Conflit en Ukraine : Intel et AMD ne livreront plus de puces à la Russie

 

Une semaine après les débuts de l'invasion de l'Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine, AMD et Intel se joignent aux mesures internationales de rétorsion à l'encontre de la Russie. Les deux géants américains du processeur n'y livreront plus de puces.

Russie
AMD et Intel ne livreront plus leurs processeurs à la Russie et son allié biélorusse // Source : Steve Harvey – Unsplash

La Russie bientôt renvoyée à l’âge de pierre ? Sur le plan informatique, c’est possible. AMD et Intel ont annoncé aujourd’hui prendre, à leur niveau, des mesures claires à l’encontre de la Russie une semaine après l’invasion de l’Ukraine ordonnée par le Kremlin. On apprend ainsi que les deux géants américains du processeur n’y expédieront plus de puces. Une annonce qui s’étend également à la Biélorussie, alliée de Moscou.

AMD et Intel s’ajoutent à la liste croissante d’entreprises ayant décidé, ces derniers jours, de sévir à l’encontre de la Russie ou simplement de soutenir d’une manière ou d’une autre l’Ukraine. En début de semaine, Apple annonçait par exemple stopper la vente de ses produits en Russie et promettait également de l’aide humanitaire pour l’Ukraine. Plusieurs opérateurs français, dont Orange et Free, ont par ailleurs annoncé mettre en place des mesures facilitant les communications vers l’Ukraine.

AMD et Intel sévissent eux aussi contre la Russie

« En raison des sanctions imposées à la Russie par les États-Unis et d’autres nations, AMD suspend pour le moment la vente et la distribution de ses produits en Russie et au Belarus. Cette mesure concerne tous les produits AMD, mais aussi les produits que nous alimentons (PC, etc.) en Russie et au Belarus », a déclaré un porte-parole d’AMD contacté par PC World.

Une mesure qu’Intel a rapidement reprise à son compte. « Intel condamne l’invasion de l’Ukraine par la Russie et a suspendu toutes les livraisons à ses clients en Russie et au Belarus », déclarait ainsi l’entreprise dans un communiqué partagé hier.

AMD 2022 Product Premiere 5-11 screenshot
Lisa Su, CEO d’AMD // Source : AMD

« Nous nous efforçons de soutenir tous nos employés dans cette situation difficile, en particulier ceux qui ont des liens étroits avec ces régions. Nous avons lancé une campagne de dons (…) par l’intermédiaire de la Fondation Intel, qui a déjà permis de collecter plus de 1,2 million de dollars pour les efforts de secours, et nous sommes fiers du travail accompli par nos équipes dans les régions voisines, notamment en Pologne, en Allemagne et en Roumanie, pour aider les réfugiés », ajoutait également Intel.

Comme le précise le site Thurrott, on ignore toutefois à quel point le manque de semi-conducteurs pourrait impacter l’économie russe. En effet, la Russie n’est pas un consommateur direct important sur ce marché. Le pays représenterait à peine 0,1% des achats globaux de puces selon la Semiconductor Industry Association (SIA), citée par Thurrott.

Dans un communiqué publié avant le début de l’invasion russe, la SIA rappelait par ailleurs que « l’industrie des semi-conducteurs dispose d’un ensemble diversifié de fournisseurs de matériaux et de produits clés ». Pour le consommateur et les entreprises russes, les mesures prises par Intel et AMD devrait néanmoins être palpables : ces annonces pourraient conduire à d’importantes pénuries de puces en Russie et devraient également empêcher l’accès aux processeurs de dernière génération des deux firmes, entre autres.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles