Android 11 promet timidement des apps en arrière-plan mieux gérées

C'est mieux que rien

 

Google apporte de petites améliorations pour que les apps en arrière-plan soient gérées moins agressivement par certaines interfaces constructeur sur Android 11.

Android 11 sur un Google Pixel

Android 11 sur un Google Pixel // Source : Frandroid

Il est impossible de considérer Android comme un système uniforme tant les constructeurs peuvent avoir tendance à modifier l’OS à leur sauce pour personnaliser leur interface. Ainsi, il existe autant d’expériences Android que de marques de smartphones exploitant l’OS mobile de Google.

Cet aspect d’Android est l’un des aspects fondamentaux d’Android, mais il entraîne aussi certaines complications. Parmi elles, on peut évidemment citer la manière dont chaque constructeur de smartphones gère les applications en arrière-plan en menant des politiques plus ou moins agressives en fonction des cas. En effet, pour économiser de la batterie, plusieurs interfaces sont très (trop) promptes à « tuer » les apps en arrière-plan.

Un « sujet compliqué »

Or, à cause de cela, il arrive que les utilisateurs souffrent de quelques lenteurs au démarrage de l’app, de notifications différées ou du dysfonctionnement de certaines options. À l’occasion d’une session de questions/réponses organisées sur Reddit, l’équipe Android au sein de chez Google s’est exprimée sur cette thématique en la qualifiant de « sujet compliqué ». Les responsables expliquent en effet que cela fait déjà un certain temps qu’ils se penchent sur la question, mais que « le fait que chaque fabricant fasse les choses différemment n’aide pas ». Android 11 devrait cependant s’accompagner de quelques améliorations à ce niveau-là dans sa version finale.

Google affirme ainsi travailler de concert avec les constructeurs pour comprendre les raisons qui les ont motivés à apporter ce genre de changements à Android et pour les empêcher de prendre des mesures trop drastiques pour fermer les applications en arrière-plan. La firme s’assure aussi que ses partenaires ne violent pas ses conditions d’utilisation et des correctifs ont ainsi été déployés dans les récentes mises à jour.

Une question loin d’être réglée

Aussi, dans le cadre d’Android 11, Google va désormais exiger des constructeurs qu’ils avertissent les utilisateurs à propos des restrictions d’applications « à des moments opportuns ». Il sera également interdit pour les fabricants d’accorder quelques autorisations spéciales aux apps les plus populaires au détriment de développeurs plus petits et moins en vue.

Les promesses d’améliorations sont donc enthousiasmantes, mais gardons en tête que cela reste des initiatives assez timides et qu’il y a fort à parier que Google doive encore se pencher assez longtemps sur cette problématique.

Certaines des nouvelles fonctionnalités d’Android 11 ne seraient pas obligatoires sur les smartphones de marques tierces. Quelques constructeurs pourraient donc faire l’impasse sur ces nouveautés pourtant attendues.
Lire la suite

Les derniers articles