Pourquoi Netflix pourrait encore augmenter ses prix en 2024

 

Et si les prix des abonnements Netflix augmentaient encore en 2024 ? C'est en tout cas ce que pense avec assurance la société de courtage UBS Securities. L'idée pour la plateforme de SVoD serait d'augmenter sa croissance ainsi que ses bénéfices.

Source : Frandroid

L’Avare avec Louis de Funès n’est pas disponible sur Netflix, pourtant il semble correspondre à la volonté de la plateforme. Si l’on en croit l’analyste John Hodulik d’UBS Securities, le service de SVoD souhaiterait à nouveau monter ses tarifs en 2024.

Netflix toujours en recherche de croissance

Si l’on en croit les derniers chiffres financiers de Netflix, la plateforme a convaincu plus de 260 millions d’abonnés et 8,8 millions rien que sur le dernier trimestre 2024. Si le chiffre d’affaires est grand, les profits générés par Netflix en 2023 le sont aussi : plus de 5 milliards de dollars, selon Statista.

Source : Venti Views sur Unsplash

C’est là que Variety rapporte l’analyse de John Hodulik, qui indique que Netflix pourrait augmenter ses prix en 2024. Cette année encore, la plateforme devrait très bien se porter, avec une augmentation de son nombre d’abonnés, ainsi que l’augmentation de ses revenus publicitaires liés aux publicités affichées pour les abonnés à l’offre Essentiel avec pub (notamment parce que l’offre Essentiel, sans publicités, a été supprimée). UBS Securities s’attend en effet à une croissance de 15% en 2024, alors qu’elle a été de 7% en 2023. Le nombre d’abonnés pourrait augmenter de 20 millions cette année : en 2023, les nouveaux arrivants ont été 29,5 millions.

Les augmentations de prix chez Netflix : ça semble fonctionner à merveille

Netflix ne cache pas réellement ses ambitions, puisque les dirigeants de l’entreprise ont effectivement déclaré réfléchir à des augmentations pour les abonnements. Lors de la présentation de ses résultats financiers du dernier trimestre, le co-PDG de Netflix Greg Peters indiquait que la plateforme avait « largement suspendu les augmentations de prix » en 2023. Selon lui, le programme de frais pour le partage de compte a permis de limiter l’augmentation des abonnements en évitant à nombre d’utilisateurs de souscrire leur propre abonnement. Entre ça et la dernière augmentation de prix aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, Greg Peters avait évidemment peur de la réaction des abonnés. Mais pour lui, « ces changements se sont déroulés mieux que nous ne l’avions prévu. »

C’est pourquoi des augmentations de tarifs peuvent être à prévoir dans les autres pays où ils n’ont pas encore été relevés. Netflix a besoin d’avoir des contenus avec « suffisamment de valeur ajoutée » pour se le permettre. D’un autre côté, Netflix dit avoir besoin de cet argent pour proposer ces contenus. Au global, la plateforme semble avoir trouvé une dynamique économique qui fonctionne : investir dans des programmes (films, séries, émissions) pour convaincre des abonnés et utiliser l’argent de ces abonnés pour investir dans de nouveaux programmes. Le tout en augmentant au passage ses tarifs, pour dégager davantage de marge et ainsi investir d’autant plus dans ses programmes.

Un marché de la SVoD qui arrive à maturité

Depuis l’apparition de Netflix et de tous ses concurrents, le marché de la vidéo à la demande par abonnement avait un unique objectif : la croissance. Pour les analystes d’UBS, ce paradigme est en train de changer. Après avoir investi des sommes très importantes, les plateformes voudraient commencer à toucher leur retour sur investissement. Et la quintessence de ce changement, c’est Netflix.

Après des années d’investissements dans des films, séries, émissions de télévision, que ce soit en création originale ou en achat de droits, la plateforme veut être plus rentable que jamais. En témoigne l’augmentation très importante de ses bénéfices depuis six ans. Si Netflix peut se le permettre bien plus que ses concurrents, c’est parce qu’elle est la plus ancienne et surtout parce qu’elle est la plus populaire.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.