Voici une nouvelle preuve qui démonte cet a priori sur les voitures électriques chinoises

 

Les BYD Seal et Dolphin ainsi que la Xpeng P7 viennent d’obtenir leurs résultats aux crash-tests EuroNCAP. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les trois voitures chinoises n’ont absolument rien à envier aux modèles européens en termes de sécurité.

Depuis quelques mois, les constructeurs chinois sont de plus en plus nombreux à tenter leur chance sur le marché européen. Cela avait déjà commencé avec leur arrivée massive au Mondial de l’automobile de Paris, tandis que plusieurs fabricants ont désormais débuté leur commercialisation sur le Vieux continent. Ce qui ne plaît pas vraiment à l’Union européenne, qui a dévoilé plusieurs mesures pour limiter les dégâts sur l’économie.

De bons résultats

Mais ce n’est pas tout, car Bruxelles a également ouvert une vaste enquête au sujet de subventions accordées aux constructeurs nationaux par le gouvernement chinois. Des accusations auxquelles le pays a répondu, tandis que certaines marques veulent calmer le jeu. Quoi qu’il en soit, les voitures venues de l’Empire du Milieu ne laissent personne indifférent.

Mais outre leur impact sur l’économie, ces dernières inquiètent également en ce qui concerne la sécurité. En effet, leur prix est généralement bien inférieur à celui des modèles vendus chez nous, ce qui va de pair dans l’imaginaire collectif avec des économies sur certains aspects. Cependant, il semblerait que ce ne soit pas vraiment la réalité. On se rappelle notamment comment la MG4 avait cartonné aux crash-tests Euro NCAP l’an dernier.

Plus récemment, ce sont les Nio ET5 et EL7 qui ont obtenu d’excellentes notes lors de cette procédure, menée par un organisme indépendant européen. Et voilà justement qu’une nouvelle fournée de tests vient d’être réalisée : les résultats viennent tout juste de tomber. Cette fois-ci, et comme l’annonce le communiqué d’Euro NCAP, ce sont trois modèles qui ont été testés, à savoir les BYD Seal et Dolphin, ainsi que la Xpeng P7.

Les deux premières ont déjà commencé leur commercialisation en France : nous avons donc récemment eu l’opportunité d’en prendre le volant. La 3e devrait arriver un peu plus tard, mais elle est déjà vendue sur le sol européen. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles n’ont rien à envier à leurs rivales européennes en termes de sécurité, puisqu’elles affichent toutes de très bons résultats.

Des notes maximales

Et pour cause, les trois véhicules électriques ont obtenu la note maximale de cinq étoiles lors de ces tests. A noter que ces derniers ne sont pas obligatoires pour qu’une voiture puisse être commercialisée, même si un bon résultat reste un excellent argument de vente face à certains rivaux. Avec une note de 89 % pour la protection des occupants adultes et 87 % pour les enfants, les BYD Seal et Dolphin cartonnent.

Ainsi, elles dépassent même la Tesla Model S, l’une des voitures électriques les plus sûres du marché. La berline chinoise est cependant légèrement en dessous de la compacte en ce qui concerne la sécurité pour les usagers les plus vulnérables comme les piétons. Les deux obtiennent respectivement 82 et 85 %. La Dolphin fait également un peu mieux du côté des équipements de sécurité, puisqu’elle obtient un score de 79 % contre 76 % pour sa grande sœur.

Enfin, la Xpeng P7 n’a absolument pas à rougir face à ses deux concitoyennes, puisqu’elle obtient également de très bons résultats. La berline électrique rivale de la Tesla Model 3 a en effet reçu un score de 87 % pour la protection des occupants adultes et 81 % pour les enfants. Une note identique pour les usagers de la route vulnérables. Enfin, elle obtient un 78 % en ce qui concerne les aides à la conduite, alors qu’elle est dotée de nombreux équipements de série.

Globalement, les voitures électriques semblent plutôt sûres, comme l’avaient aussi prouvé les excellents résultats des Kia EV6 et Volvo C40 Recharge, tandis que Mercedes avait même testé une collision entre deux véhicules. Cependant, la plupart des modèles à batterie doivent être envoyés à la casse après un choc, en raison d’une conception ne permettant pas de vérifier si l’accumulateur a été touché.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !