Samsung Galaxy A40 vs Xiaomi Redmi Note 7 : lequel est le meilleur smartphone ? – Comparatif

 

Pendant longtemps, Xiaomi a été LA référence du marché d’entrée/milieu de gamme avec ses produits proposant toujours un rapport qualité/prix excellent, dont fait évidemment partie le Xiaomi Redmi Note 7. Une stratégie payante qui fait aujourd’hui la notoriété de la marque chinoise et celle-ci n’est d’ailleurs pas tombée dans l’oreille d’un sourd puisque Samsung lui-même a décidé d’attaquer fort sur ce terrain avec le renouveau de sa gamme Galaxy A. Le constructeur coréen souhaite aujourd’hui talonner son rival chinois avec son Samsung Galaxy A40, proposé quasi au même prix. Lequel mérite votre investissement ? À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Si Samsung est le leader incontesté du marché, il a bien compris qu’il ne le resterait pas longtemps s’il n’agissait pas en conséquence. Eh oui, en observant ses opposants, notamment Xiaomi, pratiquer des prix agressifs pour se faire une place dans ce secteur ultra concurrentiel, le géant coréen se devait de revoir sa copie pour tenter de conserver cette place du haut du podium. Sa réponse ? Le renouveau de sa gamme Galaxy A qui lui permet aujourd’hui de répondre à tous les besoins, mais surtout à tous les budgets. Ses smartphones, dont le Galaxy A40, bénéficient dorénavant d’un meilleur rapport qualité/prix qu’auparavant, mais est-ce suffisant pour faire de l’ombre au champion de cette catégorie ?

Une question se pose alors : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy A40 et un Xiaomi Redmi Note 7 ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones !

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy A40 Xiaomi Redmi Note 7
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur Samsung One UI N/C
Taille d'écran 5.9 pouces 6.3 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 437 ppp 409 ppp
Technologie OLED LCD
SoC Exynos 7885 Snapdragon 660
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G71 Qualcomm Adreno 512
Mémoire vive (RAM) 4 Go 3 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go 32 Go, 64 Go, 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 16 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 25 Mpx 13 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 4.2 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
NFC Oui Non
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 3100 mAh 4000 mAh
Dimensions 69 x 144.3 x 7.5mm 75.2 x 159.2 x 8.1mm
Poids 140 grammes 186 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu, Orange Noir, Bleu, Rouge
Prix 208€ 158€
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Design : une question de gabarit

Le Samsung Galaxy A40 ne présente pas de grandes particularités physiques, mais force est de constater que le design est bien maîtrisé. On est un peu dans la même veine que ce qui se fait sur les autres smartphones de la gamme (Galaxy A10, A20e, A50 et A70) avec une encoche discrète en forme de gouttelette d’une part et un écran borderless avec de fines bordures d’autre part. La bordure inférieure est effectivement plus épaisse que les autres, mais cela n’a rien de choquant pour cette gamme de prix. Au dos, on retrouve une surface en plastique effet verre avec de jolis reflets, le double capteur disposé à la verticale en haut à gauche et le lecteur d’empreintes au milieu qui tombe naturellement sous le doigt.

Ce qui est vraiment appréciable avec ce modèle vient de son gabarit encore plus petit qu’un Galaxy S10e (14,2 cm contre 14,4 cm). De plus, sa finesse (7,5 mm) et son poids plume (141,5 grammes) lui permettent de tenir bien en main.

Contrairement à son opposant, le Xiaomi Redmi Note 7 ne ressemble pas aux autres modèles de sa gamme. Non, il marque clairement une évolution. Là où le Note 6 Pro proposait une encoche protubérante sur la partie supérieure, ce modèle préfère agir dans la discrétion avec une petite encoche en forme de goutte d’eau. Les bordures — y compris celle du bas — sont d’ailleurs un peu plus imposantes que sur le Galaxy A40, mais l’effet borderless de l’écran reste tout de même bien présent. Au dos, le smartphone chinois dit au revoir au plastique pour s’équiper d’une belle surface en verre protégé par du Gorilla Glass, le tout avec de beaux reflets nuancés du bleu ciel ou bleu foncé.

Il faut savoir que le Redmi Note 7 ne conviendra en revanche pas aux plus petites mains. Sa taille de 15,9 cm de long permettra difficilement à votre pouce d’atteindre le sommet de l’écran…

Le Galaxy A40 et le Redmi Note 7 proposent un design qualitatif pour cette gamme de prix, avec néanmoins une principale différence entre les deux : l’un se veut plus compact tandis que l’autre se veut plus imposant. À vous de choisir si vous voulez utiliser votre téléphone à une ou deux mains.

Écran : le savoir-faire de Samsung ruisselle jusqu’ici

Le Galaxy A40 est loin d’être un mauvais élève dans cette catégorie, surtout pour son prix. Il intègre une dalle de 5,9 pouces affichant une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels qui, comme la majorité des smartphones estampillés Samsung, a la particularité de tirer parti de la technologie AMOLED. C’est d’ailleurs toujours un plaisir de profiter du savoir-faire incontestable du géant coréen pour ses smartphones dits « bon marché ». Que ce soit les contrastes, la température des couleurs, la luminosité maximale ou les angles de vision, il n’y a rien à réellement reprocher.

Quant au Redmi Note 7, il intègre un écran LCD IPS de 6,3 pouces avec une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels. Si ce n’est pas sur ce point que le smartphone chinois va montrer sa supériorité par rapport au smartphone coréen, il faut tout de même préciser que la dalle reste de bonne facture. Elle est contrastée, avec des couleurs justes et une forte luminosité qui lui permet d’être consultée même en plein soleil, mais on peut regretter sa tendance à tirer vers le bleu, même si un petit tour dans les options suffit à corriger le problème.

Eh oui, on connait d’ores et déjà le vainqueur quand de l’IPS LCD fait face à de l’AMOLED. Samsung sait clairement choisir ses écrans et c’est une qualité qu’on ne peut définitivement pas lui enlever.

Logiciel : la refonte de One UI devient un argument de taille

Le Samsung Galaxy A40 nous fait le plaisir de tourner nativement sous Android 9,0 Pie avec One UI. C’est simple, depuis le déploiement de sa nouvelle interface — qui vient directement remplacer « Samsung Experience » –, le constructeur coréen s’efforce de l’installer sur absolument tous ses smartphones de 2019, et même de mettre à jour ses anciens modèles. Cette refonte devient aujourd’hui un argument majeur pour Samsung, surtout quand la plupart des interfaces du marché n’ont pas vraiment évolué depuis 2-3 ans. C’est moderne, ergonomique et agréable à utiliser au quotidien. De plus, l’expérience utilisateur est fluide, personnalisable jusqu’au mode sombre et également accessible à un doigt. Bref, un sans faute.

MIUI (version 10) est la célèbre interface installée sur tous les smartphones du constructeur chinois, dont le Xiaomi Remdi Note 7. Basée sur Android 9.0 Pie, elle apporte évidemment de nombreuses nouveautés, notamment la navigation par geste. Elle a d’ailleurs la particularité de s’inspirer d’iOS, en partie à cause l’absence du tiroir d’application, ce qui induit d’avoir toutes les icônes sur le bureau. Toutefois, notez que les développeurs travaillent actuellement sur son implantation pour la prochaine mise à jour majeure de l’OS. Elle représente donc une bonne transition pour les (anciens) possesseurs d’iPhone, mais l’adaptation est néanmoins plutôt rapide, même pour un habitué d’Android. Ceci étant dit, c’est avant tout une interface complète avec de nombreuses possibilités de personnalisation (affichage des notifications, modification des boutons de navigation, thème sombre, etc.) qui permet aux plus bidouilleurs de ne pas être cantonnés aux choix du constructeur.

Si les deux smartphones tournent sous Android 9,0 Pie (la dernière version de l’OS) tout en étant à jour niveau sécurité, MIUI, comme beaucoup d’autres interfaces, a besoin d’une refonte totale pour apporter réellement de la nouveauté. Samsung a joué un grand coup avec One UI et ça lui est aujourd’hui plus que bénéfique.

Performances : Xiaomi mise souvent sur la puissance…

Le Galaxy A40 s’est bien débrouillé jusque là, mais ce n’est définitivement pas au niveau des performances qu’il va briller face à son opposant. Son Exynos 7885 cadencé à 2,2 GHz n’est pas mauvais en soi, mais il est clairement moins bon que son adversaire et du niveau général de la concurrence sur cette gamme de prix. Les économies ont vraisemblablement été réalisées sur cette partie pour tout de même conserver un bon rapport qualité/prix. Cependant, cela ne l’empêche pas d’offrir une expérience utilisateur fluide au quotidien, même si vous pouvez d’ores et déjà faire une croix sur les jeux les plus gourmands du Play Store.

Avec le Redmi Note 7, Xiaomi mise quant à lui sur la puissance de son smartphone. Il est d’ailleurs monté d’un cran en comparaison de ses prédécesseurs avec l’intégration du Snapdragon 660 cadencé à 2,2 GHz (contre le Snapdragon 636 à l’époque) tout en conservant le même prix de lancement. Cette configuration permet évidemment de bénéficier d’une expérience utilisateur parfaitement fluide au quotidien, mais également de faire tourner quelques jeux gourmands, notamment sur Arena of Valor et PUBG où le smartphone est bien au-dessus des 30 fps, même avec les graphismes au maximum. Une belle prouesse.

  Samsung Galaxy A40 Xiaomi Redmi Note 7
SoC Exynos 7885 Snapdragon 660
AnTuTu 7.x 106 129 144 013

Les chiffres parlent d’eux même. Samsung a fait des sacrifices là où il jugeait cela utile pour son Galaxy A40, mais ce choix ne l’aide pas dans ce versus contre le Xiaomi Redmi Note 7. Grosso modo, il faut se tourner vers le smartphone chinois si vous comptez jouer dans le métro ou pendant votre pause au boulot.

Photo : la polyvalence est du côté de chez Samsung

Avec son Galaxy A40, Samsung fait le choix d’intégrer un double capteur de 16 + 5 mégapixels qui se trouve être plutôt bon lorsque les bonnes conditions lumineuses sont réunies. Si ce n’est pas une surprise sur cette gamme de prix, il faut tout de même préciser que les images capturées offrent des couleurs relativement fidèles et un rendu suffisamment précis pour ne pas être déçu. Évidemment, de nuit cela se gâte un peu. Les clichés manquent un peu de détails et le smartphone a visiblement du mal a gérer certaines sources de lumière, mais le résultat final reste tout de même exploitable. Il se démarque notamment avec son mode ultra grand-angle, un élément plutôt rare sur un téléphone de cette tranche tarifaire, qu’il est d’ailleurs très facile à utiliser pour passer d’une prise de vue à l’autre, dont un mode portrait efficace sans être extraordinaire.

Le Redmi Note 7 se vante quant à lui d’intégrer un double capteur 48 + 5 mégapixels. Il est toutefois important de préciser que Xiaomi a choisi le capteur Samsung GM1 et non le Sony IMX586, lui aussi de 48 mégapixels et utilisé par le Xiaomi Mi 9, le flagship de 2019. Ceci étant dit, cette configuration offre des résultats exemplaires que peu de smartphones arrivent à atteindre sur cette gamme de prix. De jour, le résultat est évidemment très bon lorsque les bonnes conditions sont réunies, avec une bonne gestion de la dynamique et des couleurs proches de la réalité. À l’instar de son opposant, la situation devient également plus délicate en basse lumière et son mode « nuit » n’y change rien, notamment avec des couleurs qui deviennent de plus en plus fades et un bruit numérique qui n’arrange pas vraiment les choses.

Que ce soit l’un comme l’autre, l’appareil photo est bon de jour, mais moins de nuit — même si le résultat reste exploitable dans les deux cas. On regrette cependant un manque de polyvalence sur le smartphone de Xiaomi, où celui de Samsung arrive à proposer des modes portrait et ultra grand-angle plus que corrects. Dommage.

Batterie : la gamme Galaxy A ne se montre pas sous son meilleur jour

Si le Samsung Galaxy A40 fait bien partie de la gamme Galaxy A réputée pour son autonomie, ce n’est définitivement pas l’un des points forts du smartphone. Sa batterie de 3 100 mAh n’en fait pas non plus un mauvais élève, mais ce n’est pas non plus un champion. Il pourra facilement tenir les 24 heures de la pendule en utilisant généreusement le téléphone tout au court de la journée, mais n’espérez pas aller plus loin. Concernant la recharge, son bloc de 15 W lui permet de récupérer ses 100 % en une heure et demie environ, ce qui est raisonnable.

Le Redmi Note 7 fait quant à lui honneur à sa lignée en intégrant la même capacité de batterie que ses prédécesseurs : 4 000 mAh, pas plus, pas moins. Le résultat est encore au rendez-vous malgré un Snapdragon 660 plus énergivore qu’un 636. Il est capable de tenir facilement deux jours avec une utilisation intensive, voire plus. Lors de notre test, Cassim est tombé à 5 % de batterie après 2 jours et 19 heures, un score incroyable qui le place facilement en haut du panier des smartphones à recommander pour leur autonomie. Sa plus grosse batterie lui porte néanmoins préjudice pour la recharge. Comptez deux bonnes heures pour une recharge complète.

Notez que les deux smartphones proposent un port USB-C. 

Sur notre protocole de test Viser, le Samsung Galaxy A40 a tenu 8 heures et 43 minutes alors que le Xiaomi Redmi Note 7 a atteint le score de 12 heures 37 minutes.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Le Samsung Galaxy A40 est globalement un bon smartphone. Son design compact est plus qu’appréciable, son écran est de toute beauté, son interface est une merveille à utiliser et il offre une polyvalence en photo que l’on ne retrouve pas forcément chez les concurrents sur ce même segment. Est-ce que les arguments avancés sont en revanche suffisants pour débourser 50 euros de plus que pour le Xiaomi Redmi Note 7 ? Difficile à dire en fonction des besoins de chacun. La solution du constructeur chinois n’est pas du tout mauvaise dans les points évoqués précédemment, d’autant plus qu’il est largement plus performant et plus endurant. On peut dire oui, ne serait-ce que pour l’interface One UI, mais force est de constater que Xiaomi propose un rapport qualité/prix bien plus intéressant, où le prix d’acceptabilité ne dépassant pas les 200 euros est pour le coup… plus acceptable.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Depuis son lancement, le Samsung Galaxy A40 est disponible dans sa version 64 Go à 259 euros.

Concernant le Xiaomi Redmi Note 7, il est commercialisé à 199 euros pour la version 32 Go et à 229 euros pour le modèle 64 Go.

Les derniers articles