PUBG Mobile et Arena of Valor : en Inde aussi, la méfiance anti-Chine fait des victimes

La Chine fait face à l'Inde en plus des États-Unis

 

L'Inde adopte une politique similaire à celle de Donald Trump aux États-Unis et a décidé de bannir 118 applications chinoises de son territoire. Dans le lot, on trouve PUBG Mobile et Arena of Valor.

PUBG Mobile

PUBG Mobile est un concurrent de Fortnite

L’Inde a décidé de bannir 118 applications d’origine chinoise. Parmi elles, on trouve les jeux PUBG Mobile, PUBG Mobile Lite et Arena of Valor, tous trois propulsés par le géant Tencent. Le ministère de l’Électronique et des Technologies de l’Information affirme que ces apps transmettent des données utilisateur à des entités « hostiles » à la sécurité nationale du pays.

La compilation de ces données, leur exploitation et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l’Inde, qui finit par empiéter sur la souveraineté et l’intégrité de l’Inde, est un sujet de préoccupation très profond et immédiat qui nécessite des mesures d’urgence.

Un argument qui n’est pas sans rappeler celui utilisé par les États-Unis qui comptent bannir TikTok et WeChat de leur territoire en indiquant que ces plateformes détenues par des groupes chinois récoltent trop de données. Or, ce n’est pas un hasard. Nous parlons souvent des tensions qui minent les relations entre Washington et Pékin, mais cela ne doit nous faire oublier la situation est loin d’être apaisée entre la Chine et l’Inde.

Contexte hostile entre la Chine et l’Inde

Les deux pays les plus peuplés du monde se disputent en effet la souveraineté de territoires aux alentours de leur frontière commune près de l’Himalaya. Par ailleurs, le sentiment hostile à l’encontre de l’Empire du Milieu a pris de l’ampleur en Inde depuis le début de la pandémie de Covid-19 qui trouve son origine dans la ville de Wuhan, au point que Google avait dû supprimer une application anti-Chine sur son Play Store.

Rappelons par ailleurs que l’Inde a décidé de bannir TikTok et WeChat il y a quelques mois dejà, devançant ainsi les États-Unis. Désormais, PUBG Mobile, PUBG Mobile Lite, Arena of Valor et les 115 autres applications chinoises visées par cette décision du gouvernement indien vont être supprimées du Play Store et de l’App Store dans les jours à venir.

Cette décision permettra de sauvegarder les intérêts des principaux utilisateurs indiens de téléphones portables et d’Internet. Cette décision est une mesure ciblée visant à garantir la sûreté, la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien.

Face aux États-Unis, la Chine a montré qu’elle ne comptait pas se laisser faire. On imagine donc que Pékin ne tardera pas à réagir à cette décision indienne.

Vous lisez actuellement un article de FrAndroid, un site dédié aux technologies nouvelles, actuelles et anciennes quand souffle un vent de nostalgie. L’immense majorité de notre lectorat suit de près tout ce qui touche à…
Lire la suite

Les derniers articles