Difficile de retrouver des jeux de voiture plaisants lorsqu’on a fini Asphalt 8 et qu’on passe nos semaines à faire des tests de performances sur Real Racing 3. Mais au détour du Play Store, un certain Racing Fever a attiré notre attention. Pourtant, avec un logo comme on en voit cent, et des graphismes plutôt lambda, on n’aurait pas parié sur un grand plaisir de jeu. Erreur.

unnamed

Racing Fever propose un concept très simple et très connu. Vous commencez avec une voiture pourrie, et vous allez devoir l’améliorer et engranger de l’argent pour accéder à d’autres véhicules. Pour ce faire, c’est très simple : il faut brûler de la gomme sur la route. On trouve quatre modes de jeu qui permettent de varier les plaisirs. Le mode Sens Unique vous emmène sur un quatre voies des plus classiques, le mode Double Sens propose deux files de voitures en sens opposé, le mode Conduite Libre (qui n’a pas grand intérêt), et le mode Tim Attack qui est un contre la montre basique où on gagne du temps en roulant au bon endroit.

Le jeu propose trois vues (capot, de derrière, et du dessus), vous permettant de varier ici aussi les plaisirs. Un petit chronomètre a actionner permet de ralentir le jeu pour éviter certains obstacles, et le jeu se pilote en faisant pencher le smartphone à gauche ou à droite pour tourner. Mais comme il est bien conçu, la jouabilité est maximale, et la précision des mouvements est au rendez-vous. Et quand vous conduirez des bolides, je peux vous garantir que le plaisir sera décuplé.

Voilà un petit jeu bien addictif, bien fichu, et en plus gratuit. En contrepartie, quelques publicités viendront requérir un clic sur la petite croix rouge lorsque vous aurez fini une course. Mais on oublie bien vite ce désagrément.