Rouler 2000 km en voiture électrique sans s’arrêter pour recharger ? C’est possible

 

La société israélienne Electreon développe une technologie de route à induction et tente actuellement de battre un record de distance. Cette solution de charge sans fil pourrait permettre de ne plus craindre la panne. Ils ont fait la démonstration sur une distance de 2000 km.

Article actualisé le 1er juin 2023 : Sur son compte Twitter, la société Electron a partagé les détails du record. Au total, la voiture électrique (ou plutôt hybride rechargeable) aura parcouru 1 942 km, sans utiliser une seule goutte d’essence, en se rechargeant en continu par la technologie de l’induction. Au total, 231 kWh ont été transmis du sol vers la batterie.

La solution n’est toutefois pas encore totalement prête, puisque la vitesse moyenne, sur 100 heures, est de moins de 20 km/h. Mais c’est une démonstration technique encourageante.


Article original du 30 mai 2023 : Les ventes de voitures électriques continuent d’augmenter, alors qu’elles ont dépassé celles des diesel en fin d’année dernière. À tel point que la Tesla Model Y est même devenue l’auto la plus vendue dans le monde entier, toutes motorisations confondues sur l’ensemble du premier trimestre.

Une solution innovante

Cependant, il existe encore quelques freins pour de nombreux automobilistes, dont le prix et l’autonomie. Le premier est cependant en train de s’améliorer, puisque que la parité sera bientôt atteinte, tandis que le second ne sera également plus qu’un lointain souvenir. En effet, les infrastructures de recharge se développent à vitesse grand V, et penser qu’il faut forcément une grande autonomie est aujourd’hui une erreur comme on a pu le voir avec trois voitures électriques dotées d’une autonomie de 400 km sur un Paris – Marseille.

En effet, on peut désormais compter sur les nombreuses bornes de charge présentes sur le bord de nos routes, puisqu’elles sont plus de 100 000 rien qu’en France. Mais ce n’est pas tout. Car une jeune start-up israélienne est actuellement en train de développer une technologie encore plus innovante. Il s’agit de la route à induction, qui intéresse de nombreuses entreprises. Certains pays sont également séduits, comme la Suède qui se prépare à convertir un tronçon d’autoroute de 20 kilomètres de long.

Fondée en 2013, Electreon est rapidement devenue une référence dans le domaine, dans lequel a également voulu se lancer Qualcomm dans le courant de l’année 2017 en réalisant plusieurs tests en France. Siemens avait également montré son intérêt pour cette solution. Mais c’est la jeune pousse basée en Israël qui semble la plus avancée, alors qu’elle avait signé en 2020 un contrat avec Eurovia pour la construction de routes à induction en Europe.

Après avoir réussi à charger une Renault Zoé sans câble en 2019, la firme veut désormais battre un record historique. Elle souhaite en effet prouver l’intérêt de ses routes électriques, qui devrait notamment permettre de réduire le phénomène de « range anxiety« , qui n’est autre que le stress induit par l’autonomie jugée trop basse et la peur de tomber en panne pendant un trajet. Et ce même si cela arrive en fait très rarement.

Un test grandeur nature

Dans un communiqué, la start-up explique qu’elle a tenté de battre un nouveau record, afin de prouver l’efficacité de son dispositif. Le 21 mai dernier, elle a lancé une grande expérimentation qui a duré cinq jours au total. Durant cette période, elle a fait rouler un Toyota RAV4 hybride rechargeable équipé d’une batterie de 18 kWh sur une piste ovale équipée de sa technologie de recharge sans fil sur les deux lignes droites.

Le but ? Rouler pendant une centaine d’heures sur cinq jours sans utiliser une autre recharge que celle fournie par le revêtement développé par Electreon. L’objectif de l’entreprise était de parcourir entre 1 000 et 1 500 kilomètres, sans que la batterie ne soit jamais totalement déchargée. Seules des pauses pour changer de conducteur étaient prévues, mais à aucun moment le véhicule n’a été branché à une borne de recharge.

Mais quel est l’intérêt de cette technologie, puisque que les solutions de recharge rapide sont déjà très nombreuses, avec des bornes permettant de remplir une batterie en 12 minutes ? Et bien cette innovation sera particulièrement utile avec le développement de la voiture autonome. Ainsi, il ne sera plus besoin de planifier des arrêts pour se brancher, puisque le véhicule sera alimenté directement par la route.

Mais comment cela fonctionne ? À vrai dire, c’est assez simple sur le papier. Comme l’explique le site de Vinci, des bobines de cuivre sont placées sous le revêtement de la route, puis, des capteurs détectent les voitures qui arrivent afin de leur transférer l’énergie venant du réseau électrique. Ces dernières sont quant à elles équipées de récepteurs afin d’alimenter la batterie. Il faudra donc que les véhicules soient modifiés ou équipés spécifiquement à leur sortie d’usine.

Et justement, Tesla travaillerait actuellement sur un chargeur sans fil, par induction. Mais il. serait utilisé pour recharger à domicile, et non pas sur des routes.

 


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.

Les derniers articles