Fin de licence temporaire pour Huawei et Fortnite vs Apple – Les actualités de la semaine

 

Les guerres n'ont pas fini d'alimenter l'actualité. Cette semaine, c'est Trump vs Huawei et Epic Games vs Apple qui ont animé la presse Tech.

Caricature d'Apple sur Fortnite

La caricature d’Apple à la sauce Fortnite // Source : Epic Games

Le marché de la Tech est devenu le nouveau lieu de guerres politiques et économiques plus ou moins marquées. Les principaux acteurs qui s’y opposent sont généralement les géants américains contre les géants chinois, mais il arrive des fois que certaines guerres éclatent entre deux entreprises d’une même patrie.

Huawei perd sa licence temporaire

18 mois après l’embargo initié par Trump contre Huawei, l’affaire prend une nouvelle tournure qui risque une nouvelle fois d’écorner l’image du constructeur chinois. Jusqu’alors détenteur d’une licence temporaire qui lui permettait de négocier des mises à jour avec les entreprises américaines, Huawei vient de perdre ce droit. Sur le papier donc, même les anciens téléphones de la marque, qui n’étaient pas concernés jusque là, pourraient se voir priver des évolutions logicielles.

Huawei a tant bien que mal de rassurer ses fans, mais les mots employés laissent encore planer le doute. Selon la firme de Shenzhen, ses appareils pourront toujours profiter des mises à jour « grâce à la force de la communauté open source ». Une explication qui laisse penser que les mises à jour vers Android 11 pourraient se faire sans l’appui de Google, et avec une possible perte de certains services. La marque n’a toujours pas répondu à nos questions à ce sujet.

Epic Games vs Apple : qui finira TOP 1 ?

Après le coup monté par Epic Games la semaine dernière pour provoquer Apple sur le terrain des commissions de l’App Store, la marque a la pomme a rapidement répliqué en coupant la licence de développeur du studio américain. Les conséquences sont majeures puisque cela toucherait non seulement le développement de Fortnite sur iOS, mais aussi celui de l’Unreal Engine sur macOS.

Epic Games pourrait donc perdre de nombreux clients et des développeurs de jeux pourraient avoir à changer entièrement leur façon de développer leurs titres sur ces plateformes. Un coup dur qu’Epic essaye de bloquer par des voies légales.

Cela n’a d’ailleurs pas mis le studio de Tim Sweeney dans les meilleures dispositions et la campagne anti-Apple continue avec un tournoi ayant pour thème la pomme pourrie dépeinte dans sa vidéo.

L’entreprise n’est d’ailleurs pas seule dans sa lutte puisque des entreprises de presse se sont fait écho de cette grogne contre les 30 % de commission de l’App Store.

La Chine fait pression sur Apple

Entre ces deux guerres, la guerre froide entre la Chine et les États-Unis continue son petit bonhomme de chemin. Après le blocage de certaines applications comme WeChat sur les boutiques américaines, la Chine cherche à empêcher Apple de vendre ses produits sur son territoire.

Ce serait là une perte significative pour la société de Tim Cook, mais cela ne semble pas affecter Donald Trump qui s’est fendu lors d’une conférence de presse d’un laconique « peu importe » sur le sujet. Sacrée douche froide.

La vidéo de la semaine

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les derniers articles