Comment bien installer ses caméras de surveillance connectées

 

Vous désirez installer des caméras de sécurité pour partir en vacances ou en week-end l’esprit tranquille ? Le choix des produits est une chose, mais pour réaliser l’installation la plus efficace possible, il faut un peu de préparation au préalable.

Alors qu’un cambriolage a lieu toutes les deux minutes en France, investir dans un système de caméra de surveillance connectée est autant un moyen de protéger votre domicile que votre tranquillité d’esprit.

Or, cet achat ne doit pas être effectué sans un minimum de réflexion. Combien de caméras devez-vous acheter pour une efficacité optimale ? Comment les installer ? Quelles sont vos obligations légales ? Autant de questions qui sont trop souvent éludées. Nous allons donc vous guider pour concevoir une véritable stratégie de sécurité connectée personnalisée.

Que dit la loi sur les caméras de surveillance connectées ?

Installer une caméra de surveillance n’est pas un acte anodin, surtout si elle est installée à l’extérieur. Le législateur impose un cadre très strict aussi bien au niveau du positionnement que de l’information que vous devez fournir.

Ainsi, vos caméras doivent limiter leurs champs d’action à votre seul domicile. En théorie, elles ne doivent pas capter d’images de la voie publique ou de votre voisinage immédiat. Dans le cas de votre porte d’entrée, si elle donne sur la rue, il vous faut alors régler la caméra pour ne pas filmer les passants par exemple. Autre possibilité, certains produits permettent de « masquer » des zones entières de l’image et ainsi préserver la vie privée des passants comme de vos voisins.

Passons à l’intérieur du domicile. Et ici la loi est encore une fois très claire. Ainsi, qu’il s’agisse de la personne qui partage votre vie, de vos colocataires, de vos amis, vos enfants et leurs petits camarades, toute personne qui risque d’être filmée doit en être informée. Dans le cadre de professionnels (plombier, garde d’enfant, personne de ménage), ces derniers doivent en être informés par écrit.

Pour rappel, selon le Code pénal, vous risquez un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende si vous portez atteinte à la vie privée d’autrui en diffusant des images sans leur consentement. Si la personne qui ne respecte pas ses règles est un proche (conjoint, signataire d’un Pacs ou concubin), la loi est encore plus sévère avec des peines pouvant aller jusqu’à 2 ans de prison et 60 000 euros d’amende.

Quelles sont les zones à surveiller ?

Il y a deux grandes familles de zones à surveiller, les accès et celles plus globales. Ainsi, les premières à surveiller sont souvent la porte d’entrée et les fenêtres, sans oublier qu’il est souvent nécessaire d’avoir également une vision un peu plus générale. Ainsi, placer une caméra de sécurité extérieure qui surveille parfaitement votre porte et allée de jardin est très bien. Toutefois, le petit mur derrière le jardin est peut-être un point d’entrée bien plus discret pour des malfaiteurs. Donc, prenez le temps de créer un plan de votre domicile et des extérieurs. Vous pourrez alors plus facilement déterminer les points d’entrées possibles pour des cambrioleurs. Les espaces les plus sensibles sont souvent :

  • les portes d’entrées ou portails ;
  • les fenêtres, celles qui donnent sur la rue et encore plus les autres ;
  • les allées de jardin ;
  • le jardin en lui-même ou autres espace extérieur comme un balcon ou une terrasse ;
  • les zones de passage obligatoire comme un couloir ou une cage d’escalier ;
  • les pièces à vivre incontournables, celles où des cambrioleurs s’arrêteront avec certitude pour fouiller comme un salon.

Ceci est une liste non exhaustive, il vous faut surtout repérer les principaux points faibles de votre domicile afin de dimensionner correctement votre installation.

Comment optimiser l’installation de ses caméras de surveillance connectées ?

Il ne faut pas confondre la définition de la caméra, qui va influer sur la finesse et la qualité des vidéos, et la focale, qui joue sur l’angle de vision. Ainsi, plus la focale est courte, plus vous aurez un angle de vision important, mais une distance de vison réduite. C’est idéal pour balayer une grande pièce ou un jardin.

Une caméra avec une focale longue offre un plus petit champ de vision, mais une distance de vision bien plus importante. L’idéal pour surveiller un couloir ou une zone restreinte comme celle entourant un coffre-fort ou le tiroir qui contient vos montres et bijoux. Attention, il n’est pas possible d’avoir un angle de vision de 360 degrés à moins d’opter pour une caméra mécanisée.

Où positionner la caméra de surveillance connectée ?

Évitez de placer une caméra dans un angle, il sera difficile d’obtenir une vision vraiment globale d’une grande pièce. Ce qui inclut une visualisation parfaite de ses différents points d’entrée. Il vaut mieux viser un pan de mur par exemple avec un positionnement central pour un balayage complet.

Avec une petite pièce, le positionnement sur un angle est moins problématique. N’hésitez pas à tester le résultat avant de passer à l’installation en dur de la caméra.

À quelle hauteur placer une caméra de surveillance connectée ?

Pour optimiser l’angle de vision, une caméra doit se situer à au moins deux mètres de hauteur, trois étant encore mieux. À cette hauteur, il faudra qu’un malandrin prenne une chaise ou utilise un objet s’il veut la mettre hors circuit. Ce qui laissera à la caméra le temps de vous notifier l’intrusion et de capturer de belles images.

Quel angle d’inclinaison pour sa caméra de surveillance ?

Pour une vision globale, pour surveiller un jardin ou une grande pièce, une inclinaison de 30° est conseillée. Si votre objectif est plus l’identification de possibles intrus, alors une inclinaison de 15° sera plus efficace.

Le choix d’une focale adaptée est donc primordial, sans oublier qu’il faut tenir compte de la qualité du capteur vidéo. Pensez à éviter les effets d’éblouissement dû au soleil en visant, de préférence, la partie inférieure de la ligne d’horizon.

Comment éviter les angles morts ?

Une bonne caméra de sécurité peut offrir un champ de vision de 120° et parfois plus. Toutefois, dans tous les cas, ce qui se trouve en dehors de ce faisceau n’est pas surveillé. Deux solutions s’offrent à vous.

  • Investir dans plusieurs caméras afin de combler tous les angles morts possibles.
  • Investir dans une caméra rotative avec capteur de mouvements. Le produit pourra suivre un intrus, mais uniquement s’il a la bonne idée de passer devant son objectif.

Avant toute installation physique, vous ne devez pas hésiter à faire des essais de positionnement, la caméra d’une main et le smartphone dans l’autre pour visualiser en direct le résultat.

Comment cacher une caméra de sécurité ?

Une caméra bien visible peut avoir un effet dissuasif ou simplement informer des malandrins que vous avez investis dans un système de surveillance et donc signaler une cible intéressante à leurs yeux.

Cacher, camoufler ses caméras de sécurité peut donc apporter une réelle valeur ajoutée à votre système de sécurité.

Vous pouvez simplement la placer de façon discrète, entre deux livres dans une bibliothèque, la cacher dans une décoration ou une peluche par exemple. En extérieur, la positionner sous un proche la rendra moins visible ou vous pouvez encore la camoufler dans un lierre grimpant ou encore dans une décoration de jardin.

Si camoufler la caméra est une chose, ne négligez pas le câblage dans le cas d’une caméra filaire. Essayez de les cacher sous une moquette, derrière un scotch de la même couleur que le mur, car rien n’est plus simple que d’arracher ou couper un câble bien visible.

Comment bien paramétrer sa caméra de surveillance connecte ?

Une fois votre caméra installée, prenez maintenant le temps de bien la paramétrer. Ainsi, certains modèles proposent de créer des zones de surveillances, de différencier les humains et les animaux. N’hésitez pas à tester la sensibilité des détecteurs de mouvement afin de l’affiner au mieux, surtout si vous avez des animaux. Cela vous évitera bien des notifications non pertinentes. Faites de même avec la détection de bruit suspect si votre caméra la propose.

Le stockage des photos et des vidéos est un point important. La majorité des constructeurs proposent un service de stockage cloud payant où chaque incident repéré par la caméra générera un enregistrement accessible où que vous soyez dans le monde. Si vous ne voulez pas investir dans ce service, alors il vous faudra stocker vos vidéos en local sur une carte mémoire intégrée à la caméra. Les images seront accessibles via votre application, mais si la caméra est désactivée ou volée vous n’aurez plus accès aux images. D’où l’intérêt du cloud… Toutefois, certains produits permettent d’utiliser un NAS pour le stockage ou de lier la caméra à un service comme Dropox.

Comment se protéger des faiblesses des caméras de surveillances connectées ?

Les deux principaux points faibles des caméras de surveillance connectées sont l’alimentation électrique et la connexion réseau. En effet, les cambrioleurs sont parfaitement conscients des progrès technologiques et peuvent avant leur acte chercher à couper l’alimentation électrique ou encore brouiller le réseau Wi-Fi.

Essayez de camoufler au mieux le câblage électrique. Si votre caméra est alimentée en USB, pourquoi ne pas la coupler à une batterie de secours, elle-même alimentée à une prise de courant ? Ainsi, en cas de coupure d’alimentation électrique, votre caméra restera fonctionnelle. Autre solution : disposer d’un onduleur à proximité. Si vous optez pour des caméras avec batterie, la problématique sera surtout d’avoir toujours assez d’énergie avant un déplacement. Dans le cas des caméras extérieures, Arlo et Rings par exemple proposent des panneaux solaires pour assurer leur fonctionnement.

En ce qui concerne le réseau Wi-Fi, une coupure de courant coupera l’accès au réseau sans fil et internet. Installer un onduleur ou une batterie de secours derrière votre box Wi-Fi assurera la communication réseau. Vous pouvez aussi songer à connecter votre caméra connectée en Ethernet si des cambrioleurs brouillent votre réseau Wi-Fi.

Quelle caméra choisir ?

Ensuite, vous pourrez passer au choix de vos caméras. N’hésitez pas à consulter nos guides des meilleures caméras :

De plus, pour améliorer l’efficacité de votre système de caméras de surveillance connectées, n’hésitez pas à les coupler avec des serrures ou sonnettes connectées, voire avec des capteurs d’ouverture de portes et de fenêtres.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.