Avec une puissance supérieure au Galaxy S3, le Galaxy Note 2 se dote des armes nécessaires pour conquérir le marché du « smartphone-tablette ».

La conférence de Samsung à l’IFA mettait l’accent sur la création d’une nouvelle catégorie de produits (avec l’intention implicite de démontrer qu’il n’y a pas copie sur Apple). La Galaxy Camera, un appareil photo sous Android, et des produits sur Windows 8/Windows Phone 8 ont été présentés, dont le petit frère du Galaxy S3, l’Ativ S. Pour ce qui est du Galaxy Note 2, il ne s’agit pas réellement d’un nouveau produit mais plutôt de la démontration que Samsung a su se différencier en créant un nouveau segment de marché tout en recevant un très bel accueil du public (plusieurs millions d’unités du premier Galaxy Note ont été vendus).

Le Galaxy Note 2 s’inspire du design du Galaxy S3 tout en proposant un écran bien plus grand. On passe ainsi à du 5,5 pouces, contre du 5,3 pouces auparavant pour le premier Note. La définition est également modifiée : exit le 1280 x 800 pixels pour faire place à du standard 1280 x 720 pixels. Cela offre donc un ratio classique 16:9, mais provoque une chute de la densité de pixels : 267 ppi, contre 285 ppi auparavant. A l’heure des écrans HD disposant en moyenne de 310 ppi ou plus, la différence est notable. Cet écran se dote de la technologie Gorilla Glass 2 qui conserve les mêmes spécificités que la génération précédente tout en étant plus fine.

Pour ce qui est du processeur, il s’agit du même modèle que le Galaxy S3, à savoir l’Exynos « maison » 4412 qui est un quadruple-coeur, mais cadencé à 1,6 GHz (contre 1,4 GHz). La puce graphique est un Mali 400MP avec une fréquence de 400 MHz. Pour ce qui est de la mémoire interne, plusieurs déclinaisons seront proposées : 16 Go, 32 Go et 64 Go (cette dernière n’existait pas sur le premier Galaxy Note). Un lecteur de cartes microSD est toujours inclu, pouvant accueillir jusqu’à 64 Go de données supplémentaires. Au niveau de la RAM, un bon en avant est fait, avec près de 2 Go de mémoire vive.

On notera la gigantesque batterie de 3100 mAh qui devrait logiquement lui offrir une autonomie plus que confortable. Ce n’est pas pour autant le meilleur smartphone, car le Motorola RAZR Maxx propose de son côté d’une batterie de 3300 mAh pour un écran plus petit. Le téléphone est plus fin (151.1 x 80.5 x 9.4 mm contre 146.9 x 83 x 9.7 mm), mais un peu plus lourd (180g contre 178g). Pour ce qui est des caméras, on est sur du 8 mégapixels à l’arrière et du 1,9 mégapixels en frontal. Le reste des caractéristiques est visible sur la photo précédente.

Contrairement à l’annonce du Galaxy S3, Samsung a évoqué à plusieurs reprises le nom d’Android (après s’être fait tapé sur les doigts par Google ?) et se distingue par l’intégration directe de la dernière version du système, à savoir la 4.1.1 – Jelly Bean. TouchWiz sera présent avec l’interface utilisateur Nature UX que l’on retrouve sur le modèle phare de Samsung. Le multitâche est toujours présent avec notamment les vidéos flottantes.

Mais le Galaxy Note ne serait rien sans son stylet (alias S-Pen), qui se veut plus naturel à utiliser et plus précis que l’ancien avec ses 1024 niveaux de pression. Désormais lorsque vous allez sortir le stylet de son emplacement, le smartphone va automatiquement ouvrir une popup.

L’intégration logicielle est maintenant plus poussée avec plusieurs nouvelles fonctionnalités :

  • Air View
En passant le stylet par dessus un élément, un aperçu du contenu s’affiche alors. Par exemple, vous êtes dans votre boîte de réception et vous pouvez visionner un extrait d’un mail : cela évite donc de devoir l’ouvrir. Le même principe est appliqué à la Galerie qui va pouvoir montrer des photos (avec même la possibilité de différencier les dossiers) ou le calendrier (S Planner). Les vidéos sont prises en charge de la même manière que les photos, mais lorsque vous êtes en cours de lecture, vous pouvez sélectionner un autre moment et avoir un aperçu. Un exemple ci-dessous :

  • Popup Note

Il arrive souvent que quelqu’un vous donne des informations pendant un appel, mais vous n’avez rien pour noter sur vous. Pas de problème, une popup s’affiche à l’écran et vous allez pouvoir y écrire ce que vous voulez dessus (par exemple le numéro de téléphone de quelqu’un).

  • Clip It

En appuyant sur le bouton du S-Pen, il est possible de découper une partie de l’interface (sur n’importe quelle application). Vous pouvez ensuite modifier, coller ou partager le contenu avec toutes les applications qui sont présentes dans la fonction Partage d’Android : Dropbox, GMail…

  • Photo Note

Vous pouvez retourner une photo pour y écrire du texte, un peu comme une carte postale.

  • Idea Visualizer

Dans S Note si vous écrivez un mot, l’application va alors chercher une illustration correspondante. Vous pouvez créer vous même une bibliothèque qui contiendra vos images selon vos mots.

  • Quick Command

Vous pouvez facilement ouvrir les applications récentes, simplement en glissant le S-Pen vers le haut. Par défaut, vous avez accès à l’envoi d’un mail, passer un coup de téléphone ou chercher un lieu, mais celui-ci est entièrement configurable.

  • Recorder

La fonction Recorder permet à l’utilisateur d’enregistrer une séquence d’actions et de les partager.

 

Le téléphone sera disponible au mois d’octobre en Europe, mais aucun prix n’est pour l’instant communiqué. Il sera tout de même vendu dans 128 pays différents, chez 260 partenaires (avec la connectivité HSPA+ ou LTE). Baptiste et Ulrich qui sont sur place feront dès demain une prise en main de ce smartphone. Si l’anglais n’a aucun secret pour vous, vous pouvez en attendant regarder les comptes rendus de The Verge ou d’Engadget.