On a testé le nouveau navigateur aux onglets gérés par IA

 

L'entreprise norvégienne derrière le navigateur historique Opera a annoncé une nouvelle version de son logiciel intégrant une fonctionnalité de groupement d'onglets par IA plutôt utile. Encore en préversion pour développeurs, Opera One devrait à terme remplacer la version officielle du navigateur.

Le nouveau navigateur Opera One est censé grouper vos onglets selon leur contexte… mais ce n’est pas encore le cas // Source : Opera

C’est la 3e variante du logiciel en quatre ans. Mardi 25 avril, la société norvégienne Opera a annoncé une nouvelle version de son navigateur web éponyme, dans un billet de son blog officiel. Baptisée «Opera One », cette nouvelle itération fait notamment la part belle à l’intelligence artificielle (IA).

Une version qui devrait remplacer la version officielle pour Windows, Mac et Linux « plus tard dans l’année », selon la page de présentation d’Opera One. Encore en développement, mais téléchargeable librement, ce nouveau navigateur toujours basé sur Chromium intègre déjà une fonctionnalité d’IA utile, mais encore limitée.

Grouper vos onglets par thèmes automatiquement

Opera axe sa communication autour de cette nouvelle option : « Tab Islands » (littéralement « Îles d’onglets »). Comme d’autres navigateurs basés sur Chromium comme Edge ou Chrome, Opera One offre la possibilité de réunir plusieurs onglets dans un groupe, identifiable par un petit trait vertical de couleur et que l’on peut réduire ou développer d’un simple clic.

La différence, c’est que vous ne devriez pas avoir besoin de les réunir vous-même dans Opera One. Concrètement, un algorithme d’intelligence artificielle est chargé d’identifier puis de grouper vos onglets selon leur contexte.

Source : Capture d’écran Frandroid

Comme l’explique le média en ligne TechCrunch, « si vous recherchez des endroits où dîner, les onglets avec des lieux et des menus différents seront regroupés. Si vous travaillez sur plusieurs documents Google, ils seront également regroupés ».

Si l’idée est bonne, ce n’est pas aussi simple dans les faits. Testé par nos soins, la fonctionnalité semble pour le moment limitée à grouper automatiquement les onglets ouverts à partir d’un autre, sans être capable par exemple de réunir deux articles sur un seul sujet, mais de médias différents.

Source : Capture d’écran Frandroid

Même si l’on ouvre deux articles du site Frandroid, le navigateur ne crée pas de groupe commun s’ils proviennent de deux recherches web différentes.

Énième navigateur à intégrer de l’IA

Opera le précise : ces fonctions par IA sont encore expérimentales. Malgré tout, l’entreprise a par ailleurs profité d’Opera One pour y activer par défaut d’autres fonctionnalités d’intelligence artificielle.

Annoncées en février 2023 pour le navigateur classique, ces « AI Prompts » ajoutent notamment des boutons ChatGPT et ChatSonic dans la barre latérale, afin d’ouvrir une fenêtre dédiée à ces services de chatbot par IA sans quitter sa fenêtre.

Source : Capture d’écran Frandroid

Outre ces petites options encore en développement, Opera One reste finalement très semblable à la version classique, même en termes de design. Une énième version du logiciel qui fait suite à sa version gaming Opera GX lancée en 2019, puis à Opera Crypto Browser en 2022, surfant sur la tendance des cryptomonnaies et du Web3.

L’entreprise semble miser sur des niches d’utilisateurs pour les convertir à son service. Reste à voir si cette 3e variante convaincra les internautes fans d’IA à passer chez Opera, alors que d’autres navigateurs ont déjà pris le pli de l’intelligence artificielle.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.