Telegram vs Signal : quelle app choisir pour remplacer WhatsApp ?

 

Après les récents changements de CGU de WhatsApp, vous cherchez peut-être une nouvelle application de messagerie privée. Si votre cœur balance entre Signal et Telegram, voici notre comparatif complet.

Telegram vs Signal

Les changements de CGU de WhatsApp vous ont motivé à migrer de messagerie privée et à vous orienter plutôt vers une plateforme respectueuse de votre vie privée et de vos données personnelles, mais vous hésitez entre Signal et Telegram ? Voici un comparatif complet entre les deux applications afin de vous aider à vous décider.

Pourquoi quitter WhatsApp et Messenger ?

Ceux qui sont prompts à jeter l’opprobre sur les GAFAM poussent des cris d’orfraie en ce début d’année 2021 à l’encontre de WhatsApp et de son changement de CGU permettant un partage des données personnelles des utilisateurs avec les autres services de Facebook. Il s’avère en réalité que cela ne concerne que très peu d’informations, mais comme le dit l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir et il faut avouer que la société de Mark Zuckerberg ne met pas forcément les formes en imposant ces conditions d’utilisation sous peine de ne plus accéder au service.

Et c’est bien là le principal point que l’on puisse reproche à WhatsApp et au groupe Facebook en général. Il s’agit d’une entreprise privée à but commercial et quand bien même la société concentre son attention sur Facebook et Instagram pour engranger des milliards, WhatsApp a coûté 19 milliards de dollars et il serait dommage de s’assoir sur une base d’utilisateurs aussi grosse sans en profiter d’une manière ou d’une autre.

C’est pourquoi deux noms sont souvent évoqués lorsque l’on cherche une alternative à WhatsApp : Telegram et Signal.

Qui sont Signal et Telegram ?

Signal se trouve totalement à l’opposé du spectre idéologique de Facebook. Il s’agit d’une application étasunienne entièrement open source (GNU GPL3), distribuée en tant que logiciel libre et développée par une entreprise financée principalement par la Signal Foundation, à but non lucratif et les dons de ses utilisateurs. Elle est particulièrement connue en raison des célébrités ayant déjà pris position pour l’application. On compte parmi elles le lanceur d’alerte Edward Snowden ou l’homme le plus riche du monde, Elon Musk.

De son côté, Telegram est une application russe également libre et open source (tout du moins pour la partie « client ») développée par les frères Durov (connus notamment pour avoir lancé VKontakte, l’équivalent russe de Facebook) et financé pour l’heure uniquement sur des fonds propres. Pavel Durov a cependant annoncé un nouveau modèle économique à venir en 2021 basé sur l’intégration de publicités dans les grands groupes publics, ainsi que la vente de fonctionnalités particulières.

Pavel Durov

Pavel Durov, créateur de Telegram

Plusieurs points séparent ces deux applications et votre choix se tournera certainement vers la plateforme préférée de vos contacts, mais si vous souhaitez les convaincre de sauter le pas, voici quelques arguments qui pourront peut-être vous aider.

Les plateformes compatibles avec Signal et Telegram

Au-delà de votre liste de contacts, l’un des principaux éléments pouvant justifier votre choix sera la compatibilité du service avec votre plateforme favorite. Une messagerie que vous ne pouvez pas utiliser quand vous le souhaitez n’a que peu d’intérêt. Voici donc où vous pourrez utiliser Signal et Telegram :

Signal est disponible sur Android, iOS, iPadOS, Windows, macOS (Apple Silicon via Rosetta 2 à la rédaction de ces lignes) et Linux (Debian). Pour les bidouilleurs, une version Chrome (extension web / ChromeOS) est présente sur le GitHub officiel, mais elle n’est plus disponible sur le Chrome Web Store, sa qualité étant jugée insuffisante.

Sur PC, l'application Signal demande de scanner un QR Code

Sur PC, l’application Signal demande de scanner un QR Code // Source : Frandroid

Telegram est disponible sur Android, iOS, iPadOS, Windows, macOS (optimisé Apple Silicon) et Linux (32 ou 64 bits). Une version Web est également disponible depuis n’importe quel navigateur.

Sur ce point, Telegram est donc légèrement plus intéressant puisqu’il est disponible à la volée depuis n’importe quel navigateur sans avoir à télécharger une application dédiée. Elle facilite également la récupération des conversations sur vos différents appareils, mais nous y reviendrons plus tard. Quoi qu’il en soit, les deux applications restent accessibles depuis peu ou prou n’importe quelle plateforme.

Quelle sécurité pour vos données personnelles ?

Mais si vous quittez WhatsApp ou Messenger pour vous orienter vers Signal ou Telegram, votre préoccupation est peut-être le respect de la vie privée et de vos données personnelles. Sur ce point, les deux messageries ne sont pas tout à fait similaires.

Déjà, Signal est entièrement open source. Il est donc possible d’auditer non seulement le code de la partie client (l’application) et de ses API, comme sur Telegram, mais aussi de son serveur. De son côté, Telegram garde une certaine opacité sur ce qui se passe côté serveur et on ne peut donc se reposer que sur les promesses de ses créateurs.

Le chiffrement est également géré différemment pour les deux services. Pour Signal, tout est chiffré de bout en bout : seuls vous-même et votre interlocuteur êtes en mesure de lire votre conversation. Du côté de Telegram, les messages sont chiffrés entre le client et le serveur, et sur le serveur lui-même, mais les conversations sont techniquement accessibles depuis le cloud. Il est cependant possible d’ouvrir un « échange secret » avec un contact (même s’ils sont bien cachés). Celui-ci est chiffré de bout en bout et Telegram ne conserve aucune trace de la conversation. Il permet également de programmer l’autodestruction des messages envoyés pour qu’il ne reste pas même une trace sur les deux appareils ayant servi à la discussion.

Pour éviter les demandes abusives d’accès aux données stockées dans le cloud, Telegram prend la peine de chiffrer toutes les données et de les éparpiller, ainsi que leur clé de déchiffrement, sur des serveurs localisés dans différents pays. Ainsi, le seul moyen qu’une entité ou un gouvernement oblige Telegram à divulguer des données personnelles est de passer par plusieurs ordonnances judiciaires de différentes juridictions, garantissant que la demande soit grave et universelle. À ce jour, aucune donnée n’a été révélée.

Signal va encore plus loin en ne conservant aucune métadonnée sur les échanges. La seule information connue du serveur est le jour de dernière connexion d’un utilisateur au serveur (l’heure précise n’étant pas conservée). Par ailleurs, lors de leur transfert d’un utilisateur à l’autre dans le cadre des discussions, les métadonnées sont chiffrées, empêchant un intermédiaire (comme votre FAI par exemple) d’y avoir accès.

Sur ce point, c’est donc Signal qui l’emporte haut la main, Telegram étant jugé par certains comme moins sécurisé que WhatsApp puisque les messages sont lisibles depuis le serveur. Dans les faits, tout est cependant chiffré à l’aide d’algorithmes très complexes (à base d’AES-256, de SHA-256 et d’échange de clé Diffie–Hellman, entre autres) et il est possible sur Telegram de sécuriser davantage ses discussions grâce aux échanges secrets si nécessaire.

Quelles sont les fonctionnalités de Signal et Telegram ?

La dernière bataille qui va motiver le choix des utilisateurs va se jouer sur le terrain des fonctionnalités. Utiliser une messagerie privée pour perdre tous les ajouts gagnés par rapport aux SMS. Et sur ce point, c’est Telegram qui prend nettement la tête.

Avantage de son inconvénient : Telegram conserve vos messages dans le cloud. C’est moins sécurisé, mais cela vous permet ainsi de profiter de toutes vos conversations sur tous vos appareils. On l’a vu auparavant, les deux applications sont disponibles sur de multiples plateformes et il est simplissime de passer de l’une à l’autre sur Telegram.

Pour Signal, c’est un peu plus compliqué. Comme c’est le cas avec WhatsApp, la messagerie est forcément liée au téléphone et la seconde plateforme (PC, tablette…) va s’y connecter, nécessitant de scanner un QR Code et de garder l’appareil à proximité. C’est un peu plus contraignant.

Sauvegarde des conversations dans Signal

Sauvegarde des conversations dans Signal // Source : Frandroid

Plus contraignant : il faudra penser à régulièrement réaliser une sauvegarde manuelle de vos conversations à l’aide d’un menu dédié dans les paramètres et de transférer ce fichier sur le cloud vous-mêmes pour garantir sa récupération (et encore, si vous n’avez pas perdu le fichier ou votre clé de sécurité entre temps). Si vous tenez absolument à garder un historique de vos conversations, c’est risqué.

Fonctions de base

Tout comme sur WhatsApp, Signal et Telegram permettent l’échange de messages textes, de fichiers, d’images, de GIF animés ou de stickers. Les amateurs de messages vocaux ne seront bien évidemment pas déçus non plus. Vous pouvez également facilement partager une fiche de contact ou votre localisation.

Telegram va cependant un poil plus loin avec un véritable moteur de recherche des stickers (il faut passer par une source tierce sur Signal pour les installer) et le partage de la position en temps réel, pratique pour se retrouver avec des amis sans avoir à rester au même endroit.

Stickers de Telegram

Tapez un émoji et Telegram vous proposera des stickers parmi toute la collection // Source : Frandroid

Discussions de groupe

Aujourd’hui, les messageries ne servent plus qu’à discuter en tête à tête et on aime créer des groupes avec tous ses amis, sa famille ou ses collègues de travail. Sur Signal vous pourrez créer ainsi des groupes allant jusqu’à 1000 personnes en mentionnant les personnes dans la discussion ou par le biais d’un lien ou d’un QR Code, permettant ainsi de créer un groupe de discussion public.

Telegram va encore plus loin avec des groupes allant jusqu’à 200 membres et des supergroupes jusqu’à… 200 000 membres. Pour ces derniers, l’historique est alors unifié et supprimer un message le supprime pour tout le monde. Il est également possible de créer des salons séparés en lecture seule pour de la diffusion d’informations et des salons de discussion liés à cela.

Audio et vidéo

Signal et Telegram permettent de passer des appels audio, qui sont chiffrés de bout en bout dans les deux cas, ainsi que des appels vidéos. Lors des appels, il est possible de réduire la fenêtre pour continuer à faire autre chose, et notamment accéder aux conversations pour relire votre historique de messages si nécessaire.

Signal présente néanmoins une légère avance avec la possibilité de de passer des visioconférences de groupe (en vocal ou en vidéo) alors que Telegram se contente pour le moment des groupes vocaux. La vidéo et le partage d’écran sont néanmoins prévus « dans les prochaines semaines ».

Les discussions vidéo de groupe sur Signal

Les discussions vidéo de groupe sur Signal // Source : Signal

Présent sur PC, Telegram permet de remplacer des logiciels comme Discord pour les joueurs avec une fonctionnalité de « push to talk » qui permet des discussions de groupe ordonnées

Et plus encore

En plus de cela, Signal offre la possibilité de gérer les SMS afin de devenir votre application de discussion universelle. Telegram de son côté se penche davantage sur l’esthétisme et la praticité au sein de l’app en elle-même avec par exemple la création de dossiers pour ranger vos différentes discussions. Vous pouvez ainsi vous créer des discussions avec vos collègues de travail dans un dossier dédié que vous n’ouvrirez pas le week-end.

Quelle application choisir entre Signal et Telegram ?

Après avoir lu ce dossier, vous devriez déjà avoir un bon aperçu de l’application qui vous correspond le mieux. On pourrait néanmoins résumer cela en rappelant que Signal est l’application la plus sécurisée, et de loin. Telegram de son côté a fait des choix bien moins sécurisés, mais qui lui permettent de se montrer bien plus polyvalente. Vos discussions y restent chiffrées et protégées, mais leur stockage dans le cloud vous permet d’y accéder bien plus facilement depuis tous vos appareils.

Par ailleurs, l’application se montre beaucoup plus user friendly au quotidien et se rapproche davantage dans l’idée à l’expérience de WhatsApp.

Maintenant que vous avez fait votre choix, il ne reste plus qu’à télécharger l’application qui vous correspond le plus :

Les derniers articles