Apple devrait annoncer le passage des Mac à ARM dès ce mois-ci

La nouvelle arme des Mac ?

 

Après de longues années en projet, Apple s'apprêterait à lever le voile sur sa transition vers des puces ARM dans ses Mac et MacBook.

Le logo Apple au dos d’un MacBook Air // Source : Frandroid

Depuis de nombreuses années, Apple semble avoir en projet de proposer ses propres processeurs dans ses ordinateurs en lieu et place des puces développées par Intel. Problème, les processeurs Intel sont basés sur l’architecture x86, alors que les puces Apple utilisent l’architecture ARM, historiquement mieux conçue pour les usages mobiles. Cela signifie que les logiciels, et macOS le premier, conçus pour tourner sur un processeur Intel, ne peuvent pas fonctionner nativement sur une puce ARM : il faut adapter les logiciels et applications.

En l’espace de quelques années, Apple a poussé les performances de ses propres puces jusqu’à les comparer avec ceux d’Intel, mais aussi des consoles de jeu, et a commencé à intégrer ses technologies dans ses iMac et MacBook. Ainsi l’iMac Pro intègre une puce Apple A10 Fusion, et le MacBook Pro utilise une puce ARM Apple T1 pour gérer la Touchbar. La firme a également lancé son Projet Catalyst en 2019 qui permet aux développeurs d’applications pour iPad de facilement les adapter pour MacOS.

L’annonce phare de la WWDC 2020

Si l’on en reparle aujourd’hui, c’est parce que le souvent très bien informé Mark Gurman indique, pour le site Bloomberg, que le passage à ARM devrait bel et bien être annoncé lors de la WWDC 2020. L’événement se tiendra le 22 juin et se destine avant tout aux développeurs de l’écosystème Apple. La firme devrait commencer à parler publiquement de ses plans d’abandonner Intel dès l’année 2021 avec une première génération de MacBook ARM.

Cette annonce sur le long terme peut surprendre de la part d’Apple, qui aime annoncer ses produits souvent quelques jours ou semaines avant leurs commercialisations, mais il faut bien comprendre qu’une telle transition va demander l’implication des développeurs d’applications. C’est pour se donner le temps d’assurer cette transition qu’Apple pourrait en faire une annonce de la WWDC 2020.

Un changement complet de gamme

Si on imagine bien que le premier ordinateur à profiter de changement d’architecture sera le MacBook d’Apple, la marque compterait bien changer l’entièreté de son catalogue et ainsi abandonner définitivement ses contrats commerciaux avec Intel. Pour Apple, l’avantage immédiat est bien sûr une plus grande indépendance technologique, et la possibilité d’innover plus vite que ce qu’Intel propose actuellement. Notre test du MacBook Air 2020 montre que la puce Intel chauffe encore trop pour le design de la marque. En effet, les processeurs Intel sont aujourd’hui gravés en 10 nm, après plusieurs années de difficultés à mettre en œuvre ce process de fabrication, alors que les puces Apple sont déjà gravées en 7 nm. Les puces ARM utilisées dans les futurs Mac seraient-elles gravées en 5 nm, grâce à une avancée de TSMC dans le domaine ?

Au-delà de cette finesse de gravure, Apple devrait pouvoir mettre l’accent sur certaines parties spécifiques de la puce, notamment les composants graphiques historiquement à la traine chez Intel, mais aussi des composants dédiés au Machine Learning. Pour Intel, cette annonce serait évidemment un coup dur. Ce dernier avait déjà fait le choix douloureux de se séparer de sa branche modem, justement au profit d’Apple.

Intel va donc se rabattre sur le marché des ordinateurs sous Windows, mais là aussi la concurrence gronde. D’abord AMD est en train de réussir un retour en force sur le marché des ordinateurs portables, et Microsoft continue de développer une version de Windows 10 tournant sur processeurs ARM en partenariat avec Qualcomm.

Les derniers articles