Crédit Auto : banques en ligne ou néobanques, voici nos recommandations

 

Pour l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion, l'achat comptant se fait de plus en plus rare. Il existe différents moyens de financement et, parmi elles, le fameux crédit auto proposé par les banques en ligne et certaines néobanques.

Tout comme le crédit immobilier, les banques en ligne et les néobanques se sont emparés du sujet des crédits auto en proposant des offres comparables à ce que l’on peut trouver chez la plupart des banques traditionnelles. C’est d’ailleurs un élément pris en compte par la plupart des constructeurs auto qui proposent aussi leurs propres services de financement au point que les prix comptants n’évoluent presque plus dans un marché de la voiture électrique en plein essor.

LOA, LLD, Crédit Auto : Quelles différences ?

Rares sont les clients qui achètent comptant leur voiture neuve. Dans l’immense majorité des cas, ces autos sont financées, soit par une LOA, soit par une LLD ou un crédit classique auprès d’une banque ou directement chez le constructeur. Dans ce dernier cas, il est d’ailleurs à noter que les concessionnaires sont le plus souvent affiliés à une banque puisqu’ils ne disposent pas de licence bancaire. On parle alors plus de leasing que de crédit. C’est aussi une manière pour les constructeurs de « tenir » un client auprès de sa marque sur la durée.

Prenons en premier la Location avec Option d’Achat (LOA). C’est la formule de financement la plus populaire, sans doute parce qu’elle se rapproche d’un crédit conso plus classique permettant d’acheter ou non le véhicule une fin de contrat. L’avantage est que le prix de revente est fixé en début de contrat, le consommateur fait alors un pari sur la cote à terme de son véhicule et peut en sortir gagnant en rachetant la voiture à un prix moindre par rapport au marché. Cependant, il peut aussi se passer l’exact inverse. L’apport est également plus important que les autres méthodes de financement et l’entretien ainsi que l’assurance ne sont pas compris dedans. Il peut aussi y avoir des frais de remise en état en fonction de l’état du véhicule.

Vient ensuite la LLD (Location de Longue Durée). C’est l’offre la plus captive, et donc la plus rentable pour les constructeurs. En revanche, elle n’est pas dénuée d’intérêt pour le client qui ne souhaite pas avoir à assurer lui-même l’entretien, la revente de sa voiture et les services complémentaires comme l’assurance ou l’entretien. La caractéristique clé de la LLD concerne le fait que la voiture est bien en location durant toute la durée du contrat, et n’appartient pas au client qui devra la rendre à la fin de la location. Forcément, les mensualités sont plus élevées qu’avec une LOA. Il ne faut ainsi pas voir cette méthode de financement comme un investissement, mais plus à valeur d’usage, comme le fait de payer un loyer immobilier à un propriétaire. L’avantage pour le client est qu’il lui sera possible de rouler dans un véhicule neuf régulièrement en changeant de modèle sans avoir à débourser une partie du prix de la voiture. Attention cependant : les modalités de ces offres sont souvent différentes en fonction des constructeurs qui peuvent facturer des frais en plus comme la remise en état ou le kilométrage excédentaire.

Enfin, la dernière option, celle qui nous intéresse ici, c’est le crédit auto proposé par les banques. Il pourrait s’apparenter au leasing (ou crédit-bail), mais il s’agit avant tout d’un crédit à la consommation. C’est donc à l’acheteur de faire les démarches auprès d’une banque pour obtenir un crédit correspondant au prix du véhicule (neuf ou d’occasion) et d’en assurer les mensualités. Le véhicule est alors acheté comptant auprès du constructeur. L’acheteur possède à 100 % son véhicule et a loisir de le revendre quand bon lui semble tout en assurant le remboursement de son crédit. C’est un avantage financier assez important comparé à une LOA ou une LDD, mais cela implique aussi que les frais supplémentaires soient assurés par le client, à savoir l’entretien ou le certificat d’immatriculation. Certains constructeurs font d’ailleurs directement la jonction entre les banques ou organismes de crédit, histoire de n’avoir à traiter qu’avec un seul intermédiaire. Il est en revanche conseillé de passer du temps à comparer les offres des banques en lignes et néobanques proposant ce type de crédit.

Quelles sont les banques proposant des crédits auto ?

Les banques ont intégré l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion dans leurs produits à base de crédit. Dans le cas de ces crédits dits « à la consommation », il est important de bien regarder le « taux annuel effectif global » (TAEG), soit le coût total du crédit pour le consommateur. Il est exprimé en pourcentage annuel du montant total du crédit. Nous avons effectué un test sur 4 banques avec les mêmes exemples pour comparer les offres et les taux :

  • Un véhicule d’occasion à 7000 euros sur 36 mois
  • Un véhicule neuf à 35 000 euros sur 60 mois.

Hello Bank

Hello Bank permet de souscrire un crédit auto de 5000 à 75 000 euros sur une durée allant de 4 à 72 mois. Par exemple, pour un prêt auto d’occasion de 7000 euros sur 36 mois, le TAEG est à 5,71 % et les mensualités à 211, 59 euros. Pour un prêt auto neuve de 35 000 euros sur 60 mois, le TAEG est à 4,9 % et les mensualités s’élèvent à 657,13 euros. Vous pouvez effectuer votre simulation directement depuis le site d’Hello bank.

N26

La néobanque travaille en collaboration avec des partenaires spécialistes du crédit. En France, il s’agit de Younited Credit. Le crédit auto N26 permet de financer un véhicule neuf ou d’occasion, de 1000 euros à 50 000 euros. Prenons l’exemple d’un véhicule d’occasion à 7000 euros sur 36 mois, le TAEG est fixé à 4,59 % et les mensualités à 148,73 euros. Si l’on s’oriente du côté d’un véhicule neuf à 35 000 euros sur 60 mois, le TAEG fixe est toujours à 4,59 % et les mensualités s’élèvent à 652,51 euros. N26 propose aussi son propre simulateur sur son site.

Boursorama Banque

Le crédit auto chez Boursorama Banque est destiné aux particuliers souhaitant acquérir un véhicule électrique, hybride, ou bénéficiant d’un bonus écologique. Boursorama Banque propose des TAEG variant en fonction du montant et des mensualités avec un montant allant jusqu’à 50 000 euros sur 72 mois. Tout comme le crédit auto classique, aucun apport n’est requis pour souscrire ce prêt. Aucuns frais de dossier ne sont d’ailleurs prélevés par la banque, ce qui n’est pas forcément le cas des banques classiques. Pour exemple, avec un véhicule d’occasion à 7000 euros sur 36 mois, le TAEG est à 5,17 % avec des mensualités de 210,35 euros. Si l’on prend un véhicule neuf à 35 000 euros à rembourser sur 60 mois, le TAEG est à 4,07 % et le montant remboursé par mois s’élève à 645,73 euros, ce qui est sensiblement la même chose que chez Hello Bank. Là encore, Boursorama propose son propre simulateur sur son site.

Orange Bank

Le crédit auto chez Orange Bank est réservé à ses clients, il faudra donc être client de la banque pour en obtenir. Il est cependant possible de réaliser une simulation directement depuis le site internet d’Orange Bank sans être connecté. Le site est d’ailleurs plus précis que la concurrence, car il demande plus d’informations sur la nature du véhicule (occasion, vert, camping-car, 2 ou 3 roues, etc.). La durée des prêts varie de 12 à 86 mois et le montant va de 1000 à 75 000 euros. Si l’on prend un véhicule d’occasion à 7000 euros sur 36 mois, le TAEG est de 4,10 % avec 206,10 euros de mensualité. Pour un véhicule neuf de 35 000 euros sur une durée de 60 mois, on obtient toujours un TAEG de 4,30 % avec 649,02 euros de mensualité.

Dans les grandes lignes, ces banques proposent plus ou moins les mêmes taux et les mêmes mensualités à quelques euros prêts sur nos exemples. Notez que toutes ces valeurs ne sont qu’à proposition commerciale, le résultat final est donné lors du parcours de souscription auprès de la banque.

D’autres banques en ligne ou néobanques proposent également ce type de crédit. Encore une fois, si les simulateurs sont en général fiables, il n’est pas impossible que les résultats ne soient pas tout à fait exacts au vu de votre situation et des demandes de la banque. Penser donc à bien contacter votre banque avant de vous lancer.

Mais alors, c’est quoi le meilleur bon plan pour une voiture à crédit ?

Avec la fin actée des ventes de voitures thermiques neuves qui approche, dû à l’interdiction de la Commission européenne prévue pour 2035, l’investissement côté auto aura surtout du sens côté voiture électrique et les constructeurs ont déjà largement emboité le pas concernant les différents moyens de financement vus plus haut.

Dans nos colonnes, nous avons déjà prouvé que le crédit auto (en fonction des banques) avait un avantage sur un financement par une LLD et davantage par une LOA. Le crédit a surtout cet avantage de devenir propriétaire de sa voiture du début à la fin, et ainsi de pouvoir la revendre comme bon nous semble.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.

Les derniers articles