-être à 500 Go d’espace, ne serait-ce que pour être sûr de pouvoir télécharger plus de deux gros jeux sans arriver à saturation. Mais pour cela, Shadow a une solution fraîchement sortie de sa poche, Shadow Drive, qui proposera 20 Go de stockage gratuit et jusqu’à 2 To en version premium.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles